Les multiples identités et personalités de Maryse Narcisse: docteure, guéris-toi toi-même


Le philosophe éveillé

La pensée qui dérange

Depuis que l’ex-président jean-Bertrand aristide avait imposé Docteure narcisse comme candidate parachutée du Parti fanmi Lavalas, étant donné que l’ex prêtre de Saint Jean-Bosco ne croit pas dans les vertus démocratiques comme des élections honnêtes, la candidate du Parti Fanmi Lavalas n’a pas cessé de chercher son identité politique à tel point que les observateurs attentifs se demandent si la docteure candidate ne souffre pas de troubles de personalités multiples et d’identités multiples.

Évidemment, il n’y a aucun doute à envisager et tenter de comprendre de telles disfonctionnement neurologique chez la candidate du Parti politique personnel de Jean-Bertrand Aristide puisque ce dernier non plus n’a pas non plus manqué une seule occasion pour changer son identité politique c’est-à-dire dire au peuple qu’il était de son côté pour dans un premier temps se pencher vers les militaires et vers les bourgeois, puis vers les puissances étrangères sans oublier les grandes rencontres qu’il a eues avec le chef des bandit Légal, Joseph Michel martelly dans sa propre maison.

Sur quoi on peut se baser pour relever chez la candidate de Fanmi Lavalas aux prochaines élections présidentielles de 2015, Docteure Maryse Narcisse, des troubles identitaires ou plus précisément, des personalités multiples? Pour bien répondre à cette question, on a pas besoin de chercher de midi à quatorze heures autant que le candidat-Femme de Aristide à la présidence multiplie sa démarche identitaire sur les réseaux sociaux dont facebook en particulier.

En effet, depuis que Maryse Narcisse avait la certitude que le parti Fanmi Lavalas n’allait pas procéder à des choix démocratiques pour les différents candidats et candidates du parti, elle n’arrête pas de se donner des noms pour se faire accepter par les membres du parti que par la population haïtienne.

C’est ainsi qu’elle se dit être: Pitit fi aristid ( la fille d’aristide ou l’enfant d’aristide); elle se dit être Manman pèp la ( la mère du peuple), elle se dit être piti pèp ayisyen an la fille du peuple haïtien; elle se dit pitit lavalas ( la fille du mouvement et du parti politique lavalas de jean-bertrand aristide); elle se dit être manman lavalas ( la mère de lavalas, du parti lavalas et de tous les lavalassiens); de même elle se dit être du bon bord de la table des grands mangeurs lavalas.

Tous ces changements de noms montrent clairement en quoi la candidate du Parti Fanmi Lavalas aux prochaines élections présidentielles est une candidate aux identités multiples et souffre donc de sévères troubles de personnalités. Cela confirme également qu’elle a été parachutée et imposée par l’ex-président jean-bertrand aristide et sa femme mildred trouillot, l’ancienne employée du cabinet d’avocat des clinton.

Tout comme Bill Clinton avait imposé à aristide sa femme, aujourd’hui c’est arsitide lui-même qui a imposé à un segment des masses populaires une candidate qui n’a aucune racine militante au sein du secteur populaire. Aristide a bien appris ses leçons de dicta de l’international et la façon qu’il a imposé maryse narcisse comme candidate à la présidence est la preuve de son bon apprentissage chez les Clinton. Il est vraiment fort, notre aristide!

Par ailleurs, on pourrait extrapoler en se demandant si a un moment donné maryse narcisse ne va se dire être aussi la fille des duvalier, la fille des tèt kale, la fille des militaires putchistes, la fille de la CIA, la fille de raoul et de fidèle à force de se chercher un nom démagogique selon sa vision et les troubles obsessionnelles qu’elle semble souffrir.

Bien entendu, personne ne s’étonnera de ces virements et de ces revirements multiples, à force d’aller consulter les péristiles, elle finira par être une chnpwèl puisqu’elle l’a toujours été. Voilà donc ce qui risque d,arriver à maryse narcisse, la candidate venue du ciel du parti fanmi lavalas.

Historiquement, on se souvient que l’ex-président rené préval s’était fait appelé ti rené (petit rené), jean-claude duvalier pour sa part s’est fait appeler baby doc; jean-bertrand aristide s’est fait appeler pè titid, titid, ti pè a (père aristide, le petit prêtre; le président nord alexis s’est fait appeler tonton nò oncle nord, et françois duvalier s’est fait appeler papa doc, le dictateur le plus sanguinaire que le pays ait connu.

Alors, dans sa quête identitaire, on doit comprendre que maryse narcisse quant à elle n’a pas besoin de faire le tour du monde pour se trouver une légitimité populaire pour pouvoir montrer sa vraie face cachée, elle n’a qu’à se faire appeler comme françois duvalier, et étant docteure aussi, Manman doc, Manman Dòk comme ça elle pourrait boucler la boucle en devenant duvaliérissement et lavalassement aristidiste Manman Dòk ou plus phonétiquement Manmi dòk, dòk manmi.

Docteure, guéris-toi toi-même!

à suivre…

Hermann Cebert



Catégories :Page d'accueil, Philosophie et Politique, Poésie et Société, Présidents des pays, Religion et Développement

Tags:, , , , , , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :