La nature humaine: pour améliorer ses rapports humains ( texte en mémoire du frère André Saint-Louis)


L’amour des bêtes m’arrive

incompréhensible, indéchiffrable

insaisissable, inadmissible, irréel

Mais je renvoie aux bêtes,

un amour qui parle toutes les langues

 

L’amour des êtres m’arrive

conditionnel, calculateur, égoïste

possessif, accaparant, dominateur

Mais je renvoie aux êtres

Un amour qui parle toutes les langues

 

La générosité humaine m’arrive

dépendante, étouffante, limitée

méprisante, humiliante, abaissante

Mais je renvoie aux humains

Une générosité qui parle toutes les langues

 

L’amitié des êtres m’arrive étouffante,

contraignante, circonstancielle, absorbante

exclusive, pernicieuse, ingérable, capricieuse

Mais je renvoie à tous les êtres

Une amitié qui parle toutes les langues

 

La sensibilité des êtres m’arrive

émotive, souffrante, maladive, haïssable,

détestable, mystique, méchante, criminelle

Mais je renvoie aux êtres

Une sensibilité qui leur permet de se comprendre

 

La reconnaissance des êtres m’arrive

événementielle, saisonnière, liée

coquine, ingrate, éphémère, ponctuelle

Mais je renvoie aux êtres

Une reconnaissance éternelle et vraie

 

 

L’intelligence des êtres m’arrive

superficielle, rationnelle, irrationnelle

dogmatique, limitée, spécialisée

Mais je renvoie aux êtres

Une intelligence ouverte et adaptables

 

L’expérience des êtres m’arrive

autoritaire, savante, dominante

contraignante, fermée, imposante

Mais je renvoie aux êtres

Une expérience qui s’oriente vers l’action

 

 

Les découvertes humaines m’arrivent

étranges, étonnantes, bouleversantes

dérangeantes, progressistes, créatives

Mais je renvoie aux humains

Des découvertes qui ont toujours été là

 

 

La différence des êtres m’arrive

distanciée, discriminatoire, hautaine

méprisable, arrogante, marginale

Mais je renvoie aux êtres

Une différence permet de faire la part des choses

 

 

Puisque nous arrivons tous les uns aux autres

humains aux humains, animaux aux animaux

Humains aux animaux, animaux aux humains

Renvoyons-nous les uns les autres l’amour

Un amour qui parle toutes les langues

 

Qu’il en soit ainsi!

Et qu’il en soit toujours ainsi!

 

J’ai adapté ce texte pour que chacun puisse en profiter de ses bienfaits. Il découle d’un texte que le Frère André Saint-Louis du Centre Yoga, Mantra et Méditation avait partagé avec moi et plusieurs autres membres lorsque j’avais 16 ans. C’est ce qui reste après avoir tout oublié.

 

 

 

Publicités


Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Religion et Développement

Tags:

%d blogueurs aiment cette page :