Les comédies de l’occupation de Haïti: un projet conditionné et créé de toutes pièces


Lorsque le président Jovenel Moïse avait été assassiné par des mercenaires étrangers payés par une frange de la bourgeoisie apatride de Haïti, on pouvait s’attendre à ce que la soi-disant communauté internationale avec les États-Unis, le Canada, la France et l’ONU en tête prenne des initiatives pour accompagner le peuple haïtien dans les enquêtes pour trouver les criminels et leurs complices, pourtant rien a été fait et aucun de ces commandeurs n’a supporté le peuple qui réclamait justice pour l’ex-président assassiné mais également tout le peuple haïtien.

De plus, depuis la mort du président Jovenel Moïse, le pays Haïti est plongé dans un cercle de banditisme sans précédent où un petit groupe de bandits, de criminels et d’assassins qui disent ouvertement qu’ils avaient tous été financés et armés par des bourgeois ne cessent de semer la terreur un peu partout dans le pays. Tout le monde entendait le président Jovenel Moïse dénoncer les bourgeois qui avaient des contrats de gestion des aéroports et des ports du pays dont les Biggio sont la famille qui contrôlait ces activités.

D’ailleurs les Biggio étaient ceux qui achetaient les armes pour les gouvernements d’Haïti en particulier sous le régime de Jean-Claude Duvalier et, ce qu’ils ont toujours continué de faire étant donné qu’ils ont leur propre port et leur propre terminal maritime. Là encore personne de cette communauté internationale n’intervient en faveur des malheureux haïtiens même s’ils savent très bien qui a le pouvoir de faire entrer des armes dans le pays.

(Selon Jimmy Cerisier, alias Barbecue, c’est Réginald Boulos qui lui donnait de l’argent et des armes; de même le Sénateur Jacques Sauver-Jean dénonçait lui aussi Réginald Boulos comme étant le bourgeois le plus dangereux du pays aucune communauté internationale n’a émis de restrictions sur ses avoirs voire l’amener devant une Cour de justice; les voitures des mercenaires impliqués dans l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse ont été vendues par la compagnie de Réginald Boulos et surtout sans oublier que Réginald Boulos a été le premier à publier l’une des premières vidéos de l’attaque de la maison du président Jovenel). Pourtant ces gens continuent de faire affaire avec ces grands pays de la grande communauté internationale qui est pourtant prête à intervenir lorsque le peuple décide de s’en prendre à ses bourreaux.

On a arrêté et trouvé impliqué dans des actes de Kidnapping de Coralie Moscoso le bourgeois Clifford Brant, là encore cette communauté internationale n’a soulevé aucun soupçon sur les Brant voire porter des enquêtes sur eux. À noter que O J Brant, arrivé de la Jamaïque, sans un sous, avait été identifié comme un bandit qui avait commis un hold-up sur une voiture qui transportait de l’argent dans le pays.

À Montréal, lors de l’une de ses visites, l’ancien Premier Ministre de Haïti, Laurent Salvador Lamothe dénonçait des bourgeois qui l’empêchaient de contrôler le trafic sur la frontière haïtiano-dominicaine surtout en ce qui concerne l’importation des assiettes en plastique. Quelques semaines ou mois plus tard, Joseph Martelly l’avait remplacé en devenant son principal ennemi. Quelle communauté internationale avait compris d’aider le Premier Ministre Lamothe à mettre de l’ordre la gouverne des douanes du pays?

Historiquement, on se souvient du sort que les Syriens avaient imposé au président Jean-Jacques Dessalines Cincinnatus Leconte après une déclaration en 1912 du Ministre des Affaires Étrangères qui stipulait: « … nécessaire de protéger les nationaux contre la concurrence déloyale des Orientaux (disons les Syriens de l’époque) dont la nationalité est incertaine ». Qu’elle a été la réaction de la soi-disant communauté internationale, en 1915, les Américains sont venus occuper le pays jusqu’en 1934.

Or, en seulement quelques semaines, depuis que le peuple se réveille pour manifester et crier ses colères et surtout ses frustrations pour être pris en otage par ces délinquants supportés par les services secrets de ces mêmes occupants actuels, tout le monde réclame une occupation du pays par des étrangers plus particulièrement et d’abord par les collaborateurs à l’intérieur même du pays puis par les pays étrangers incluant l’esclave à talent du nom de Ariel Henri.

Qu’est-ce qui a provoqué le grand intérêt pour l’occupation actuelle de Haïti par des militaires étrangers alors que tout le monde voyait et assistait impuissant à la dégradation du climat de violence imposée au peuple haïtien?

On n’a pas besoin de compter de midi à quatorze heures pour trouver les véritables raisons qui poussent ces pays étrangers ainsi que le secrétaire général de l’ONU à imposer l’occupation de Haïti par des militaires canadiens et américains puisque la réponse est connue de tous: on intervient pour empêcher le peuple de se rendre justice en se révoltant contre tous les bourgeois membres des services secrets de ces mêmes pays occupants.

Il y a donc des complicités entre quelques franges de la bourgeoisie arabo-juive de Haïti qui maintiennent Haïti dans la violence et dans la misère et cette dite communauté internationale. Et tout se voit et tout se comprend à travers cette invasion du pays par les militaires canadiens et américains. Et s’ils ne sont pas complices, il faut qu’ils commencent par dénoncer et prendre des mesures contres tous ces bandits de la bourgeoisie qui exterminent le peuple haïtien.

Évidemment, c’est dernière invasion est la dernière chance pour la communauté internationale de changer ses politiques vis-à-vis de Haïti et de tous les Haïtiens. Par conséquent, si tous les pays impliqués actuellement dans cette présence militaire de soutiens techniques et matérielle avec des vrais équipements pour supporter la police et l’armée contre les bandits armés par la frange de la bourgeoisie, j’ai le regret de les annoncer ce que j’entrevois dans le moyen terme ce sera indescriptible en termes de violence et de haines à la fois sur les bourgeois impliqués dans cette violence que du côté des étrangers présents dans le pays et qui ne cessent de les soutenir.

Évidemment, j’espère que mes prévisions sont fausses et ne se concrétiseront pas. Toutefois, selon tout ce que j’entends et que je vois également qui se dit et qui se fait, très fort probablement, une hécatombe n’est pas à négliger dans les prochains mois et dans les prochains trimestres à venir. La misère n’a jamais atteint ce haut niveau de révolte et de colère au sein de la population haïtienne.

Et comme on le dit si bien en Haïti, lorsqu’on n’a pas aucun espoir d’espérer, on peut tout faire et tout réaliser. Bien entendu, le peuple haïtien a, très certainement, ce droit de se révolter contre toutes les violences que la bourgeoisie exerce sur lui depuis déjà et assez trop longtemps. Il n’est autorisé à personne de lui faire la morale surtout si ce sont les mêmes complices qui essayent par tous les moyens de lui faire la morale.

à suivre…

Hermann Cebert

Poète, artiste peintre, blogueur, Essayiste

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.