Frères,  Je ne vous dis pas bonne année : par Jacques Boyer


Frères haïtiens je ne veux pas me moquer de vous .
Car d ou sortira cette: BONNE ET HEUREUSE ANNÉE:
ON NE NOUS CONSIDÈRE pas COMME HUMAIN
Frères haïtiens je ne vous dis pas : MEILLEURS VŒUX 


Ce serait de l’ironie , ironie mordante
Car d’où peut venir des vœux de bonheur ?
Savons nous nous haïtiens ce qu’est le bonheur ?


Vers mes amis de INSTANT DÉTENTE
Je dirigerai mes vœux
Non pas par mépris
Mais parce que mes souhaits
Aussi sincères qu ils soient
Seront de l’
acide sur une plaie a vive 


Je vis votre miséré
Je vis votre lutte
Je partage votre souffrance
Et je vous aime
Je vous aime malgré 


Malgré la puanteur de la misère
Qui vous est une seconde peau
Je vous aime agneaux immolés
Sur l autel de la cupidité
Sacrifiés violés.
Malgré l odeur fétide de votre environnement
Malgré les mouches et moustiques
Qui harcèlent ton corps


Je vous aime
Mais aucun mot heureux pour vous
Par peur que ce ne soit perçu comme moquerie
Je vous aime en silence partageant votre soif
Soif de justice sociale
Je vous aime mes freres .


BOYER



Catégories :Page d'accueil, Poésie et Société, Religion et Développement

Tags:,

%d blogueurs aiment cette page :