Comment les élites haïtiennes s’arrangent pour détruire la jeunesse d’Haïti: opinion sur les demandes des écoliers et étudiants haïtiens


Depuis plusieurs semaines déjà, les écoliers et les étudiants haïtiens ne cessent de réclamer des professeurs pour ne pas perdre leur année scolaire compte tenu que les derniers gouvernements qui se sont succédés avaient tous choisi de ne pas payer les professeurs des écoles publiques du pays ainsi que celles qui font partie des programmes de financement par l’État.

Ce choix de ces derniers gouvernements, dont celui de joseph Michel Martelly, celui de Jocelerme Privert et maintenant celui de Jovenel Moïse, montre clairement la volonté de cette frange de l’élite politique du pays de maintenir la jeunesse d’Haïti dans l’ignorance en l’empêchant d’avoir accès à une éducation et à des enseignements de qualité au pays même. Pourtant, entre temps, pendant que les élites politiques et économiques du pays abandonnent à eux-mêmes les élèves et les étudiants haïtiens des classes laborieuses et pauvres, leurs enfants sont en train d’étudier dans les grandes universités à l’étranger.

C’est également la continuité de ce que plusieurs rumeurs qui circulent concernant un vaste projet d’anéantissement total et final de tous les haïtiens afin de transformer Haïti en un endroit de villégiature et de repos pour des retraités occidentaux. Et, Jovenel Moïse et tout son gouvernement est en train de concrétiser ce vaste projet lorsqu’il décide de ne pas payer les malheureux professeurs des écoles et des lycées du pays

En ce sens, toutes les élites haïtiennes dont les élites économiques et les élites politiques doivent appliquer des politiques visant à décourager tous les jeunes haïtiens à s’intéresser à aller à l’école afin que tous les jeunes haïtiens arrêtent de lire et d’écrire et en étant toujours analphabètes. Et, ce sont donc les politiciens comme Joseph Michel Martelly, de Jocelerme Privert, de Jovenel Moïse  qui sont en train de piloter ce vaste complot contre les jeunes haïtiens et de toute la jeunesse haïtienne.

Évidemment, puisque ces politiciens profitent de l’ignorance de la jeunesse du pays pour accéder au pouvoir en Haïti, ils ont profité également pour envoyer tous leurs enfants aller étudier à l’étranger tandis que ce ces mêmes politiciens qui signent des accord internationaux pour pousser les haïtiens à quitter leurs pays.

Actuellement, à la frontière du Panama, à la frontière du Mexique, au Bahamas, à la frontière américaine, à la frontière du Brésil on trouve plusieurs centaines et plusieurs milliers de jeunes haïtiens qui sont coincés et attendant des visas  pour entre dans ces pays tout simplement parce les gouvernements d’Haïti font tout pour mettre des passeports disponibles et à la disposition de ces jeunes afin de les forcer à quitter le plus vite et le plus rapidement le pays.

D’ailleurs, on peut se rappeler des premières mesures politiques prises par Jovenel Moïse concernant le carnaval et surtout lorsqu’il avait décidé d’encourager la production des passeports à la tonne, ou encore lorsque son gouvernement a cessé de payer les professeurs des écoles publiques et de toutes les écoles qui sont inscrites au programme d’écoles pour tous.

Compte tenu de l’ensemble des actions menées jusqu’ici par le régime prolongé de Joseph Michel Martelly à ce qui a rapport avec la fermeture des écoles, les incitations pour pousser les jeunes à quitter le pays, aux diverses dépenses inutiles pour le financement de la caravane de propagande présidentielle, nous sommes obligés de reconnaitre que ce régime entend maintenir le pays dans la misère et dans la dépendance de l’aide conditionnée de la communauté internationale.

Par ailleurs, selon les quelques informations que nous avons recueillies et qui se confirment à mesure que les jours passent, le régime de Jovenel Moïse est en train de s’enrichir des fonds de l’État de façon sans vergogne et malhonnête. Plusieurs ministres et directeurs d’organismes autonomes se sont enrichis plus vite que tous ceux qui se sont enrichis sous les autres gouvernements précédents.

Autrement dit, avec Jovenel Moïse, son premier ministre Guy-jacques Lafontant et de tous les ministres de son gouvernement c’est le vol, le gaspillage, les rackets, le banditisme légal qui se poursuit. Voilà pourquoi c’est seulement la jeunesse du pays qui doit enfin se réveiller en prenant conscience pour pouvoir libérer le pays de ces de ces criminels et de ces voleurs.   Sans un mouvement coordonné, concerté de toutes les forces vives du pays, Haïti est donc condamné à rester dans la pauvreté et dans la misère.

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités


Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

Tags:, , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :