Publicités

Pourquoi les 1500.00 gourdes de la caisse d’assistance sociale (CAS) ne vont pas dans les poches des plus pauvres?


Selon certaines personnes bien informées plusieurs membres du gouvernement de Jovenel Moïse passent chaque mois à la Caisse d’assistance Sociale (CAS) en vue de collecter les chèques qui sont faits au nom des femmes seules, des personnes âgées et des personnes handicapées sans que personne ne les empêche de voler l’argent qui était supposé d’être encaissé pas ces personnes vulnérables du pays.

Alors que plusieurs leaders communautaires ne cessent de dénoncer ces malversations dans le fonds d’assistance sociale, aucun responsable du ministère des affaires sociales, aucun responsable du gouvernement ne décide de résoudre ce problème car selon certaines rumeurs, ce sont les proches de Jovenel Moïse et de quelques ministres du gouvernement qui vont cherches ces chèques.

Voilà donc une institution qui devait préoccuper le régime de Jovenel Moïse mais que personne ne veut régler le vol et les abus qui se font à l’intérieur de cette vache à lait du régime en place. Comment se fait-il que les vieux et les vieilles qui vivent déjà dans la pauvreté se font extorquer leurs seuls revenus par des personnes qui roulent de belles autos et qui sont déjà très riches et qui sont surtout proches du président.

J’espère dans les prochains jours qui viennent, le président ira faire un tour au CAS pour mettre les menottes aux mains de ces voleurs. Pourtant il y a un nouveau directeur de cette institution qui perpétue cette tradition de vols en complicité avec les proches du pouvoir. Si le président ne fait rien dans ce dossier nous comprendront facilement qu’il pourrait s’agir du président lui-même qui encouragent ces vols.

à suivre…

Hermann Cebert

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.
%d blogueurs aiment cette page :