Le créole pour francophones et créolophones: Apprendre l’haïtien facilement


La langue haïtienne est parlée par plus de 22 millions de personnes à travers le monde, c’est une langue vivante et qui possède la capacité de s’enrichir facilement de toutes les autres langues du monde.

Le créole ou l’haïtien possède sa propre logique, sa propre grammaire, son propre vocabulaire et sa propre philosophie que le peuple haïtien exprime joyeusement et fièrement à travers leurs contes, leurs poésie, leurs musiques, leurs romans, leurs histoires, leurs littératures, leurs danses etc.

En tant que langue vivante, l’haïtien possède son alphabet qui comprend les voyelles et les consonnes. Cependant, il y a un ajout fondamental que la langue haïtienne que très peu de langues ne possèdent pas, c’est une troisième catégorie de lettres qui se comportent parfois comme consonnes et parfois comme voyelles. Ce sont les lettre y et w. Je les appelle les conswayelles dont l’orthographe en haïtien est konswayel.

les voyelles haïtiennes sont: a,  an,  e, en,  è,  i, o,  ou, on ,  ò, y, w.

les consonnes haïtiennes sont: b, k, d, f, g, ch, j, l, m, n, p, r, s, t, v, w, y, z

les conswayelles sont: y, w.

Voici quelques exemples de mots que l’on peut former avec les lettres de l’alphabet haïtien:

anana, bannann, kafe, kakawo, mango, boulanje, manje, karako, anndan, plenyen, kleren, klere, kale, degouden, bougonnen, pale, gade, danse,

grennen, degrenen, koulè, palè, valè, vèvè, trese, pwomennen, tounen, mande, bay, goumen, lage, gidon, poulen, plezi, reyisi, sakrifis, majè majiskil, kalkil,

 kote, kouto, koupe, kopye, bloke, kwape, boulon, bouton, bonbon, grandou, grangou, mizè, betizè, fil, file, filalang, dyak, dra, mari, papa, manman, grese,

 sere, kache, mèch, lanp, tètgridap, sèk, sekrè, sèkèy, kay, kayimit, mamit, kalamite, machwè, chanpwèl, restavèk, ravèt, peye, parye, baryè, poulaye,

kako, bòkò, lougawou, malfèktè, volontè, tè, kawo, kwi, kalbas, bonm, mayi, wanga, maji, dyòl, dyòk, klou, koton, chodyè, boulèt, poto, doktè, chofè,

ajisyen, bouyon, bwa, kiyè, kont, dans, lame, sòlda, kamoken, grenn, kalonnen, joure, jenès, jèn, pèp, moun, siwayen, avadra, vakabon, machann,

raj, kòlè, revòlvè, vetivè, zago, zonbi, zansèt, zantray, tray, kouray, ginen, goumen, pwopyetè, mèt, tè, kay, biznis, machin, zaboka, baka, grenadye,

 malfini, vòltijè, bourik, krik, krak, barak, potovi, gaga, degrennen, kwape, bourike, estad, pentad, marinad, bouda, aktyalité, deskripsyon, preskripsyon,

 provokasyon, degrengole, rapyese, vagabonday, sanzave, plenyadò, bòlèt, potè, baskil, baskile, detounen, kwatyòkò, malfini, pwomennen, tounen,

 laviwonndede, tribilasyon, malpalan, gagari, pandye, soulye, vis, sis, dis, chich, blakawout, bezwen, batistè, flè, dizè, konplotay, fritay, chay, bab, baf,

jòf, pòv, chòv, blòf, kòf, vag, blag, bag, bourèt, bous, dous, zès, kès, zen, venn, chenn, manm, fanm, timoun, boum, voum, lavoum, fou, dou, inosan, dife, kòz,

dyakout, katedral, matla, pikwa, pikliz, sòs, zonyon, yon, ponyen, yonyon, dyondyon, frenn, grenn, jenn, lapenn, doulè, mal, dal, twal, kwa, dekilakyèl,

vous pouvez lire tous ces mots en faisant ressortir toutes ces lettres et tous les sons. essayer de pratiquer la lecture de ces mots pour vous habituer avec le Haïtien. Rappelez-vous que toutes les lettres de ces mots se prononcent et qu’il n’y a pas de lettres mortes dans ces mots.

Hermann Cebert

 

Publicités


Catégories :Philosophie et Politique, Poésie et Société

%d blogueurs aiment cette page :