Les mains invisibles derrière la misère et le sous-développement en Haïti: Et si les dominicains n’étaient pas responsables des lois pour expulser les dominicains d’origine haïtienne


Est-ce que les dirigeants haïtiens comprennent au moins relativement bien les causes de la volonté des politiciens dominicains à vouloir refouler les dominicains d’origine haïtienne vers Haïti? Est-ce qu’ils ont au moins essayé également d’utiliser toutes les ressources disponibles comme voies diplomatiques?

Nous pouvons nous rappeler que les dominicains ont critiqué l’amateurisme des dirigeants haïtiens pour traiter et essayer de régler ce conflit surtout, lorsqu’ils disent que les dirigeants haïtiens utilisent les circuits informels. Ce qui aurait dû faire l’objet de débats dans la société haïtienne est pourtant passé inapperçu parce que’il n’y a aucun journaliste d’enquête capable de pointer du droit les vrais problèmes auxquels fait face le pays et plus particulièrement les manquements de la diplomatie du pays.

Autrement dit, les dirigeants haïtiens pensent qu’un problème légal  et diplomatique, du droit international des immigrants, peut être résolu par un appel du président haïtien au président dominicain ou un ministre haïtien qui appelle un ministre dominicain alors que tout le monde sait que les décisions dominicaines sont prises par une institutions légale mais surtout l’organisme constitutionnel qui peut rendre la décision en question permanente donc difficile à modifier sur le court terme.

Par ailleurs, nous savons tout aussi bien que les relations entre les dirigeants dominicaqins et les dirigeants haïtiens battaient de l’aile sans pour autant nous rappelr les visites du président Martelly en république dominicaine voire qu’il ait été assisté à des concerts bénéfices pour les enfants dominicains lorsqu’il avait chanté avec la vedette espagnol, Julio Iglesias.

Évidemment, les premières images et les premiers dossiers qui nous viennent à l’esprit c’est sans nul doute les montants d’argent que le dirigeants dominicains avaient donné à Michel Martelly pour réussir et financer sa campagne électoral, ces fait ont été révélés par la journaliste Nuria  sur les corruptions de Bautista.

De même, il ne faut pas négliger les différents contrats accordés aux compagnies dominicaines, principalement aux compagnies qui appartiennent au Sénateur dominicain Bautista. Tandis que également, les volumes d’échanges entre la république dominicaine et Haïti connaissent des croissances qui peuvent provoquer l’envie chez les autres partenaires commerciaux de Haïti et que les dominicains sont gagnants dans ces échanges.

Devant ces évidences, nous devions nous questionner sur ce qui a provoqué subitement des revirements dans les relations entre les deux pays. Voilà pourquoi nous aurions dû nous demander s’il n’y avait pas d’autres facteurs, d’autres groupes d’intérêts qui auraient pousser les dominicains à changer leurs politiques d’immigration contre les dominicains d’origine haïtienne que nous savons, qu’ils sont économiquement plus rentables pour l’économie dominicaine.

Très certainement, nous nous rappelons des retours massifs de ces mêmes immigrants en 1991 sous le gouvernement Lavalas de Jean-Bertrand Aristide, l’histories se répète donc. Quelle ironie diraient certains puisque tous les réfugiés qui avaient été expulsés s’étaiens tous retournés en république dominicaine moins de six mois plus tard.

Il doit y avoir sans nul doute Une grande et Grosse Main Invisible qui déplacent et qui placent les pions sur l’échiquier des relations dominicano-haïtiennes et encore entre Haïti et les autres pays qui ont reçu et qui reçoivent des haïtiens chez eux.

Cette main doit avoir assez de pouvoir pour rester dans l’ombre et se faire invisible. Peut-être, pas vraiment, si nous réunissons tous les faits et tous les événements qui s’enchainnent dans le processus de détérioration des relations qui existent régulièrement entre ces deux pays et dans les pays qui reçoivent régulièrement les haïtiens.

Pour nous lancer dans cette aventure qui consiste à trouver des causes externes à la détérioration de l’image de Haïti et de tous les haïtiens dans le monde, nous devons retenir qu’aucun pays ne vit en vase clos et, un problème rencontré peut souvent avoir des cause externes. Par conséquent, il peut être provoqué par des intérêts divers à la fois par des ennemis internes que par des ennemis externes.

Or dans notre réalité de peuple, nos ennemis sont multiples et divers. Ils sont à l’intérieur de nos frontières, ils sont à nos frontières et ils sont au delà de nos frontières.  Par ailleurs, nous avons en revanche des amis qui nous observent et qui nous protègent que nous connaissons et que nous ignorons d’où notre intérêt à mieux identifier ceux qui sont nos amis et ceux qui sont nos ennemis et particulièrement, bien savoir où, quand, comment et pourquoi faire appel à eux pour nous aider à nous protéger contre nos ennemis.

Cela étant dit, on peut se demander si le gouvernement  actuel de haïti avait mis au courant, de façon formelle, le président américain et l’administration américaine en général de la détérioration de la situation des haïtiens dans le monde. Est-ce que les autorités haïtiennes savent si les américains cautionnent ces persécutions contre les haïtiens parce qu’ils voudraient brasser et provoquer des problèmes supplémentaires à Haïti et aux haïtiens.

Peut-être que le pays a un ennemi commun avec l’administration américaine et ou les États-Unis en général d’autant que les américains ont tous les moyens nécessaires pour découvrir les ennemis qui pourraient se cacher derrìère ces persécutions.

Du point de vue diplomatique, les dirigeants haïtiens doivent comprendre qu’il y a plusieurs façons de voir et de considérer les américains, ils peuvent voir le côté méchant des américains qui sont souvent qualifiés de façon abusive d’être toujours en arrière de tous nos malheurs ou plutôt, le puissant grand-frère qui peut nous aider ou qui veut toujours nous aider mais que nous sommes incapables de comprendre.

Je veux croire dans le cas des diverses persécutions que nous subissons présentement, que les américains sont le Grand – frère auquel nous aurions dû faire appel avant même de prendre toutes sortes d’initiatives contres les mesures prises par les dominicains, les bahaméens, les brésiliens et les canadiens de ce fait, ils sont innocents dans ces situations qui nous malmènent et qu’ils ont pu découvrir les agitateurs trop tard pour les empêcher.

Au niveau régional, nous pouvons constater que plusieurs pays de l’Amérique du Sud comme le Vénézuéla, l’Argentine, le Brésil connaissent des difficultés économiques et commerciales qui agitent les tensions internes voire des soulèvements de leurs populations. En même temps, nous constatons également que plusieurs mesures  et sanctions sont prises contre la Russie et l’Iran alors que le prix du pétrole a été cassé subitement sur le marché international comme si toutes ces situations n’auraient pas des liens entre eux comme nous le présentent les grands médias de masse.

Évidemment, nous ne pouvons pas négliger les effets de la crise en Criméé et le support des russes aux indépendantistes Ukrainiens comme l’une des principales causes des diverses sanctions contre la Russie, ni non plus les arrogances russes en matière de la dépendance des pays de l’Europe vis-à-vis du pétrole et du gaz russe comme causes externes et importantes de la baisse du prix du pétrole sur le marché international cependant, tout cela a moins d’importance pour les pays Occidentaux que la posséssion par l’Iran de la bombe Nucléaire autant qu’une telle posséssion risque de redéfinir complètement l’ordre mondial avec un Iran super puissance du proche et du moyen orient.

À partir de tous ces constats on peut voir clairement les liens qui existent entre tous les pays qui subissent des crises économiques, financières et politiques sont tous des pays qui supportent l’Iran dont le Vénézuéla, l’Argentine et le Brésil qui appuient la création de l’État de la Palestine mais aussi et surtout, qui sont des pays amis de l’Iran.

À l’interne, en Haïti, nous avons un gouvernement haïtien qui se déttache complètement de la communauté juive pour se rapprocher de la ommunauté arabe haïtienne ce qui n’aide pas les choses pour le pays lorsque nous savons quelles est la force des groupes de lobby juif dans le monde et plus particulièrement aux États-Unis et en Europe et en ce sens, le gouvernement haïtien aurait pu comprendre d’utiliser les leaders juifs haïtiens pour négocier avec plusieurs grandes institutions financières internationales ainsi que celles qui s’occupent des droits de l’homme et de l’immigration dans le monde alors que à l’inverse, utiliser les arabes haïtiens pour négocier nos intérêts avec les pays arabes. Ce devait être ça une politique internationale et diplomatique de Haïti. à suivre…

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :