Pourquoi il y a toujours un seul et un unique immigrant qui réussit en Occident: comment comprendre


L’un des sous-systèmes et des sous-structures qui assurent  le progrès, le développement et la pérennité des valeurs occidentales demeure le modèle des exemples de réussite personnelles des individus et des sociétés. En ce sens, la société, donc les sociétés occidentales ne ratent aucune occasion pour célébrer et offrir des récompenses et de la reconnaissance à tous ceux qui réussissent dans leurs domaines de spécialisation.

C’est le cas pour l’ensemble des secteurs d’activités et ce, qu’il s’agisse du domaine du spectacle, des sports, des sciences, de l’éducation, de la science, de la technique, de l’entreprenariat, et également que ce soit pour des jeunes, des adultes, des enfants, des retraités, des militaires, des policiers, des journalistes toutes les catégories d’individus et toutes les activités sont et doivent être reconnues pour leur contribution et leurs actes exceptionnels au sein de leur société.

Cependant, force est de reconnaitre que ces mêmes sociétés occidentales ne mettent pas ces structures de reconnaissance et de célébration des talents au service des immigrants et des enfants des immigrants parce qu’elles ne veulent pas que ces groupes puissent se développer en comparaison avec des modèles établis de réussites. Voilà donc pourquoi, dans l’ensemble et pour ne pas dire de façon systématique, on ne laisse pas fleurir et germer en même temps plusieurs modèles de réussites au sein des communautés immigrantes.

C’est la situation des noirs et les latinos aux États-Unis, les communautés arabes, noires et maghrébines en Europe sans oublier les différentes compétions qui existent entre certaines communautés entre-elles. En fait en Occident on cherche toujours à voir un membre de chaque communauté ethnoculturelle réussir et surtout, on veut seulement une seule et une unique personne par communauté qui soit considérée comme réussie dans un domaine , dans une spécialisation donnée.

C’est seulement une seule réussite à la fois, une première personne seulement à réussir et, il faut que cette personne soit l’unique personne de sa propre communauté à connaître cette réussite. On les appelle les premiers a avoir fait un exploit, les premiers a avoir remporté une victoire. De plus il faut que cette personne qui arrive à réussir ou à avoir été exceptionnel le demeure jusqu’à sa mort sinon les tenants de ces systèmes vont les détruire par des accusations, en les piégeant dans des dossiers de justice et de moralité.

On ne cherche pas leur exemplarité ni leurs actes et leurs réalisations d’exception mais, de simples modèles de réussite dans le sens d’intégration voulue des autres immigrants et non, dans le sens que ces individus d’exception le soient ou deviennent pour leurs propres communautés, c’est-à-dire des agents et des modèles à suivre par les jeunes de leurs propres communautés. On les veut seulement comme des agents et des vendeurs des systèmes locaux et des valeurs locales, de cultures, d’attitudes et de comportements jugés inhérents au système dominant de la société d’accueil occidental en question.

De façon ironique, on les désigne surtout avec l’expression de leurs véritables rôles dans ces sociétés occidentales, les nègres de service. Au Québec, il y a toujours un noir, un arabe, un latino, un asiatique qui joue régulièrement ce rôle de nègre de service. Ce sont des individus qu’on a facilité une certaine réussite: sociale, économique ou politique et qui sont utilisés pour vendre les mérites des systèmes et des valeurs des sociétés locales occidentales.

Voilà pourquoi, il y aura toujours un seul et l’unique Dany Laferrière a avoir réussi comme romancier et d’entré à l’académie Française, Une seule Michaelle Jean à devenir Gouverneur du Canada et devenir Secrétaire général de la Francophonie, une seul Luke Merville à gagner le prix du Patriote de l’année (bien qu’il lui ait été réclamé par la suite), un seul et l’unique Bruny Surin a avoir été aux jeux olympiques etc…

Il en est de même pour le joueur de l’impact de Montréal, Patrice Bernier qu’un humoriste avait même décrit l’un de ses but avec des images, ce qui serait une description dite à l’haïtienne, comme pour se moquer de tout un peuple.

On a également Emmanuel Dubourg qui est le député de Bourassa et ayant été également député provincial, l’ancien maire de Amos Ulrick Chérubin qui est décédé dernièrement après un long règne font tous partie des modèles types que l’on tolère de la communauté haïtienne au Québec.

Ce sont des exemples qui témoignent le mode et le type de représentants que les sociétés d’accueil occidentales recherchent et permettent, pour le reste il n’y a aucun véritable projet d’intégration qui vise à faciliter la vie des personnes immigrantes.

On a qu’à se questionner sur le nombre de cas de racisme dans les écoles et dans les universités du Québec, bien que ces informations ne sont pas connues ni étudiées afin de ne pas soulever la colère chez les immigrants, pour se rendre compte combien il est difficile pour les immigrants de se faire une place dans ces pays dits ouverts aux étrangers.

Combien d’immigrants qui aujourd’hui sont en train de supporter les régimes de retraites avec les prêts aux études mais qui ne trouvent pas d’emplois dans leur domaine d’étude? Ou encore combien d’entre ces gens qui ont été à l’université mais à qui l’on refuse encore un bon emploi parce que deux à quatre professeurs racistes ont paralysé leurs notes avec des moyennes de passage?

Chaque communauté immigrante en occident a besoin d’avoir leurs propres représentants de gens qui réussissent et non des nègres de service comme qu’on leur imposent le sont habituellement. Des modèles de réussite dans tous les secteurs qui peuvent transmettre leurs grandes valeurs aux plus jeunes et aux nouveaux arrivés. Malheureusement, la grande majorité des gens des communautés immigrantes qui réussissent se transforment en nègres de service et lorsqu’on en veut plus d’eux on les accusent et on les piège dans la honte et dans le désespoir.

suivre….

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :