Appel à la Solidarité entre les Haïtiens: Création d’entreprises de capitalisation, de financement et d’investissement par la diaspora?

27 juillet 2015

Le peuple haïtien s’est toujours montré solidaire au cours de son histoire et chaque famille haïtienne développe cette culture de solidarité à travers les problèmes quotidiens qu’elle résout ou qu’elle aide une autre famille à résoudre.

Au cours de notre histoire de peuple, nous savons nous montrer solidaires de nos semblables et ce fut le cas avec le peuple américain lorsque nos ancêtres avaient pris part à la guerre de l’indépendance plus partisulièrement à savannah.

Il en est de même pour le peuple vénézuélien lorsque nous leur avions apporté notre aide et assistance par l’entremise de Alexandre Pétion à Simon Bolivard. Et plus près de nous, on peut se rappeler de l’aide de françois duvalier au peuple de biafra dont une aide de un million de dollars.

Devant la situation actuelle où plusieurs de nos frères et soeurs sont menacés d’être massacrés par le peuple dominicain pour la seule raison qu’ils sont des noirs, nous devons nous montrer une fois de plus solidaires ave nos frères en leur apportant réconfort, aides et assistances.

Ce qui se passe présentement en République Dominicaine c’est un véritable nettoyage ethnique et racial que font les dominicains cependant, malgré toute cette haine raciale que nous témoigne le peuple de la république dominicaine, nous devons choisir d’utiliser cette humiliation comme une force agissante.

Non seulement pour résoudre le problème de nos frères expulsés par les dominicains de leurs territoires mais également, pour nous affirmer en vue de mettre définitivement un terme à toutes nos humiliations à travers le monde.

Par ailleurs, nous devons faire preuve d’une plus grande intelligence afin de bien orienter et bien canaliser cette aide pour qu’elle ne serve pas à renforcer ce que nous semblons combattre, celui du racisme des dominicains contre nos frères.

Voilà pourquoi, malgré toutes les urgences de l’actualité des expulsions de nos frères dominicains d’origine haïtienne nous ne devons, ni nous précipiter, ni non plus, oublier de participer à la vie active politique, économique et sociale du pays puisque, c’est peut-être également le but poursuivi par ces crises, celui de nous détourner de notre vie politique et sociale.

À ce titre. je veux croire que les groupes de l’opposition doivent, tout en apportant de façon concertée leurs collaboration et leurs implications au gouvernement en place, maintenir les pressions sur le régime en place qui n’a pas su bien gérer ce dossier et cette crise.

Le moindre relâchement pourrait nous être fatale à tous compte tenu que c’est ce régime duvaliériste et bourgeois qui avait mal négocié et mal défendu les intérêts du pays et de nos frères dominicains d’origine haïtienne.

Le président Joseph Michel Martelly s’était fait corrompre par le Sénateur dominicain Felix Bautista, Evans Paul a toujours été aux soldes des gouvernements dominicains et que ces entreprises de commerces d’art avaient toujours été des paravents, des prétextes et des prêtes-noms pour masquer ses transactions avec les dominicains, voilà pourquoi nous devons garder les yeux bien ouverts sur tous les membres de ce régime au pouvoir en Haïti.

Comment donc nous devons organiser notre solidarité avec notre pays?

Il est vrai que présentement tout le monde s’affole pour dire qu’on veut aider et que l’on veut être solidaire avec les noirs et les dominicains noirs qui sont expulsés de la république dominicaine à cause du régime raciste et de xénophobe des dominicains et de la république dominicaine, pourtant très peu proposent de solutions définitives et alternatives au sous-développement du pays.

C’est dans ce contexte et compte tenu de ce manque, que je vais tenter d’offrir certaines propositions que n’importe qui pourrait utiliser si c’est pour les réaliser au profit de la patrie commune et de nos frères de l’intérieur du pays.

Ma première proposition et plusieurs autres seront des rappels pour certain d’entre mes lecteurs étant donné que je les ai déjà mentionné dans d’autres articles publiés sur ce site néanmoins je tiens quant bien même à les rappeler question de rafraichir la mémoire de ceux qui iront pas relire ces anciens articles.

Avant tout, nous les haïtiens qui vivons à l’étranger, avons besoin d’une grande organisation capable de défendre tous les intérêts des haïtiens dans le monde et au niveau local dans tous les pays que nous vivons c’est cette organisation que j’appelle le Congrès International des Haïtiens CIH.

Avec une telle organisation, dont la portée est internationale, il est sûr que les haïtiens et Haïti se feront entendre partout dans le monde. Il y aura des embranchements partout dans le monde et elle aura de plus grandes capacités d’actions sur les gouvernements étranger et également au niveau interne de Haïti.

Ma deuxième proposition c’est la création et la constitution d’entreprises haïtiennes de capitalisation c’est-à-dire, des entreprises qui pourront collecter des placements de chaque haïtien qui voudrait que son placement se dirige vers des entreprises haïtiennes à la fois dans les communautés où vivent les haïtiens, et disponibles pour les entrepreneurs haïtiens qui cherchent des prêts pour partir leurs entreprises dans ces communautés et, un fonds qui vise à financer les entreprises haïtiennes ou toutes les autres entreprises qui veulent s’ouvrir en Haïti.

Avec ce volet de capitalisation, c’est tout le pays qui profitera d’un instrument financier capable de rendre le pays compétitif avec les autres pays.

à suivre …

Hermann Cebert


Le président Joseph Michel Martelly annoncera une importante décision ce week-end selon ses proches

2 juillet 2015

Le philosophe éveillé

La pensée qui dérange

La dernière Danse du Président, Sweet Micky doit danser avec Michel Martelly. Le Président Joseph Michel Martelly nous a habitué et montré qu’il pouvait danser toutes les danses latines: meringue, salsa, tango, cha cha, mais aussi il a fait voir au pays toutes les couleurs de ses grimaces Rose-Bonbons, aux vices Bandit Légal de façon Têtes Rasées (Tèt Kale) à travers les déhanchements de Ti Simone.

Bien entendu, il ne faut pas oublier, ni non plus se tromper des habitudes de consommation du président d’autant que plusieurs rapportent que le président est gelé depuis 3 à 5 semaines et qu’il aurait sniffé plus de 5 kilos de cocaïnes dans le but de voir plus clair dans les troubles que son régime a plongé le pays avec le refoulement et l’expulsion des haïtiens vivant en république dominicaine.

En parlant de cocaïne, où sont les familles impliquées dans l’importation de la marijuana et de la cocaïne par bateau que la police nationale nous avait promis de publier.

Qui étaient impliqués dans ce trafic et pourquoi la justice n’est pas encore saisie de cette affaire? Qui a bloqué les enquêtes de la police et de la justice dans ce dossier?

Seul le président, son chef de police et son premier ministre doivent nous faire la lumière dans ce dossier et en attendant, tout le monde doit attendre leurs décisions finales, évidemment il n’y aura pas d’enquêtes ni non plus de coupables puisque c’est un pouvoir corrompu qui s’en charge.

Bien sûr, en guise de son Carnaval des fleurs 2015 de Haïti de Juillet pour célébrer les cent ans de l’occupation américaine, son fils et prince héritier Olivier Martelly nous a offert un concert au champs de mars avec les grands du Hip Hop américain aux coûts de 3 millions de dollars américains et, où il nous a montré encore son ridicule alors que tout le pays se demande comment faire pour s’occuper de nos frères qui arrivent au pays par des dizaines de milliers.

Nous sommes vraiment en présence de véritables dirigeants irresponsables qui se préoccupent davantage de leurs plaisirs au lieu de s’intéresser aux détresses du pays et de ses enfants. Devant toutes ces humiliations que vivent le pays et ses enfants, n’est-on pas en droit de se questionner sur les véritables intentions des dirigeants du pays et surtout également de la communauté internationale qui semblent tous veulent anéantir tout un peuple et tout un pays?

Permettez-moi de commencer ce texte d’extrême importance avec un peu d’humour vu les vulgarités que le président Michel Martelly nous a habituées tout au cours de son mandat.

De plus, étant donné qu’il s’agit de la stabilité et de l’avenir du pays qui sont en question, je veux simplement me grincer un peu car il semble que plus rien ne sera comme avant après que le président aura annoncé sa démission à la tête du pays.

Est-ce qu’il s’agit d’un plan qui a été monté de toutes pièces par l’international ou encore parce que toutes les presciptions et tous les plans des ennemis de Haïti ne semblent pas suivre les agendas de l’international?

De toutes les façons, j’étais sûr qu’il y avait un plan lorsque nous voyons et constatons l’ensemble des événements qui se défilent à l’horizon de l’avenir de Haïti et de tous les haïtiens.

Ceux qui consultent les cartes du ciel de Haïti ne peuvent pas nous dire avec certitude que tout ce qui se déroule présentement dans le pays suivent un ordre cosmique ou céleste car tout ce que le ciel nous dit est que les choses devaient aller bien et mieux pour Haïti et les haïtiens.

Malheureusement, sur le terrain en Haïti, les choses vont mal et se détériorent davantage et ce, plus rapide que toutes nos espérances ou nos prévisions.

On me dirait fou de ne pas croire à un complot de l’international contre les intérêts d’Haïti et de tous les haïtiens que d’un coup, la république dominicaine nous retourne nos frères et tous les noirs nés sur leur territoire, que le brésil membre de la Minustah nous refoule des haïtiens, que les Îles Caïcos, le Bahamas, la guyanne se décident sans consertation à nous refouler nos frères haïtiens que tous les pays  du monde nous abandonnent seuls au monde à y faire face.

Tout le monde sait que le président Joseph Michel Martelly et son fil Olivier Martelly investissent plusieurs millions de dollars en Espagne et en République dominicaine et que le président ne s’entend pas avec le Premier Ministre Evans Paul sur la question des expulsés de la république dominicaine.

Selon plusieurs personnes très proches du président Martelly, depuis deux semaines, ce dernier ne cesse de multiplier ses rencontres avec plusieurs conseillers afin de savoir quoi faire en ce qui concerne rester au pouvoir jusqu’aux prochaines élections ou démissionner de son poste de président de la République de Haïti.

C’est là le dilemme du président Martelly qui, selon certains de ses conseillers, préfère partir et quitter le pouvoir en laissant à Evans Paul qui deviendra président automatiquement à cause de l’empêchement du président contrairement aux prérogatives constitutionnelles qui transféraient le pouvoir au président de la Cour de Cassassions.

Or, plusieurs conseillers du président refusent de céder le pouvoir de cette façon et s’opposent à l’idée de confier le pouvoir à Evans Paul et, ils veulent par contre que le président remplace Evans Paul par Bernard Gousse dont le nom est souvent revenu dans l’actualité politique du pays comme premier-ministrable.

Cependant, personne ne sait vraiment quelles seront les décisions que Michel Martelly va prendre en ce qui concerne Evans Paul que l’on dit ne pas avoir organisé la rencontre ministériel de ce mercredi 1 juillet 2015. En revanche, il semble être plus que sûr, le président prendra une très grande décision cette fin de semaine concernant son avenir politique et l’avenir de son régime et qu’il serait prêt à quitter le pouvoir et le pays ayant peur de perdre sa vie et ses richesses accumulées au cours de son mandat présidentiel.

Pour le président Martelly, compte tenu des diverses pressions et menaces de dénonciations qu’il reçoit de plusieurs responsables dominicains, il serait plus avantageux pour le pays s’il démissionnait étant donné qu’il n’a plus rien à gagner en restant au pouvoir et voir bloquer toutes ses manœuvres auprès des responsables dominicains.

Par conséquent, il semble qu’il a conclu de se démettre de ses fonctions de président afin de permettre à d’autres de prendre la relève. Cependant, il aurait également fait et multiplié ses démarches auprès de l’ambassade des États-Unis en vue de se réfugier à Miami là où il a ses autres enfants et ses maisons.

En attendant les annonces du président de la république de Haïti cette fin de semaine sur les mesures à prendre concernant sa démission, j’invite tous mes frères haïtiens se mobiliser pour empêcher au pays de sombrer dans la guerre civile. De même, je les invite à la réflexion en vue de trouver des solutions définitives aux divers problèmes que traverse le pays. L’heure est très grave pour le pays et pour notre identité de peuple. Nous sommes donc à ce carrefour que nos ennemis nous ont obligé à y faire face.

Que Dieu sauve et protège Haïti et tous les haïtiens!

à suivre…

Hermann Cebert


Le Président Joseph Michel martelly ne demandera pas au gouvernement Dominicain de respecter les droits de Haïti et des Haïtiens en République Dominicaine: Selon des rumeurs, il aurait deux enfants avec des dominicaines en république dominicaine

27 février 2015

Ces jour-ci, on dirait que la famille du Président de Haïti, Joseph Michel Martelly décide de faire partir plusieurs rumeurs dont les unes ne valent pas l’autre. Hier c’était la rumeur du probable divorce de son fils Olivier martelly avec son probable divorce, aujourd’hui c’est d’autres enfants qu’il aurait en république dominicaine et qui l’aurait empêché de défendre les intérêts des haïtiens et de Haïti.

Pourquoi cette famille veut-elle à tout prix être dans les médias et faire la une des journaux? Peut-être que le régime martelly – evans paul – laurent lamothe – conille devait s’occuper d’augmenter la production du pays pour réduire sa dépendance et également s’interesser à organiser les élections générales dans le pays pour faciliter la stabilité et la reprise économique du pays au lieu de publier des rumeurs par-ci et par-là pour  rester vedette et populaire dans le pays dans le pays.

En effet, suite à la pendaison d’un Haïtien par des racistes dominicains qui haïssent tous les noirs du monde et en particulier les Haïtiens qui vivent dans ce pays, une dernière rumeur voudrait que les raisons pour lesquelles le Président Martelly a pris du temps pour intervenir en faveur des Haïtiens qui subissent tous les préjugés du peuple raciste que sont les dominicains, ce serait parce que le président Mulâtre haïtien Joseph Michel martelly aurait deux ou trois enfants avec des femmes dominicaines en République dominicaine.

Si telle est véritablement le cas, où les intérêts et les relations de faimille du président martelly deviennent plus importants pour martelly que les intérêts du pays et de tous les Haïtiens, alors il pourrait revenir au peuple haïtien et de toutes les forces vives du pays d’exiger le départ du gouvernement martlly-Evans Paul K-Plim.

Par ailleurs, devant les menaces que les dominicains font sur Haïti parce que tout un peuple décide de se mobiliser et de manifester, les autorités dominicaines semblent demander à Evans paul et à Martelly de s’excuser, il paraitrait évident que Martelly et le Gouvernement Dominicain se préparent à envahir Haïti.

Depuis quand des racistes dominicains pouvaient exiger des excuses parce qu’ils chassent les haïtiens qu’ils ont déjà exploités dans des champs de cannes- à- sucre?

Est-ce qu’il faut s’excuser pour nous avoir pendu un Haïtien sur la place publique et brûlé notre drapeau?

Est-ce qu’il faut s’excuser parce qu’ils décident d’entrer venir pêcher dans les eaux haïtiennes, arrêter et kidnappé des haïtiens vivant à Anse-à-Pitres?

Est-ce qu’il faut s’excuser parce les dominicains sont des descendants d’anciennes prostituées venues de l’espagne et qu’aujourd’hui encore, la république dominicanie est devenue un gros pays bordel à ciel ouvert?

Est-ce qu’il faut s’excuser parce que les politiciens dominicains n’arrivent pas à offrir des alternatives économiques et sociales au peuple dominicains et que ces politiciens dominicains sont obligés de développer un racisme, des préjugés et une haïtianophobie contre les haïtiens?

Est-ce qu’il faut s’excuser parce que le régime Martelly a vendu donné tous les contrats des travaux de construction et de reconstruction aux entrepreneurs dominicains pendant même que les bourgeois haïtiens mangent à la même table raciste avec les bourgeois racistes dominicains?

Est-ce qu’il faut s’excuser pour n’avoir pas demandé pardon au peuple dominicain pour avoir humilié tout un peuple de ne pas avertir les représentants dominicains à pétion-ville avant de lancer la grande manifestation pacifique?

Est-ce qu’il faut s’excuser au peuple et au gouvernement dominicain pour acheter chaque année 3 à 4 milliards de dollars de leurs produits ce qui les permettent de s’enrichir et de garantir leurs développement tout en étant leur meilleur partenaire économique?

Si le régime Martelly-Evans Paul K-Plim s’excuse au peuple et au gouvernement dominicain, ou qu’ils se mettent ensemble pour envahir Haïti, qu’ils interviennent avec tous ceux et toutes les puissances et les organisations internationales qui veulent l’annexion d’Haïti, alors ils verront comment nous les Haïtiens, nous sommes capables vider la république dominicaine de tous ses habitants qui ne sont pas Haïtiens.

Leurs terres c’est notre terre et c’est nous qui lavion libérer de toutes les formes d’esclavages. Qu’ils prennent cela pour dit et compris et qu’ils se taisent pour toujours. 

à suivre …

Hermann Cebert


Pourquoi le président martelly avait décidé de cacher ses enfants aux États-Unis depuis novembre 2014: La division a fait perdre tout le pouvoir à l’opposition

26 janvier 2015

Selon certaines rumeurs qui circulent dans l’entourage du président joseph michel martelly, dès la mi du mois de novembre 2014, le président avait décidé d’envoyer cacher tous ses enfants aux états-unis créant ainsi pour leurs sécurité et croyant également que l’opposition allait renverser son régime.

Cependant, à cause de la division au sein de cette opposition, michel martelly a pu se reprendre en main en cassant d’une part l’unité au sein celle-ci et de deux en trouvant en la personne de evans paul celui qui lui a permis de se refaire une santé politique.

C’est donc parce que l’opposition est divisée avec trop de leaders dont l’un ne vaut pas l’autre que le pouvoir de martelly s’était renforcé alors qu’il était en train de leur revenir.

Si l’opposition veut marquer des points tout en maintenant la pression sur le pouvoir martelly-kplim tèt kale, il faut bien que tous les leaders se mettent ensemble pour former une vraie coalition avec deux objectifs très précis celui de renverser le régime et également celui de prendre le pouvoir par les urnes.

Selon certains proches du président, martelly était déjà prêt à partir mais c’est surtout laurent lamothe qui espérait prendre le pouvoir en remplaçant martelly à la tête de l’État.

D’ailleurs, il est fort probable que plusieurs millions de dollars avaient été sortis des caisses de l’État en prévision de l’exil du président voilà pourquoi, selon toute vraissemblance, à l’arrivée de evans paul comme premier ministre de facto en lieu et place de laurent salvador lamothe, toutes les caisses de l’état sont vides.

Très certainement, lorsqu’on considère les diverses visites que reçoit l’actuel premier ministre de facto, dirigeants d’entreprises, responsables de l’administration américaine, responsables de l’onu et du conseil de sécurité sans oublier tous les ambassadeurs, consuls et chargés de mission accrédités dans le pays, tout indique qu’il s’agit des démarches pour renflouer les caisses de l’état qui sont vides étant que le régime martelly-lamothe avait tout vidé en préparation de leur exil à l’étranger.

à suivre….

Hermann Cebert


Le terrorisme de Joseph Michel martelly: La vieille recette de François Duvalier

23 juillet 2014

Tout le monde sait très bien que le président Joseph Michel Martelly est un duvaliériste notoire et sans vergogne et dépourvu de caractère et de dignité cependant, malgré son statut de président de Haïti, de plus en plus et à mesure que son régime s’approche de la période électorale, il semble qu’il tend à devenir, ce qu’il a toujours été, un idiot et un imbécile foncièrement grossier.

Plus encore, à considérer ses dernières déclarations et les menaces qu’il fait contre les intérêts du pays, il se révèle un véritable terroriste qui n’attend que la bonne occasion pour se faire exploser et compromettre les intérêts majeurs du pays.

Autrefois, lorsque les Duvalier voulaient tuer, assassiner, exterminer ses adversaires, ils avaient pour habitude d’évoquer la menace Communiste afin que les américains et les puissances coloniales se ferment les yeux sur leurs crimes et leurs actes barbares contre les intellectuels, les politiciens et leurs opposants.

Avec l’évocation de la menace communiste que Martelly a soulevé à Miami dans le cadre de son programme démagogique et de propagande partisanne, notre imbécile président vient de reprendre la même lithanie de François Duvalier alors que plus de 25 ans après l’effondrement du bloc de l’Est et du communisme, personne ne serait si arriérée pour évoquer de telle menace ce, dans un contexte où son régime n’arrive même pas à offrir les cinq e qu’il a promis au pays.

En quoi l’arrivée d’un communiste, d’un socialiste ou d’un capitaliste à la tête de l’État nuirait-il au pays alors que son régime duvaliériste ne cesse de détruire les institutions républicaines et démocratiques du pays.

Le président martelly oublie que la meilleure façon pour son régime d’empêcher l’arrivée d’une idéologie différente de la sienne à la tête de l’État c’est de sortir le pays du marasme économique dans lequel son régime l’enfonce de plus en plus avec sa femme, ses enfants, ses amis, ses petits amis, son clan, ses «bandit légal» qui volent et pillent les caisses de l’État; qui voyagent en troupeau aux frais de l’État à chaque d’État à l’Étranger; qui organisent et financent les kidnapings et les séquestrations des citoyens et citoyennes honêtes du pays etc…

Par ailleurs, il semble que le président joseph Michel martelly ainsi que son copin ou sa copine, son premier Ministre Laurent salvador Lamothe, n’arrivent toujours pas à comprendre que la constitution du pays garantie l’alternace au pouvoir et de ce fait, cette même constitution ne fait aucune discrimination en ce qui concerne les idéologies des principaux acteurs politiques du pays.

Tout aussi, la constitution de Haïti prône des valeurs démocratiques mais hélàs le pays est encore loin de cet idéal puisque c’est le régime martelly-lamothe qui encourage les monopoles pour quelques familles riches et mulâtres du pays.

En tant que apprenti dictateur sans scrupule martelly et lamothe doivent exiger de leur donneur de leçon, les anciens ministres jeanclaudistes qui les conseillent des cours intensifs de gestion de la stupidité avant de se prendre au sérieux et penser à devenir de vrais politiciens.

J’espère que martelly, le petit parvenu et éternel porteur de valise de Paul Véricain et de Mchel François et encore laveur de vitre de Clifford Brandt se ravalera la totalité de ses bétises afin d’éviter au toute nouvelles crises susceptibles de mettre en danger la sécurité générale du pays.

Haïti à trop souffert des isolements, du mépris, des occupations étrangères, des embargos qu’elle a toujours été victime de la part des puissances coloniales et impérialistes qui envient ses richesses et ses ressources et martelly doit se méfier de ses discours insensés qu’il ne cesse de prononcer contre les intérêts du pays.

Si martelly et la bourgeoisie cherche à créer le chaos social et des luttes armées en Haïti en allumant la cigarette duvaliériste aux deux bouts toute la nation doit se mettre debout pour les juger et les empêcher de devenir plus fous qu’ils le sont présentement.

Où est passé celui qui vénérait Hugo Chavez, el commandante? Maduro et Castro sont encore vivants pour témoigner des différentes bassesses du régime Martelly-Lamothe.

Je veux croire qu’Il s’agit tout simplement de la part de Martelly une simple manoeuvre pour éviter de rendre compte à ses bienfaiteurs et qu’il ne va pas tarder à corriger son grand écart.

à suivre …,.

Hermann Cebert


La grande Alliance des Martelly avec la Bourgeoisie

12 mai 2014

Selon certaines rumeurs qui circulent présentement à Port-au-Prince, le président Joseph Michel Martelly et la famille de sa belle fille, auraient pris tous les soins nécessaires pour présenter seulement au peuple haïtien et au monde entier la femme de son fils, Olivier martelly, son altesse, le prince et héritier, comme Bianca Joseph et non avec le véritable nom de famille de celle-ci afin de cacher les véritables objectifs et intérêts en arrière de cette grande alliance entre le président de la république et l’une des grandes familles moyennement riche du pays.

Avec mariage d’Olivier Martelly et de Bianca, la famille Martelly et une famille moyennement riche du pays, c’est toute une alliance qui se forme entre le monde musical, le monde de la politique et du commerce qui procède à une main mise sur plusieurs secteurs clés de la vie économique, politique et culturel du pays. Néanmoins, selon certain, ce mariage a causé plusieurs frictions au sein des catégories de la bourgeoisie du pays et en particulier au sein des familles les plus riches du pays.

On se souvient que la famille Mevs dont Grégory Mevs, à qui le président Martelly avait confié la direction de la FAES et de la recherche d’investissement pour le pays qui, à cause de ce mariage Olivier-Bianca avait décidé de remettre sa démission de cette institution de financement économique et social. Les Mevs et les Brandt, les Flambert, les Berhman sont déjà les familles qui profitent le plus du régime Marterlly- Lamothe. Cependant qu’en est-il véritablement de la vraie famille de Bianca désormais josph martelly? qu’est-ce que le régime veut cacher au peuple haïtien en cachant le nom de famille de Bianca?

Si certain pensent que les familles brandt et mevs étaient dans la course pour former cette grande alliance avec la famille martelly et saint rémy, il semble selon les rumeurs qui circulent dans le pays actuelle que se soit les Boulos qui auraient gagné la palm de Olivier martelly. on a déjà assisté au retrait des boulos du journal le matin haiti de plus, on peut également remarquer un potionnement de Joseph martelly vers le Parti PUN de jean-claude duvalier ainsi que les différentes sorties de martelly contre les mauvaises gestions du premier ministre laurent salvador lamothe.

Peut-être que tout cela a pour objet principal la contruction de deux groupes issus de l’extrême droite haïtien soit les néopartisans de jean-claude duvalier et les martellistes mulâtres de petion-ville sous la gouverne de laurent salvador lamothe.

Quelle est donc l’actualité et quelles sont les dernières nouvelles de Olivier martellier et sa femme Bianca Boulos si c’est avec l,un des boulos que le fils de martelly s’est véritablement marié mais que le président a bien voulu caché au peuple. Où se trouve olivier martelly et sa femme présentement.

Certainement on sait que Olivier et sa mère, l’une des femmes de martelly sont poursuivis pour mauvaise gestion et usurpation de titres par deux avocats néanmoins, il semble qu’il soit plutôt des intérêts famliaux qui forcent olivier martelly et sa femme à se taire publiquement et agir férocement dans les coulisses du pouvoir en obtenant faveurs et faveurs des différents ministres et ministères du pays. 

Actuellement les questions à se poser sur olivier et bianca, c’est à combien s’élève déjà leur fortune et également à combien s’élève les fortunes et richesses des martelly, des saint-rémy et de tout ceux qui profitent actuellement du régime. On sait que les caisses de l’état sont vides et on que ni les martelly ni lamothe le premier ministre ne font le commerce alors qu’est ce qui les ont permis de s,enrichir aussi rapidement dans le pays. J’attends les confirmations au sujet du vrai nom de famille de la femme de olivier martelly, Bianca. le peuple a droit à cette vérité.

à suivre…..

Hermann Cebert


Le Dirigeable Président de Haïti, Joseph Michel Martelly Renontre le Dirigeant Amériain Barak Hussein Obama à la Maison Blanche le 6 février 2014

3 février 2014

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

Permettez-moi mes chers lecteurs de commencer ce texte avec la définition sur ce qu’est un dirigeable, en particulier un ballon dirigeable comme l’est notre président Joseph Michel Martelly puisqu’il doit se rendre bientôt le 6 février 2014 à Washington pour recevoir les instructions et les directions à suivre pour pouvoir trouver une entente avec ses propres concitoyens, les représentants des divers secteurs politiques du pays alors qu’il ne cessait de mener le pays, notre Hayti vers l’inconstitutionnalité et l’ingouvernabilité: « Un ballon dirigeable est un aéronef plus léger que l’air »;«  Pour se déplacer, les dirigeables utilisent la propulsion par hélices».

Le régime Martelly-Lamothe a tout fait en son possible et en son impossible pour paralyser toutes les institutions politiques, toutes les institutions juridiques et législatifs afin d’imposer avec la complicité des institutions impérialistes internationales comme l’ONU, l’OEA, ainsi que quelques grandes puissances qui profitent abusivement de toutes les richesses minières du pays. Le régime néo duvaliériste tente de rétablir avec les conseils de Nicolas Duvalier, De Jean-Claude Duvalier, de Prosper Avril ainsi que les anciens ministres d’État des Duvalier comme Alix Cinéas, Frantz Merceron, Jean-Marie Chanoine, Théodore Achille etc. tous conseillers de la maison blanche pour Haïti.

Voilà pourquoi, le Dirigeable Haïtien Joseph Michel Martelly décide donc d’aller recevoir des ordres auprès du dirigeant américain alors que le président Martelly aurait pu simplement s’entendre d’abord avec ses compatriotes pour trouver des solutions ensemble avec la classe politique du pays afin de pouvoir avoir les meilleurs atouts en main pour négocier avec le dirigeant américain sur l’ensemble de support que le pays a véritablement besoin pour se stabiliser et se développer.

Malheureusement c’est en situation de faiblesse qu’il s’en va jeudi 6 février 2014 rencontre M. Obama qui, soit dit en passant, en tant métis américain, mais considéré aux États-Unis comme un noir, aurait dû déjà faire une visite en Haïti à la fois par respect pour le premier pays du monde à mettre fin à l’esclavage et également parce que son État qui lui a permis d’être sénateur et Président des États-Unis a une ville, Chicago qui a été l’œuvre d’un Haïtien.

Les haïtiens et le gouvernement Martelly-Lamothe doivent comprendre que l’invitation ou du moins ce qui me parait plus probable en la circonstance, l’acceptation d’Obama de rencontrer le président dirigeable d’Haïti, suite à une demande du chef d’État Haïtien auprès du président américain lors de leur rencontre, aux funérailles de Nelson Mandela, en Afrique du Sud et un jeu que la maison blanche veut jouer pour rallier au Parti Démocrate le vote des Haïtiens vivant aux États-Unis durant les prochaines élections dans ce pays.

Tout le monde sait que le président Obama est très bas dans les sondages et jusqu’ici on peut dire qu’il a raté toutes les chances de laisser au monde son héritage et qu’il n’a rien fait en ce sens. Sa grande démarche actuelle vise à tenter de récupérer le temps perdu en essayant de se rapprocher de toutes les communautés noirs, latinos, asiatiques, arabes qui vivent aux États-Unis.

En invitant donc le chef d’État de Haïti, il vise à se préparer une nouvelle carrière comme par exemple être le défenseurs des pauvres dans le monde comme l’ont fait avant lui, Jimmy Carter, Bill Clinton, AL Gore etc. Ainsi, en choisissant Haïti, il s’est donc trouvé un très bon sujet qu’il n’aura non plus jamais aidé durant ses deux mandats comme président. C’est donc ce voyage de Martelly qui va redorer le blason du président Obama et Haïti ne tirera aucun profit de cette rencontre, au contraire ce sera pour Martelly un autre album de photo qu’il aura dans son salon en vue de satisfaire sa grande mégalomanie, son besoin insatiable de vedettariat.

Tout les proches de Martelly confirment ce rêve qu’il caressait depuis qu’il est devenu président d’aller visiter tous les grands du monde avec toute sa famille aux frais de l’État d’Haïti même s’il sait très bien que ses rencontres ne rapportent rien au pays. En revenant au il aura la panse enflée, la tête gonflée, le cerveau liquéfié et dans ce cas, il va s’engager dans la voie de la Dictature qu’il rêve d’imposer au pays comme il nous avait déjà donné un aperçu lorsqu’il nous avait annoncé la candidature et l’imposition de son Olivier Martelly Comme prochain Président de Haïti.

Peut-être également qu’il attendra la visite de réciprocité, la diplomatie exige, de Barak Obama en Haïti avant la fin de son mandat, je présume cette visite en 2015 pour marquer les cent ans de l’occupation d’Haïti par les américains,

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

 et ce sera dans cette fourchette de période qu’il imposera donc sa dictature. Évidemment, puisque les Américains ne considèrent plus Haïti comme un pays à Risque, même si tout le monde se demandait en quoi Haïti et les Haïtiens pouvaient-ils représenter des dangers et des risques pour les intérêts américains vu que nous sommes un peuple qui végétons à cause des politiques de corruptions des américains avec les riches du pays incluant les duvaliéristes, les néo-duvaliéristes, les macoutes roses actuels.

Par déduction, pourrait-on considérer que le président Obama serait également disposé à rencontrer Jean-Claude Duvalier, ce dictateur sanguinaire que le président Martelly a rencontré dernièrement lors de la fête nationale le 1 janvier 2014 alors que celui-ci est poursuivi pour vols, massacres, assassinats, tortures et répression durant son long règne de 1071 à 1986?

Même si stratégiquement je serait tenté de douter d’une telle rencontre, néanmoins en rencontrant le président Martelly qui vient de rencontrer Duvalier et Prosper Avril, un ancien de la CIA, qui a participé à plusieurs coups d’État sanglant dans le pays, je peux imaginer que le Président des États-Unis cautionne indirectement et de façon visible l’impunité dans le pays et de ce fait la rencontre du 6 février 2014 fera partie des spectacles en plein air que se livre régulièrement la maison blanche avec cette-ci un ballon dirigeable, un clown que l’on nomme Michel Joseph Michel Martelly avec sa femme, son prince Olivier Martelly et toute le  reste de la famille Martelly.

Le Président Barak Obama connait toute la situation d’Haïti et le rapport de Walter E Fauntroy lui montre très clairement ce dont souffre le pays: Une bourgeoisie qui refuse de redistribuer les richesses du pays; des groupes armées financées et orchestrées par cette bourgeoisie qui refuse la stabilité et la pacification de la société; Une bourgeoisie qui expatrie toutes les richesses du pays vers des banques étrangères, en imposant ses monopoles, ses oligopoles dans l’industrie, le commerce et les services; Une bourgeoisie avec des façons de faire extrêmement féodales et criminelles; Une classe politique apatride travaillant comme des prostitués pour les différentes ambassades étrangères en Haïti et incapable d’être honnêtes avec le pays ainsi que ces principales ambassades; Des politiciens qui quêtent devant l’USAID et l’Ambassade des États-Unis, ils critiquent les américains dans les médias et demain ils s’agenouillent devant Maduro et Raul Castro.

Le Président Obama sait très bien ce que les Haïtiens veulent pour leur pays, c’est le

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

travail, la sécurité, la stabilité, la santé, la liberté, le progrès généralisé, le développement généralisé et le respect de tous ceux qui se disent amis de Haïti et des Haïtiens. Par conséquent ce n’est pas avec une rencontre avec le président dirigeable à distance Joseph Michel Martelly qui lui fera mieux comprendre les problèmes des haïtiens et de Haïti. Parmi les grandes décisions que le Président Obama peut prendre pour Haïti et les Haïtiens c’est de respecter les choix démocratiques des Haïtiens, respecter les volontés populaires haïtiennes, supporter et encourager la stabilité du pays, supporter et encourager le respect des lois du pays, supporter et encourager le respect des institutions démocratiques du pays, supporter et encourager la libre circulation des biens, des produits et des hommes entre Haïti et les États-Unis afin que les haïtiens puissent rester chez eux, supporter et encourager la libre concurrence les lois du marché dans le pays, supporter et encourager les entreprises privées et les initiatives privées dans le pays mais tout ça, je suis sûr et certain que le locataire de la maison blanche connait et sait tout ça.

Alors quoi faire, une rencontre avec un mégalomane nommé Joseph Michel Martelly? ou bien un ordre à Pamela White? Bien que cela soit anti amical avec Haïti, nous assistons plutôt à un spectacle de clown dont l’amuseur public est Martelly. J’espère que le président Obama profitera de cette occasion pour demander à Ti Simone de lui faire un striptease au salon Ovale comme le président compas avait l’habitude de descendre ses culottes en public.

Au président Obama, je souhaite bon spectacle et à Sweet Micky, bonne bouffonnerie à la maison blanche.

Hermann Cebert


%d blogueurs aiment cette page :