Au nom du sang de Dessalines sur les mains des mulâtres et de la bourgeoisie haïtienne: une nouvelle mémoire commémorative pour oublier la mémoire de Jean-Jacques Dessalines le père de la nation et de l’État d’Haïti


Vraiment, à l’occasion de la journée du triste souvenir et de la commémoration de la mort du père de la Nation Haïtienne et de l’État d’Haïti ce 17 Octobre 2017, cela ne devait pas être très difficile pour tous les haïtiens de se rappeler cette date qui marque l’assassinat de Celui qui S’était complètement dévoué à notre liberté mais également qui, par le sacrifice de sa propre vie nous a permis d’être aujourd’hui un Peuple et une Nation Libre.

Malheureusement ceux qui l’ont sacrifié pour ses idées de justice, d’égalité de tous et de fraternité n’ont toujours pas été encore jugés pour leur crimes odieux, malgré le fait qu’ils portent encore sur leurs mains le sang vif de ce Grand Saint Homme devenu Dieu.

De même, ces mulâtres ou la bourgeoisie actuelle d’Haïti en complicité avec l’impérialisme international arrivent à s’entendre entre eux pour trouver un autre moyen pour nous faire oublier cette date du 17 Octobre lorsqu’ils décident de choisir cette date comme la journée contre la faim dans le monde.

Évidemment, en tenant compte des idéaux et des intérêts de l’Empereur Jean-Jacques Dessalines pour les plus démunis, ceux que les riches exploitent abusivement, ceux qui pillent et volent même ce qui ne les appartiennent pas, ce n’est pas mauvais en soi d’attribuer cette date à cette cause.

Néanmoins par respect pour Le premier Sacrifié du peuple haïtien, que les groupes criminels ont sauvagement assassiné comme le furent les mulâtres haïtiens et considérant que la bourgeoisie haïtienne continue d’exploiter les orphelins de Dessalines de façon sans vergogne et extrêmement vorace, Haïti devait choisir de célébrer la date du 17 Octobre 2017 et de tous les autres 17 octobre comme date du souvenir de la triste mort du Père de la Patrie et n’importe quelle autre date avant ou après comme la journée contre la faim en Haïti.

Et puis, a-t-on vraiment besoin d’une journée internationale pour que le haïtiens se rappellent qu’ils doivent penser à combattre la faim dans leur propre pays lorsque une groupuscule de mulâtres font tout en leurs pouvoirs pour maintenir plus de 57% du peuple haïtien dans la misère, dans la faim et dans la crasse? Tous les haïtiens vivent dans la pauvreté extrême et la faim fait rage partout dans le pays. Alors, ce n’est pas une seule journée ou une semaine qui devra être considéré comme journée ou semaine contre la faim en Haïti mais tous les jours et 365 jours par année ou 24 h/j.

Autrement dit, en choisissant la journée du 17 octobre comme journée internationale et nationale contre la faim les élites du pays dont Joseph Michel Martelly ainsi que les puissances colonialistes et impérialistes choisissent de porter ombre à notre souvenir de notre plus Grand Héros national. Ils ont assassiné une deuxième fois et cette fois-ci comme la première fois nous trouvons au sein du pays des collaborateurs pour cautionner un tel avilissement.

Mais, en tant qu’héritier légitime de Dessalines nous continuons de garder intact notre souvenir de celui qui est pour nous Chef et Saint Béni. Gloire à Toi Père et Frère Jean-Jacques Dessalines et honte à ceux qui continuent d’assassiner Ta mémoire.

Hermann Cebert

Publicités


Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

Tags:,

%d blogueurs aiment cette page :