La république dominicaine expulse, assassine, dépouille vole et massacre les noirs sur leur territoire: Le silence ou la complicité des dirigeants des pays dits amis de Haïti


Photo de Jojo Charles.

Généralement on admet l’idée qui ne dit rien consent. En effet, avec le silence dont font preuve les principaux dirigeants du monde sur la façon raciste que les dominicains traitent les noirs sur leur  territoire, on peut attribuer cela à une participation et à une complicité des différents dirigeants du monde.

Évidemment, cette attitude de la communauté internationale vis-à-vis de Haïti et de touts les haïtiens n’est pas une chose nouvelle puisque depuis la naissance du pays en 1804.

Cette communauté internationale a toujours ignoré le pays des premiers hommes noirs libres du monde ce qu’il s’agisse des puissances de l’époque comme la France qui a fait payer à la jeune république noire des sommes colossales pour son indépendance, ce qui a également causé tous ses retards sur le plan économique et social.

Qu’il s’agisse des États-Unis qui n’a pas vu de bon œil cette affirmation à cause de leur système esclavagiste par lequel reposait toute leur prospérité ainsi que toute la structure et toute la charpente de qui qui allait conditionner leur puissance actuelle.

Les Anglais et les Espagnols non plus n’ont pas aidé ni favorisé l’affirmation de cette nouvelle nation étant donné que toute leur puissance et toute leur richesse dépendaient de l’esclavagisme dont Haïti venait de se libérer. Autrement dit, le silence actuel de la communauté internationale vis-à-vis de ce qui se fait contre les noirs en république dominicaine est et doit être considéré comme l’acceptation de cette communauté internationale.

Pourtant, ils savent très bien ce qui s’en vient contre les haïtiens et contre toutes les personnes noires vivant à Saint-Domingue, c’est un massacre, un génocide contre les personnes de couleurs qui vivent depuis plusieurs décennies dans ce pays.

Photo de Jojo Charles.

Les dominicains et le gouvernement dominicain chassent les noirs pour pouvoir voler leurs biens, leurs richesses voilà pourquoi, ils les expulsent sans que ces derniers aient le temps de ramasser leurs biens personnels, ou vider leurs comptes en banque alors que tous ces biens seront volés par les membres du régime en place et surtout des fonctionnaires du gouvernement dominicain.

À côté  de cette catastrophe dont les dirigeants et le peuple dominicain sont responsable contre le peuple haïtien et les noirs qui sont nés sur le sol dominicain, il ne faut pas ignorer les autres intérêts politiques et économiques que la république dominicain, un état raciste, homophobe et du nazisme que les puissances internationales ont et partagent en commun avec la république dominicaine, c’est de pousser Haïti et les haïtiens à l’extrême solitude afin de les forcer à renoncer à la démocratie naissante et aux biens et aux richesses minières que possède le pays.

C’est donc cette combinaison d’intérêts que partage les dominicain avec le reste du monde qui cause tout le silence actuel de toute la communauté internationale.

Alors que ce sera cette même communauté internationale qui est aveugle sur les atrocités que subissent les haïtiens et les noirs en république dominicaine qui mettra les bâtons dans le dos de toute la nation haïtienne pour ne faire assez en vue d’établir et d’instaurer la démocratie et les valeurs libérales et capitalistes dans le pays.

Pourtant, il suffirait que le président américain, le président français ou le premier ministre espagnol ou anglais se lève le petit doigt pour que la république dominicaine cesse ces agressions et ces crimes contre les haïtiens.

Mais non, on ne veut pas faire ce genre de chose pour les haïtiens, c’est le peuple le plus pauvre de la planète, on ne peut rien changer en Haïti et tout ce que on pourrait essayer va échouer, donc, il faut laisser les dominicains assassiner ces noirs puisque de toute façon ce ne sera pas un crime contre l’humanité et cela n’a jamais été le cas avec les massacres de 1937.

Et, pourtant, bien sûr, après coup, surtout après que les dominicains auront finis de tuer, humilier, voler, piller les personnes de couleur noire sur leur territoire, c’est cette communauté internationale passive et permissive qui parlera  de génocide comme ce fut le cas le Rwanda, mais qui avait fermé les yeux alors qu’ils pouvaient  arrêter ce génocide au tout début.

En fait, le complot de l’international et de la république dominicaine c’est de créer le chaos en Haïti afin d’empêcher la réalisation des élections démocratiques dans le pays afin de provoquer la guerre civile entre les haïtiens et du coup permettre au régime Martelly-Evans paul d’instaurer la dictature bourgeoise dans le pays.

Qu’il s’agisse du démantèlement de l’armée que la communauté internationale avait poussé jean-bertrand aristide à réaliser ou qu’il s’agisse du manque d’effectif de la police nationale, ou encore le refus du régime macoute boubou macoute martelly ert de laurent salvadort lamothe à ne pas organiser les dernières élections ou les commandes de la maison blanche pour qu’il y ait un seul tour et des élections générales c’est tout un cocktail bien huilé et bien planifié contre la volonté du peuple haïtien.

Photo de Jojo Charles.

 Et qui pis est, 28 juillet 2015 approche, cent ans de colonisation américaine et de politique de misère en Haïti, avec les complicités de la bourgeoisie et du pouvoir en place, les américains vont arriver avec le reste de la communauté internationale comme des sauveurs pour libérer le pays de ses dictateurs et de l’ennemi dominicain, la nouvelle occupation commémorative du 100 ans de colonisation et d’influence américaine. , notre sort sera et donc est joué.

à suivre…

 Hermann Cebert

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :