Le traitement de la Coronavirus: ses premiers signes, sa prévention sa guérison


Parfois, nous sommes très peu nombreux à pénétrer des régions du cerveau et de l’univers de choses que la raison et la logiques ne pénètrent pas encore, dans ce cas-là nous constituons un groupe à part alors même que nous continuons d’être au milieu de toutes les grandes foules nous n’appartenons à qu’à un autre monde, le monde de l’Esprit.

La plus grande différence entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne dite médecine occidentale, c’est que la médecine traditionnelle a fait ses preuves depuis des millénaires, à travers de vraies expérimentations sur de vraies personnes et dans le cadre de savoir collectif et communautaire à but humanitaire et cette médecine nous donne des solutions immédiates et à très court terme.

En revanche, la médecine dite moderne c’est-à-dire, celle qui se fait et qui se base sur la science dont la pharmacologie, selon les certain consensus scientifiques et donc, à partir des procédés chimiques mais surtout, extrêmement financiarisée et fondamentalement d’intérêts corporatistes et personnels ne peut elle donner des réponses que sur le long terme.

Mes chers lecteurs, en fonctions de plusieurs réponses obtenues de plusieurs personnes que j’ai questionnées et selon notre logique, nous croyons pouvoir vous aider à ne pas laisser se développer la coronavirus dans vos poumons et donc, vous aider à vous empêcher de vous contaminer par ce virus.

Bien entendu, ce texte vient comme d’habitude de mes propres observations et de ma propre logique et qu’il est authentique car en absence de réponse et de solution à la pandémie c’est à chacun de formuler ses propres hypothèses jusqu’à ce que l’on trouve un véritable consensus par rapport au protocole à adopter et également en lieu et place d’un médicament efficace pour enrayer ce virus.

En effet, selon notre compréhension, les différentes mesures que l’on vous propose présentement et jusqu’à présent, tous les symptômes que l’on vous a mentionnés concernent quelqu’un qui aurait déjà attrapé le virus cependant rien ne dit sur les tous premiers signes de ce virus.

Et donc, tout en continuant de respecter les règles d’hygiène proposées ainsi que le confinement, il me semble qu’il vous manque la principale des précautions à prendre, c’est-à-dire celles qui vous permettront de ne pas laisser le virus pénétrer vos poumons et vos bronches.

À ce propos, voici donc les premiers signes qui doivent vous alerter lorsque le milieu dans lequel vous êtes ou vous vous trouvez est contaminé par le virus ou bien qu’il se trouve dans votre environnement immédiat ou sur votre parcours.

Évidemment, je vous invite, lorsque vous passez par une porte, proche d’un endroit où le visage des personnes tendent à se rapprocher de cet endroit, vous devez maintenir votre tête à une distance de la longueur de votre bras c’est-à-dire de votre jusqu’à votre épaule. Se faisant vous allez vous éviter de vous contaminer pas le virus.

Car selon nous, tous les endroits placés au niveau de la bouche, du visage et du nez est susceptible d’être contaminé et de fait constituer un nid ou un foyer de multiplication du virus. Alors pour se prévenir et réduire encore plus de risque de vous contaminer, gardez donc cette distance minimale entre votre tête et la zone ou l’endroit risqué d’être contaminé.

Alors, allons-y maintenant avec l’apparition du virus dans votre corps bien qu’il n’y ait aucune donnée disponible là-dessus jusqu’à présent.

En effet, si vous constatez que vous ressentez un certain chatouillement dans vos narines comme s’il y aurait un poil trop long dans les narines ou du moins, si vous ressentez un petit chatouillement comme s’il y avait un petit ver qui bouge à l’intérieur de votre nez, alors le virus vient de pénétrer votre corps mais qu’il est encore dans votre narine. Et je répète, il vient d’entrer dans votre narine mais il n’est pas encore dans votre système respiratoire bien que les narines soient la porte d’entrée.

Dans ce cas là, tout ce que vous devez faire c’est de trouver un peu de savon avec un applicateur ou Qtips et mettez vous à nettoyer votre narine, c’est-à-dire, nettoyer l’intérieur des narines un peu profondément sans vous blesser bien sûr compte tenu de la fragilité de cette zone de votre nez.

En une minute, si vous suivez ce conseille le virus est brûlé étant donné qu’un virus c’est du gras. Et donc, en présence d’un produit désinfectant comme un acide naturel ou une concentrée de vitamine C fabriqué à partir des pépins d’un agrume, et un bon savon naturel, il sera détruit sans avoir eu le temps de pénétrer votre système respiratoire.

Néanmoins, si vous avez des problèmes cardiaques tels que la haute pression ou encore d’autres problèmes plus aiguës il faut éviter la consommation de l’extrait de pépin ou de toute autres concentrations de vitamine C qui se trouveraient dans les pamplemousses, dans les bergamotes, du citron, et de n’importe quel autre agrume. Les risques encourus seront les enflures, un certain anévrisme, de la constipation. bref, pas de consommation d’extrait de pépins de pamplemousse si vous avez certaines maladies et surtout cardiaques, donc aucun médicament chimique avec le pépin de pamplemousse voire le jus de pamplemousse également.

Il est détruit mais rien ne dit qu’il ne reviendra pas au cas où vous vous retrouvez dans un autre environnement contaminé mais, à chaque fois, il faut juste répéter les mêmes gestes. Sinon comme je vous le dit puisque nous n’avons pas encore de petits pots ou petites bouteilles de savon disponible et des cotons tiges pour rincer individuellement et facilement les narines alors, ayez avec vous une petite bouteille d’extraits de pépins de pamplemousse que vous pouvez également utiliser raisonnablement pour nettoyer votre narine, votre maison ou votre environnement de travail. (j’espère que celui qui décidera de produire ces équipements sanitaires dans les prochains jours reconnaîtra mes droits d’auteurs de ces produits en me versant une certaine loyalty. un très gros merci d’avance).

Par ailleurs, selon mes propres prédictions et compte tenu de mes différentes observations d’utilisation des produits naturels tels les huiles essentielles, les racines, les feuilles, les écorces et de toutes les gammes de plantes, de fruits, le traitement de la coronavirus sera l’une des meilleures choses qui arrivera à l’humanité car, en tenant compte des différents symptômes de cette maladie et compte tenu également des solutions que l’on devra trouver à cette maladie, nous devons nous attendre à la résolutions de plusieurs autres maladies dont souffrent actuellement les hommes et que la science rêvent de réaliser mais que seuls les produits naturels peuvent guérir ou résoudre.

Ce n’est pas une utopie mais de véritables avancement où le passé ancestral de la médecine traditionnel donnera la main à la science moderne qui trop souvent a été contaminée par la finance, le profit et les intérêts corporatifs et personnels. L’être sera amélioré en santé et moralement car les catastrophes servent à nous conscientiser et à nous permettre de nous rendre compte à quel notre espèce est fragile et que nous devons vivre beaucoup plus en harmonie avec notre environnement.

Évidemment, compte tenu que nous nous basons par itération et par projection sur nos interprétation de ce nous pensons très souvent comme comportement des animaux pour nous construire un idéal de monde dans lequel nous devons vivre et construire, alors, comme nous le faisons régulièrement, nous reviendrons à nos vieilles habitudes, et à nos vieilles mentalités de scénarios de jungle social.

Et comme toujours, des pandémies comme la coronavirus reviendront toujours nous rappeler à l’ordre jusqu’à ce qu’une génération d’hommes et de femmes décident enfin de vivre en parfaite harmonie avec notre environnement. Et, c’est mon grand espoir, oui, très certainement, une génération d’hommes et de femmes deviendront consciente de la fragilité de notre espèce. Très certainement, nous aurons déjà colonisé d’autres planètes mais que ces générations ne se prostituent pas aux intérêts personnels, aux préjugés qui ont caractérisés notre génération et celles avant nous qui avons peuplé et colonisé la terre.

Parmi les maladies qui vont trouver des remèdes et des solutions il y a les maladies respiratoires, les maladies du cœur, les douleurs de dos, les douleurs des jambes, les articulations en générales.

Mais, le plus important sera, le vieillissement du corps humain qui pourra se rajeunir plus rapidement et plus facilement car le médicament et les remèdes devront commencer par résoudre les problèmes respiratoires donc, un grand soulagement pour les poumons qui recevront plus d’oxygènes et plus d’oxygène pour le poumons sera également très bénéfique pour le cœur qui se rajeunira en recevant plus d’oxygène il se mettra à se battre plus vite comme c’est le cas pour les enfants dont on sait que leurs cœurs battent plus vites que les adultes.

Et, puisque le cœur se battra plus vite, il enverra plus d’oxygène dans les cellules et nettoiera plus vite le sang dont il assure la circulation et mieux encore une bien meilleure santé pour nos organes et nos cellules. Bien entendu, dans mon monde idéal je vois la fabrication du médicament à base de plante seulement car tous les produits à base chimique constituera de nouveaux problèmes pour le corps humain.

En fait, bien que actuellement personne ne dit mot ou du moins que personne ne puisse se prononcer sur les causes de la coronavirus, je dois néanmoins vous rappeler les origines de cet virus et des différentes maladies ou symptômes qui nous permettent de reconnaitre sa contamination par un être humain, force est d’admettre que ce virus est semblable à n’importe quel autre virus auquel notre corps fait face à tous les jours.

Cependant, ce corps que nous avons dont nos organes respiratoires en particulier ne font que s’adapter et s’assimiler aux invasions virales qu’ils reçoivent à tous les jours, ce qui signifie, à un certain moment de la durée, ils ne sont plus capables de tout laisser passer et donc décident de fermer tous les accès à ces virus. C’est la panique au niveau des autres organes du corps qui dépendent de son bon fonctionnement.

Évidemment, nous sommes tous exposés aux mêmes conditions climatiques, donc aux mêmes virus par contre nous n’avons pas tous les mêmes âges et nos systèmes ne subissent de la même manière les invasions des microbes et des virus. Alors, quelques uns d’entre nous doivent avoir des réactions différentes et nous nous adaptons difficilement les uns par rapport aux autres.

Comme je l’ai dit ci-haut, chez les jeunes enfants le cœur bat plus vite que chez les adultes et encore moins vite chez les personnes âgées. Pour les personnes qui ont des problèmes respiratoires leurs manières de respirer est différente des manières autres manières chez une personne en très bonne santé.

Or, pour celui qui a de la difficulté à respirer, l’inspiration se réalise avec force ce qui signifie pour aller chercher un peu d’air par exemple l’effort est très demandant il en est de même pour l’expiration, c’est-à-dire pour faire sortir l’air la quantité sortie est très minime et les poumons sont très faibles pour que la respiration puisse faire sans effort et de façon naturelle par conséquent, moins efficaces pour combattre un nouveau virus comme celle de la coronavirus, corvid-19.

En ayant des difficultés à respirer, les personnes asthmatiques ne peuvent pas combattre tous les virus parce que leur système respiratoire dont les poumons s’affaiblissent et se dilatent les nerfs et les muscles et puisqu’elles doivent fournir beaucoup d’effort pour aller chercher un peu d’air et donc de l’Oxygène pour bien respirer ce qui fait en sorte lorsqu’ils aspirent une bonne bouffée d’oxygène elles font passer plus facilement les virus dans les poumons.

C’est donc lorsque le virus pénètre les poumons que les symptômes de la toux, de la fièvre et des problèmes respiratoires apparaissent. Par contre si vous ressentez les chatouillement au niveau des narines c’est que le virus est dans les narines et il n’est pas encore dans les poumons.

Par ailleurs, comme on le dit en Haïti, si vous avez des problèmes au niveau de votre respiration , ce sont les poumons qui doivent être guéries, si vous avez des problèmes de la peau c’est à l’intérieur du corps qui’il faut guérir et généralement les poumons sont responsables de la grande majorité des problèmes du corps humain et si ce n,est pas des éraflures toutes les solutions doivent guérir l’intérieur du corps. Et cette vision de la médecine traditionnelle s’oppose en ce sens à la médecine moderne qui elle s’occupe tout de l’extérieur du corps. On veut faire entrer des chose chimiques dans le corps et par conséquent le corps doit réagir car ce sont des choses toxiques pour le corps.

Dans le cadre de la covid 19 , la coronavirus, si pour les étouffements et les problèmes respiratoires on doit prendre les trois gouttes de l’extrait de pépins de pamplemousse et le résultat doit être instantanément et puis, pour la fièvre on a qu’à prendre les feuilles de nime et les feuilles de campêche bien broyées et juste une cuillère devra faire baisser automatiquement la température du corps dont on pourra utiliser en même temps et ce durant toute la période convalescence des feuilles de pariétaires et de la laitue iceberg afin de régénérer le corps en guise de sérum.

à suivre…

Partagez ce texte dans les communautés haïtiennes et entre haïtiens.

Hermann Cebert

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :