Appel à la Solidarité entre les Haïtiens: Création d’entreprises de capitalisation, de financement et d’investissement par la diaspora?


Le peuple haïtien s’est toujours montré solidaire au cours de son histoire et chaque famille haïtienne développe cette culture de solidarité à travers les problèmes quotidiens qu’elle résout ou qu’elle aide une autre famille à résoudre.

Au cours de notre histoire de peuple, nous savons nous montrer solidaires de nos semblables et ce fut le cas avec le peuple américain lorsque nos ancêtres avaient pris part à la guerre de l’indépendance plus partisulièrement à savannah.

Il en est de même pour le peuple vénézuélien lorsque nous leur avions apporté notre aide et assistance par l’entremise de Alexandre Pétion à Simon Bolivard. Et plus près de nous, on peut se rappeler de l’aide de françois duvalier au peuple de biafra dont une aide de un million de dollars.

Devant la situation actuelle où plusieurs de nos frères et soeurs sont menacés d’être massacrés par le peuple dominicain pour la seule raison qu’ils sont des noirs, nous devons nous montrer une fois de plus solidaires ave nos frères en leur apportant réconfort, aides et assistances.

Ce qui se passe présentement en République Dominicaine c’est un véritable nettoyage ethnique et racial que font les dominicains cependant, malgré toute cette haine raciale que nous témoigne le peuple de la république dominicaine, nous devons choisir d’utiliser cette humiliation comme une force agissante.

Non seulement pour résoudre le problème de nos frères expulsés par les dominicains de leurs territoires mais également, pour nous affirmer en vue de mettre définitivement un terme à toutes nos humiliations à travers le monde.

Par ailleurs, nous devons faire preuve d’une plus grande intelligence afin de bien orienter et bien canaliser cette aide pour qu’elle ne serve pas à renforcer ce que nous semblons combattre, celui du racisme des dominicains contre nos frères.

Voilà pourquoi, malgré toutes les urgences de l’actualité des expulsions de nos frères dominicains d’origine haïtienne nous ne devons, ni nous précipiter, ni non plus, oublier de participer à la vie active politique, économique et sociale du pays puisque, c’est peut-être également le but poursuivi par ces crises, celui de nous détourner de notre vie politique et sociale.

À ce titre. je veux croire que les groupes de l’opposition doivent, tout en apportant de façon concertée leurs collaboration et leurs implications au gouvernement en place, maintenir les pressions sur le régime en place qui n’a pas su bien gérer ce dossier et cette crise.

Le moindre relâchement pourrait nous être fatale à tous compte tenu que c’est ce régime duvaliériste et bourgeois qui avait mal négocié et mal défendu les intérêts du pays et de nos frères dominicains d’origine haïtienne.

Le président Joseph Michel Martelly s’était fait corrompre par le Sénateur dominicain Felix Bautista, Evans Paul a toujours été aux soldes des gouvernements dominicains et que ces entreprises de commerces d’art avaient toujours été des paravents, des prétextes et des prêtes-noms pour masquer ses transactions avec les dominicains, voilà pourquoi nous devons garder les yeux bien ouverts sur tous les membres de ce régime au pouvoir en Haïti.

Comment donc nous devons organiser notre solidarité avec notre pays?

Il est vrai que présentement tout le monde s’affole pour dire qu’on veut aider et que l’on veut être solidaire avec les noirs et les dominicains noirs qui sont expulsés de la république dominicaine à cause du régime raciste et de xénophobe des dominicains et de la république dominicaine, pourtant très peu proposent de solutions définitives et alternatives au sous-développement du pays.

C’est dans ce contexte et compte tenu de ce manque, que je vais tenter d’offrir certaines propositions que n’importe qui pourrait utiliser si c’est pour les réaliser au profit de la patrie commune et de nos frères de l’intérieur du pays.

Ma première proposition et plusieurs autres seront des rappels pour certain d’entre mes lecteurs étant donné que je les ai déjà mentionné dans d’autres articles publiés sur ce site néanmoins je tiens quant bien même à les rappeler question de rafraichir la mémoire de ceux qui iront pas relire ces anciens articles.

Avant tout, nous les haïtiens qui vivons à l’étranger, avons besoin d’une grande organisation capable de défendre tous les intérêts des haïtiens dans le monde et au niveau local dans tous les pays que nous vivons c’est cette organisation que j’appelle le Congrès International des Haïtiens CIH.

Avec une telle organisation, dont la portée est internationale, il est sûr que les haïtiens et Haïti se feront entendre partout dans le monde. Il y aura des embranchements partout dans le monde et elle aura de plus grandes capacités d’actions sur les gouvernements étranger et également au niveau interne de Haïti.

Ma deuxième proposition c’est la création et la constitution d’entreprises haïtiennes de capitalisation c’est-à-dire, des entreprises qui pourront collecter des placements de chaque haïtien qui voudrait que son placement se dirige vers des entreprises haïtiennes à la fois dans les communautés où vivent les haïtiens, et disponibles pour les entrepreneurs haïtiens qui cherchent des prêts pour partir leurs entreprises dans ces communautés et, un fonds qui vise à financer les entreprises haïtiennes ou toutes les autres entreprises qui veulent s’ouvrir en Haïti.

Avec ce volet de capitalisation, c’est tout le pays qui profitera d’un instrument financier capable de rendre le pays compétitif avec les autres pays.

à suivre …

Hermann Cebert

Publicités


Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :