La destruction de la police Nationale d’Haïti: l’isolement-arrestation de l’inspecteur Carl-Henry Boucher comme symbole de cette destruction


Dès l’arrivée de Joseph Michel Martelly au pouvoir, son régime a toujours montré ses intentions de rendre soumise la police nationale d’Haïti, la PNH voire détruire tout simplement la police nationale. On se souvient que Martelly a voulu remobiliser les anciens tontons macoutes et les anciens attachés des duvalier. Cependant il a fallu Jovenel Moïse en personne pour remobiliser cette armée sanguinaire dont les intentions sont d’instaurer la dictature macoute et néoduvaliériste dans le pays.

Évidemment, malgré le fait que la grande majorité des militaires des forces armées comprennent qu’ils doivent être au service de la population en lui octroyant des services de génie militaire, le président de facto et non constitutionnel de Jovenel Moïse s’est arrogé de droit pour monter sa propre milice de bandits légal grâce auxquels il ne cesse de persécuter les masses populaires en instaurant un véritable climat de peur et de grands banditismes partout dans le pays.

Devant ce climat de terreur que Jovenel Moïse a lui-même imposé.à l’ensemble de la population haïtienne nous devons nous demander s’Il ne s’agit pas d’une stratégie beaucoup plus globale montée de toutes pièces avec les représentants américains en Haïti dont l’ambassade américaine qui n’a jamais montré aucune sensibilité contre la violence des bandits de PHTK contre la malheureuse population haïtienne?

Comment accepter autant de violences sur les haïtiens, lorsque les représentants de l’ambassade américaine continuent d’appuyer un régime aussi corrompu que le sont et le président Jovenel Moïse et tous ces bandits maitres et seigneurs des quartiers les plus pauvres du pays?

Bien entendu, nous devons même nous demander sir les actuels représentants des États-Unis en Haïti ne reçoivent pas de l’argent directement du président Jovenel Moïse pour pouvoir se fermer les yeux sur tous les crimes de son régime par les bandits payés et supporté par le président lui-même?

Sans pouvoir confirmer de telles allégations, une chose pourtant très certaine, il semble y avoir anguille sous roches pour que les représentants américains en Haïti ainsi que la nouvelle administration de Joe Biden acceptent les violences qui se font actuellement sur les populations haïtiennes plus particulièrement lorsqu’ils acceptent que des bandits du présidents puissent forcer le président Jovenel Moïse, le premier ministre Joute, le ministre de la justice et le directeur de la police nationale décident et exigent que l’on mette en isolement-arrestation l’inspecteur en chef de la police nationale meilleur spécialiste en pilotage de drones qui supervisait une soi-disant opération militaire contre les bandits et dont il a découvert que ces opérations avaient déjà débutés 45 minutes avant même que son service soit opérationnel dans la surveillance et le guidage de cette opération.

Très certainement, il y a anguille sous roche dans les observations des représentants étasuniens en Haïti concernant les agissements malveillants et criminels du régime par les bandits qui assurent l’exécution des simples citoyens dans les quartiers pauvres. Mieux encore, on peut se demander si en gardant en Haïti les représentants diplomatiques américains qui cautionnent de telles violences gratuites contre la population haïtienne, l’administration de Joe Biden ne participe elle aussi à l’extinction programmée et systématique de tout Haïti dans son ensemble.

Pourquoi une telle criminalité contre le peuple Haïtien avec la complicité des représentants des États-Unis? En effet, il n’y a rien de nouveau sous le soleil d’Haïti, une épée a toujours été sur sa tête. Et c’est le président Franklin Delano Roosevelt lui-même qui nous donne la réponse lorsqu’il affirmait:

«Il faut constamment soulever les va-nu-pieds contre les gens à chaussures et mettre les gens à chaussures en état de s’entre-déchirer les uns les autres, c’est la seule façon pour nous d’avoir une prédominance continue sur ce pays de nègres qui a conquis son indépendance par les armes. Ce qui est un mauvais exemple pour les 28 millions de noirs d’Amérique».

Oui selon l’ancien président américain, il faut laisser le président Jovenel Moïse et son régime, la bourgeoisie haïtienne sous le regard et en complicité avec les ambassadeurs américains accrédités en Haïti armer les gangs du PHTK pour commettre des crimes contre le peuple haïtien afin de s’entre-déchirer les uns les autres car c’est la seule façon pour l’administration américaine actuelle cautionnée bien entendu par le caucus des noirs et de Barak Obama d’avoir la prédominance et la domination de ces sales nègres d’Haïti.

Regrettable sort pour les Haïtiens qui ont aidé l’indépendance américaine à Savannah, qui a été le fondateur de la Ville de Chicago ou encore ce peuple haïtien que Frederic Douglas voyait comme le la source de toutes les émancipations des Noirs américains et de la dignité de tous les hommes en général. Lorsque l’on vit aux côté d’un monstre, on peut toujours s’attendre à se faire écraser injustement. Nous vivrons avec cette réalité cependant, un jour justice sera rendu à tous les Haïtiens.

Devant cette descente aux enfers de tous les haïtiens imposée par les bandits du présidents Jovenel Moïse et en complicité probable des représentants diplomatiques américains en Haïti, nous sommes obligés de demander à l’administration de Joe Biden de rapatrier ses représentants d’Haïti et de les remplacer par des diplomates plus moral et plus respectueux de la vie de tous les Haïtiens que ne le sont pas ceux qui représentent actuellement les États-Unis en Haïti. Et si rien n’est fait en ce sens, nous comprendront que l’administration de Joe Biden poursuit le même projet et la même vision de Roosevelt contre les haïtiens. C’est urgent et c’est pressent.

De même, nous souhaitons que l’administration de Joe Biden affirme ouvertement son désaveu au régime de Jovenel Moïse pour tous les crimes impunis qu’il ne cesse de commettre contre le peuple Haïtien. Et dans ce contexte, les États-Unis ou l’Amérique se doit de redevenir moral aux yeux du peuple haïtien et du monde entier en général. Il faut un régime démocratique en Haïti, des élections libre et honnêtes, de la liberté de circulation pour tous les haïtiens, du respect des lois et de la séparation des pouvoirs en Haïti. Par contre ce ne sera jamais avec un président Jovenel Moïse qui gouverne par décret et avec les bras armés de sa milice des gangs du PHTK que l’on aura de la démocratie en Haïti.

Pour finir, et à défaut que rien n’est fait en urgence contre la terreur et la violence criminelle que le président Jovenel Moïse a instaurées en Haïti actuellement, nous entrevoyons déjà quelque chose indicible qui se produira et rassurez-vous personne ne sera épargnée car cette situation dépassera de très loin tout ce que l’on a déjà connue comme violence dans ce pays car le niveau de la violence.imposée par le président jovenel moïse avec ses bandits phtk armés est véritablement extrême et le peuple n’en peut plus.

Que Dieu soutienne chaque haïtien et protège Haïti!!!

Hermann Cebert



Catégories :Covid 19 - Coronavirus, Galerie de peintures, Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :