L’une des filles de Jocelerme Privert se serait mariée à Las Vegas avec un jeune américain blanc


Selon certaines rumeurs qui circulent présentement et qui pourraient se révéler vraies concernant l’actuel président de facto de Haïti, Jocelerme Privert, l’une de ses filles qui vit aux États-Unis dans l’État du Kentucky se serait mariée avec un jeune blanc américain à Las Vegas sans la présence de son père et de sa mère.

Cette initiative de la fille de Jocelerme Privert de se marier sans inviter le président et de sa femme serait liée à l’autoritarisme qu’exerce le président provisoire d’Haïti qui, selon cette même rumeur, n’était pas d’accord avec l’idée que l’une de ses filles soit mariée avec un jeune blanc américain.

Pourquoi un tel refus de la part du président qui attend toujours un vote du parlement pour savoir si c’est lui ou un autre président provisoire qui va finir par organiser la reprise des élections dans le pays?

S’agirait-il du noirisme de Jocelerme Privert qu’il veut exprimer par ce refus de voir sa fille se marier avec un jeune blanc d’une famille américaine très modeste mais qui aurait étudié pendant plusieurs années à la même école que sa fille aux États-Unis?

Ou et encore, serait-il un désaveu du président issu du coup d’État parlementaire de février 2016 contre les réclamations de 1.000.000.00$ de l’administration de Barak Hussein Obama pour les montants de l’aide des américains aux dernières élections générales en Haïti qui n’avaient pas été utilisée?

Sur le plan politique, nous savons qu’actuellement le président Jocelerme Privert est en train de manifester son intérêt, sous la dictée de Jean-Bertrand Aristide qui semble gouverner Haïti à partir de son palais national de Tabarre, de couper toutes les relations diplomatiques avec les Américains surtout lorsqu’il a décidé de trouver l’argent dans les caisse vides de l’État haïtien pour financer les prochaines élections en Haïti.

Évidemment, si en ce qui concerne le financement des élections en Haïti est l’une des expressions de la souveraineté nationale haïtienne que nous étions les premiers à envisager pour rapatrier l’indépendance du pays qui, trop longtemps déjà, prise en otage par le cadeau de l’aide internationale empoisonnée.

Néanmoins, l’idée pour Jocelerme Privert de se fâcher avec sa fille parce celle-ci décide de se marier où elle veut, quand elle veut et avec qui elle veut ne devait pas être une préoccupation pour l’actuel président dont le statut est actuellement, inconnu et non défini puisque en attente toujours d’une décision du l’assemblée nationale de Haïti.

Je veux croire, comme n’importe quel autre citoyen ordinaire que cette affaire du mariage de l’une des filles de Jocelerme Privert qui vivrait actuellement au États-Unis va rester et demeurer toujours une rumeur parce que le nationalisme de Jocelerme Privert ne devait pas l’emporter sur les choix de sa propre fille de se marier dans les ivresses du plaisir qu’offre toujours la grande ville du Péché des américains qu’est Las Vegas.

Les mentalités noiristes du duvaliérisme de Jocelerme Privert doit s’adapter aux ouvertures qui animent de nos jours, nos jeunes et qui les poussent davantage à s’ouvrir au monde en faisant tomber les préjugés qui constituaient hier encore d’énormes barrières entre les peuples et les cultures.

Par ailleurs, je trouve très regrettable que ce soit dans un contexte pareil que l’on puisse parler des enfants de Jocelerme Privert où le président provisoire actuellement de Haïti ne semble pas jouer le bon rôle. Ainsi donc, si c’est le clan de Privert qui aurait décider de faire circuler cette rumeur sur sa famille, je veux douter qu’il n’y ait pas une volonté de manipuler les opinions publiques haïtiennes et internationales parce qu’il y aurait quelque chose que le gouvernement et le régime de Jocelerme Privert voudrait bien nous cacher à tous.

J’espère dans les heures et les jours qui vont suivre, que le gouvernement et la présidence vont nous informer de cette situation en présentant publiquement les filles de Jocelerme Privert en donnant surtout, si la rumeur se confirme réellement, le nom de sa fille qui s’est marier sans la présence de ses parents ainsi que le nom du nouveau gendre du président Privert.

Nous voulons toute la vérité sur cette rumeur, quitte à ce que celle-ci demeure ce qu’elle semble être dont nous n’avons qu’à attendre les confirmations du régime actuel de Port-au-Prince. Si le président sans statut a vraiment envoyé ses enfants étudier aux États-Unis et que l’une d’elle se serait mariée là-bas, que cette vérité dans sa totalité ou peu importe sorte enfin pour que la rumeur cesse immédiatement. C’est notre souhait.

à suivre…

Herman Cebert

Publicités