De l’idée de richesse à la richesse: avons-nous les attitudes, les comportements et l’esprit de richesse


Suite à une conversation avec une amie concernant l’argent et la richesse, je me suis demandé si nous avons les bonnes attitudes, les bons comportements ainsi que le bon état d’esprit face à l’argent et de fait pour attirer l’argent et la richesse vers nous et dans nos vies.

Bien entendu, devant tant de gens qui rêvent de vivre bien ou de réaliser leurs rêves en termes de voyages, de possession de propriétés, de possession de sommes d’argent en banque voire, également de la disponibilité de cet argent pour nos besoins de tous les jours, il doit y avoir quelque chose en nous ou bien que nous faisons qui nous empêche de posséder cette richesse ou d’accumuler de l’argent comme nous l’aurions voulu.

Évidemment, vouloir de l’argent, se préoccuper d’avoir de l’argent, essayer d’épargner le peu d’argent que l’on reçoit comme salaire ou d’assistance sociale est très loin de nous assurer une certaine liberté financière car il s’agit tout simplement de fantasme et qui dit fantasme dit également rêver sans aucune possibilité de les réaliser.

C’est donc utopique de simplement vouloir d’être riche car tout cela n’a rien à voir avec la richesse. Et très justement, on ne fait que rêver à la richesse sans faire les efforts nécessaires pour devenir vraiment riche. Bien entendu, rêver c’est très bien pour l’esprit car il nous permet en quelque sorte de prendre la fuite à l’intérieur de notre esprit afin d’éviter pour un certain temps, certaines préoccupations existentielles ou du moins le train train quotidien.

Cependant, au delà de ces idées de vouloir être riche, du désir d’avoir de l’argent pour bien vivre, nous devons cultiver l’esprit de richesse, développer les attitudes de richesse, d’avoir les comportements de richesse, effectuer les gestes de richesse pour que les désirs puissent se transformer en véritables besoins de richesse. Et dès lors que nous avons des besoins de richesse nous pouvons commencer à trouver les moyens et les chemins qui nous permettent d’y parvenir.

Toutefois, à ce propos, il faut se rappeler qu’il faut procéder à sa propre évaluation de ses propres moyens et de ses propres chances d’accéder à cette richesse. Et la première chose consiste à se demander si l’activité que l’on exerce peut nous conduire à la richesse. En ce sens, est ce que nous sommes membres du conseil d’administration d’une très grande entreprise, est-ce que nous avons hérité de fortes sommes d’argent, ou encore est-ce que nous avons gagné au tiercé, à la loterie ou le Jackpot.

Évidemment, pour la majorité de d’entre nous, la réponse est non. Si non, on serait déjà en train de travailler fortement pour devenir riches et d’acquérir de la richesse. Puisque donc notre réponse est non et que nos efforts ne ciblent pas la richesse mais seulement une pittance qui sert à nous maintenir en vie, alors il est fondamental que l’on arrive à trouver son domaine, sa spécialisation, son idée à vendre, son produit à offrir que plusieurs centaines et des millions de personnes seraient prêtes à payer pour l’avoir.

Autrement dit, si la situation ou du moins l’activité que l’on mène consiste à travailler pour une entreprise, un organisme et ce quelque soit la fonction que l’on a dedans, nous devons savoir que nous travaillons pour quelqu’un et de fait, nous contribuons à rendre quelqu’un d’autre riche. Nous déployons nos effort pour aider ce quelqu’un à réaliser ses propres rêves et non pas nos propres rêves à nous.

Par ailleurs, en plus de trouver ses propres projets, ses propres idées, ses propres produits pour lesquels les gens seraient prêts à payer pour l’avoir, nous devons penser en personne riche, avoir les attitudes nécessaires, développer les comportements comme si on était déjà riche, comme si on avait déjà beaucoup d’argent bien que nous distinguions avoir de l’argent et être riche.

Néanmoins, quoiqu’il en soit, en agissant comme si nous étions riches, nous devons nous faire des scénarios de gestes, d’attitudes, et de comportements de personnes riches. L’objectif derrière cette manière d’être c’est de conditionner notre esprit, notre corps notre manière d’être à s’adapter à la richesse pour pouvoir en devenir riche ou à le réaliser.

La richesse c’est un état d’esprit et un état d’être. Malheureusement nombreux sont les gens qui souhaitent devenir riches ou qui souhaitent accumuler assez de riches pour pouvoir vivre pleinement leurs vies qui ne possèdent ni l’état d’esprit de richesse ni non plus les bonnes manières que requiert la richesse. À ce propos, je me souviens de mon père, à qui j’avais demandé une somme d’argent pour m’acheter quelque chose et qui m’avait demandé d’aller au magasin pour voir combien ça me coûterait.

Arrivé au magasin, un commis m’avait donné le prix actuel du produit tout en m’indiquant que si j’attendais le mois prochain je pourrait l’avoir pour moins cher. Tout content, je me suis couru pour aller voir mon père et lui proposer les deux prix.

Cependant, lorsque je lui ai dit que je pourrais payer la moitié du prix si j’attendais un moins, il m’a fait une grosse colère en disant que c’était une attitude de pauvre de penser à acheter quelque chose que je voulais maintenant dans un mois.

Je l’ai répliqué en lui disant qu’il s’agissait d’une belle économie étant donné c’était la moitié du prix normal. Il n’était pas d’accord avec moi sur l’idée de retarder mon achat alors que j’allais attendre un mois de mon été pour pouvoir avoir la chose que je voulais et il m’expliquait que j’allais perdre un mois d’été pour pouvoir l’utilisé.

De même je lui avais expliqué que c’était lui qui allait faire des économies en attendant un mois de plus. Même si on a pas mal discuté pour arriver à nous entendre il voulait toujours avoir raison et finalement j’ai accepté son argent pour aller m’acheter le jour même la chose.

Juste avant de partir, il m’a retenu en me disant, tu sais mon garçon, moi je contribue à rendre les choses plus chères, car en achetant un terrain vide pour construire une maison dessus, je donne de la valeur à ce terrain, et lorsque je peux trouver un avocat, un juge, un fonctionnaire, un ministre qui accepte d’acheter une portion de terrain j’augmente mon prix.

Et c’est ainsi que je fais à chaque qu’il y a quelqu’un qui est capable de payer même à crédit je peux lui vendre le lot du terrain en question parce que chaque notable qui accepte ou qui pourrait acheter est une valeur de plus pour mes terrains et pour les maisons que je vais construire sur ce terrain. Il m’a également expliqué ce que tu achètes à rabais n’est pas toujours de bonnes qualités et la raison pour laquelle on réduit souvent les prix ce sont leurs dates d’expiration.

De même mon père m’a expliqué les raisons pour lesquelles qu’il n’achetait rien d’usager dont les vêtements dans les fripperies. Selon lui, lorsque l’on porte un vêtement, on dégage toutes ses énergies dans le vêtement alors, pour lui puisque les gens sons généralement méchants, ils commettent des crimes, ils sont anxieux, ils sont mauvais voilà pourquoi je devais éviter de perter les vêtements des autres et lorsque je dois m’acheter un vêtement je dois acheter le meilleur au prix que cela coûte et jamais parce qu’il est à rabais.

Quelques années plus tard j’ai appris la leçon et j’ai compris quelque part il avait raison pour cela j’achète ce que j’aime et quand je le veux. D’ailleurs Maître André Saint-Louis, qui dirigeait en Haïti le centre Yoga, Mantra et Méditation de la rue Lamarre à Port-au-Prince, nous enseignait la même chose lorsqu’on apprenait les mantras sur la prospérité.

Le vieux André Saint-Louis nous disait de ne jamais demander à Dieu de l’argent pour manger ou pour devenir riche mais seulement des moyens pour répondre à tous nos besoins. Il nous empêchait de nous plaindre contre la vie chère car selon lui, la cherté est propre à l’économie capitaliste et tant que l’on vit dans cette économie on doit chercher à avoir les moyens pour pouvoir se payer ce que l’on veut.

Voici quelques Mantras préférés: Merci Seigneur de toujours me donner les moyens nécessaires pour avoir tout ce que je veux. Un autre disait: J’aime l’argent! l’argent circule librement et abondamment dans ma vie. De plus, il y a toujours un surplus divin dans ma vie. Chaque jour, à tous les points de vue, je vais de mieux en mieux.

Je vous invite à penser à ces mantras et peut-être les répéter de temps en temps pour constater leurs effets dans votre vie. Je ne pense pas à l’argent, il sait et il comprend qu’il doit venir vers moi quand j’en ai besoin. Je ne demande pas à Dieu d’être riche ou d’avoir beaucoup d’argent je Le remercie pour toutes ses grâces qu’Il me comblent à tous les jours. Et je termine ce texte avec les mots de ma Mère qui disait: Tu es né, mon fils, avec toutes les combinaisons gagnantes de la vie. C’est ce que je constate de plus en plus. Tout ce qui est à moi se doit de venir à moi jusqu’à ce que je le saisis ou que je l’accepte.

à suivre…

Hermann Cebert



Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

%d blogueurs aiment cette page :