La démarche du temps


Ce n’est qu’une pensée, C’est une vraie farfelue idée

Elle est arrivée aujourd’hui juste le temps de me dire

Reviens, ce que tu ne dira pas n’était plus important

Reviens de ton point de départ tu n’avais pas à y être.

Ce que tu pensais dire reviendrait plus tard avant hier

Plus tôt qu’elle était revenue elle décidera de nous fuir

Cela depuis demain on ressentira besoin de t’entendre

Or t’écouter n’aura jamais été si longue dans sa brièveté

Ce sera aujourd’hui qu’ils se rendaient compte de toi

Parce qu’ils auraient tort de ne pas t’aimer maintenant

Que pourront-ils pour pouvoir te reprocher actuellement

Les temps conscience et connaissance s’abusent entre-autre

Qu’est-ce que tu n’as pas initié, demain, aujourd’hui et hier

Le dernier texte des temps complexes, au bord delà la route

Ils seront transmis, qu’ils soient lus et négligés auparavant

Déjà on les aime comme lorsqu’on ne les aimera pas, diable.

 

Hermann Cebert

 

Publicités


Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

Tags:

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :