Adieux 2019, bienvenue 2020


Comme d’autres avant toi, d’autres années avant toi 2019, te voilà en train de partir vers les profondeurs du temps, dans les abîmes du passé mais éternellement présente dans les esprits de plusieurs pour des raisons diverses mais surtout, parce que tu étais une étape, un passage, une circonstance, une opportunité, et une école dans notre existence.

Adieu très belle année, nous venons de passer 12 mois ensemble, 52 semaines  ensemble, 365 jours ensemble, heures par heures ensemble, minutes par minutes ensemble jusqu’à la toute dernière seconde ensemble.

Pour tout ce que nous avions vécu ensemble, je dois dire que nous étions exceptionnels avec toutes sortes de moments de joies, de peines, de souffrances, de séparations, d’abandons, de petits et de grands moments continus de bonheur et de bien-être. Oui, nous étions exceptionnels dans nos réalisations et dans nos petites querelles et de jalousies. Cependant, rien ne nous a empêché de nous réconcilier, de faire la paix entre nous et de refaire ou repartir nos vies ensemble.

Bye 2019, Bye Bye 2019. Adieux 2019!!!

Puisque tu ne reviendras plus jamais dans notre existence, car le temps doit s’écouler et qu’aucune année ne saurait empêcher une nouvelle année d’arriver. Il n’y a donc, ni frein pour arrêter le temps, ni frontière pour  bloquer une nouvelle année d’arriver à l’entrée. Oui, je le sais et tu le sais mieux que quiconque, tu dois partir, t’en aller et disparaître sur tous les radars de nos existences.

Alors, ni regret, ni remord. Ni chagrin, ni tristesse seulement l’éternel recommencement. Une suite de vies et de temps successifs inscrits dans les anales du temps, celle qui passe et qui doit passer. Bien entendu, toutes les idées et tous les projets que nous avions eus ensembles sont les pages de notre belle et merveilleuse histoire. Certaines prendront forme sous nos et d’autres s’éteindront comme d’autres dans les tiroirs de notre existence. C’est la réalité de tous les projets et de toutes les idées non mûries et auxquels certaines circonstances nous empêcheront toujours de les conduire à termes. Le principe même de l’inachevé.

Une année s’en va et une année s’en vient. L’année 2019 s’en va et l’année 2020 arrive comme si les jours qui passent, les mois qui passent et les saisons qui changent avaient quelque chose de différent. ô non!

Seulement dans notre tête que tout se passe et ça, aucune des minutes, aucune des secondes ni non plus ni non plus aucune des jours qui doivent passer s’attendent à ce qu’ils soient différents l’un de l’autre. Mais, puisque nous sommes humains, par notre conscience, nous nous forçons de donner des valeurs, de l’importance à ces jours, à ces secondes et à ces minutes qui passent.

Eh oui, nous accrochons nos souvenirs, nos réalités à ces structures du temps comme en eux-mêmes il pouvait y avoir une certaine conscience. Nous sommes matière et nous sommes vivants, que voulez vous. C’est notre nature de déifier ce qui ne le mérite pas. Nous sommes des donneurs de sens et chercheurs de signification. C’est en nous.

Alors, en cet instant précis, puisque je ne peux plus te retenir 2019, je te laisse partir, va! va! va, ni pleurs, ni joie, seulement va t-en et laisse entrer 2020. 2019 tu étais 2019.

Bonjour et bienvenue année nouvelle! Tu as dû m’entendre saluer l’exceptionnelle année 2019 sur le seuil de ses dernières secondes on en reparle plus tard, pour le moment c’est de toi qu’il s’agira au cours de ces prochains mois, ces prochaines semaines, ces prochains jours, ces prochaines saisons, ces prochains semestres et trimestres et surtout toutes tes minutes et toutes tes secondes. Aucun d’eux ne sera négligé. Nous serons tous ensemble.

Voilà pourquoi, je te salue avec tendresse 2020, cette nouvelle année année bissextile avec qui je me marierai pour ses 12 mois, ses 52 semaines et ses 366 jours, juste avant 2021 la prochaine  qui est une année comptant 365 jours.

On se mariera pour avoir comme toujours beaucoup et de beaux enfants de projets et de créations que sont nos idées d’avant-garde ainsi que nos étonnants projets. Nous saisirons ensembles toutes les occasions pour secouer les assisses de nos convictions profondes, nous choquerons nos semblables et nous les sublimerons afin qu’ils découvrent à l’intérieur d’eux toutes leurs émotions toutefois, nous aurons assez d’empathie pour leurs douleurs et leurs souffrances sans en avoir la moindre pitié.

Oui je le sais, nous vivrons dans la grande abondance, dans l’opulence et en parfaite harmonie même si par moment, de temps en temps nous laisserons passer le temps bien que tu profiteras pour me rappeler les retards dans nos projets, le développement d’une idée ou d’une pensée, d’un oubli, d’un manque d’intérêt ou tout simplement de la caducité ou de la désuétude d’un projet novateur.

Néanmoins, sans un mot, voire par le silence et de nos propres inquiétudes nous en profiterons pour nous éloigner l’un de l’autre afin de nous ressaisir et de nous rappeler que c’est toujours ensemble que nous sommes forts et que nous pouvons réaliser des exploits. Oui, nous savons tous les deux qu’il nous est nécessaire un peu d’intimité et de liberté et se faisant, lorsque nous nous distançons c’est pour mieux nous retrouver puis nous rapprocher.

On se permettra de bien fêter. Enfin comme ce sera souvent le cas, nous nous retrouverons pour être en extase, pour vivre pleinement notre vie commune. Nous laisser aller, vivre comme si être ensemble c’était notre destinée, quelque chose de magique que les dieux avaient prévu et que les étoiles désiraient le plus au monde. 

Ô nouvelle année, 2020, à peine que tu commenceras ton long cheminement de douze mois, de 52 semaines, de 365 jours de bonheur d’abondance et de prospérité, tu me feras rêver en m’offrant tes plus belles opportunités et de grandes réalisations. Je les vois venir, les unes après les autres et je ne raterai aucune de tes belles occasions pour les cueillir.

Évidemment, tu feras en sorte que mes journées d’hiver ne soient pas trop froides, ni mes journées d’Été trop chauds, juste confortables afin de les savourer dans toutes leurs secondes et dans toutes leurs minutes. J’ai vraiment hâte de vivre ces deux belles saisons.

Naturellement par ailleurs, tu feras sortir au printemps les plus belles plantes et les plus belles fleurs de mes projets afin de profiter de leurs belles odeurs et de leurs arômes pendant même que je marcherai de succès en succès, j’avancerai dans tes terres promises, telles que je les projette dans mon imagination afin de récolter en automne chacun de mes investissements mesurés à l’aune de l’ensemble de tous mes efforts passés.

Oui, en automne, nous récolterons les fruits de nos dures labeurs biens que les cueillerons tous les jours déjà, mais de temps en temps tu me permettras de gagner tous les jackpots et toutes les mises car les biens et les sommes réunis sont pour les humains et tu le sais bien je suis un humain, ils sont à moi et à moi seul.

Évidemment, il y aura des moments plus critiques mais que nous traverserons ensembles, coudes contre coudes et mains dans la main. Ce sont des jours arriveront dans la vie de plus d’un. Je le salue de tout mon cœur et de toute mon âme mais je les demande d’être un indulgents dans leurs impacts sur nous et sur nos proches.

À titre d’exemples et s’il s’avère que tu sois l’année de ma fin de vie sur terre, n’agis pas violemment avec moi car, tu connais très bien la fragilité de mon espèce. Fais-le comme un couché de soleil qui disparaît lentement et doucement dans l’ombre. Qui, seconde par seconde, sans fracas ni agressivité et surtout sans méchanceté.

Bien entendu, après avoir terminé toutes mes corvées existentielles, tu m’accompagneras me reposer dans mon lit douillet où je plongerai dans mes rêves et dans de profonds sommeils dans les bras de Morphée. Et là tu laisseras la mort entrer chercher ma vie doucement et poliment. Ainsi, j’irai me réveiller dans ma nouvelle réincarnation là où je deviendrai ange et gardiens de lumière pour éclairer les chemins tout tracés de mes frères et sœurs, ma très grande famille humaine.

2020, je t’aime et je t’adore déjà juste en te voyant tu me donnes déjà ce que sera notre vie commune au cour de ces prochains mois et ce jusqu’à tes dernières secondes. Je suis sûr que nous allons vivre une merveilleuse et joyeuse année ensembles.

ô ma douce et ma bien-aimée 2020, je te promets d’être fidèle à toi afin de ne susciter aucune animosité, aucune jalousie en toi et chez toi. Et si par hasard à un moment donné tu devras faire trembler la terre en déclenchant des tsunamis ou de grasses vagues des eaux au dessus ou dans les profondeurs des mers voir sur la terre ferme, fais en sorte que je puisse avoir toujours à ma portée et à ma disposition une solide roche pour me tenir bien droit et très ferme afin que les nervosités de la terre, de la mer et des océans.

De même si les entêtements des vents et des pluies ou de la neige doivent saccager mon environnement permets-moi D’avoir une cachette sûre pour m’abriter afin d’être bien protégé de tous les éléments de la nature. Dispose toujours proche de moi des branches pour m’accrocher. Enfin, bien évidemment, je sais quoiqu’il puisse arriver ou qu’il puisse se produire, tu me garderas en santé, en sécurité, au chaud et au sec. Je t’en remercie pour moi et au nom de tous les miens.

Adieux 2019, bienvenue 2020.

Hermann Cebert



Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Religion et Développement

Tags:,

%d blogueurs aiment cette page :