Les mains invisibles qui empêchent Haïti de se développer: Les effets négatifs du conflit Israëlo-Palestinien sur Haïti; lisez et réflechissez sur les textes en bas de l’article pour mieux comprendre ce qui préoccupe véritablement les bourgeois haïtiens alors que celui qui les a posté est un ancien sénateur haïtien, homme d’affaires, ancien membre d’une commission présidentielle haïtienne et candidat potentiel aux prochaines élections en Haïti


J’ai déjà, dans plusieurs articles sur la bourgeoisie en Haïti, fait ressortir l’absence de sentiment d’appartenance des bourgeois qui vivent en Haïti avec le pays. De plus j’ai déjà expliqué comment les arabes et les juifs qui constituent la bourgeoisie de Haïti utilisent leurs profits et l’argent gagné en Haïti et sur le dos des masses populaires haïtiennes pour financer les mouvements qui visent à créer l’État de la Palestine et également les mouvements israëliens qui s’opposent à la création du nouvel État de la Palestine.

De ces articles, donc que j’a écrit sur Israéliens et Palestiniens haïtiens, je cherchais à mettre en évidence les effets négatifs que le conflit entre ces deux peuples qui partagent la terre d’Abraham a sur la stabilité et le développement de Haïti, alors qu’ils sont tous les enfants de ce dernier.

En fait, ce qu’il faut savoir de ce conflit cest que les juifs et les arabes: syriens, libanais, palestinien, saoudiens, jordaniens etc… transportent partout où ils vont s’installer et d’où ils trouvent accueil. Ce faisant, chacun d’eux grâce à leurs résussites économiques et financières cherchent toujours à influencer par leurs groupes de lobby à influencer et influer les politiques internationales d’une part des pays où ils sont importants, plus encore, ils reproduisent leurs propres conflits étatiques en conflits d’intérêts des pays qui les accueillent.

Ainsi, en Haïti, dans d’autres pays sous-développés comme Haïti, et dans plusieurs pays très développés comme la France, la Grande Bretagne, les États-Unis, le Canada pour ne citer que ceux-là, les juifs et les arabes, et plus particulièrement les palestiniens arrivent à reproduire leurs divisions et leurs conflits au centre des enjeux de ces pays.

Toutefois, il faut reconnaître qu’en Haïti ces divisions ont des conséquences très graves sur les intérêts économiques, politiques et sociales du peuple haïtien et de Haïti dans son ensemble. À ce titre, plusieurs semblent même affirmer que plusieurs assassinats de personnalités politiques haïtiennes d’origines juives et palestiniennes savaient été victimes par des mercenaires travaillant pour le compte de l’un ou de l’autre de ces deux groupes en présence.

Malheureusement, cette réalité comme impact du conflit entre les Juifs d’haïti et les Palestiniens et les Arabes d’Haïti est méconnue ou du moins mal saisie et mal appréhendée par les politiciens Haïtiens. Ce fut le cas avec Jean-Bertrand Aristide qui s’était penché du côté des Arabes et des Palestiniens commes les Frères Izméry dont plusieurs pensent avoir été assassinés par les services secrets israëliens alors même que d,autres familles juives contrôlaient le régime lavalassien.

Si Certains Arabes Haïtiens appuyaient le mouvement Lavalas par contre, plusieurs grandes familles juives qui contrôlent la finance et les grandes industries du pays et qui ont les meilleurs réseaux de lobby au niveau international, plus particulièrement auprès des grandes puissances Occidentales ont été moins collaboratifs au régime Lavalas.

Actuellement, nous pouvons constater également que le régime Martelly est en train de faire les mêmes erreurs en s’alignant trop sur les Arabes dont les Boulos en particulier. Comme conséquence de cet alignement, nous avons des journalistes juifs ou du moins les grands médias des que contrôlent les juifs qui écrivent et publient des articles contre le régime et contrte Haïti également.

Évidemment, les Arabes donnent assez d’argents à la famille du président et de leurs proches, toutefois le régime devait pouvoir bien comprendre la grande influence des juifs sur les grandes institutions financières mondiales ou internationales.

Par conséquent il devait également être en mesure de jouer plus de diplomatie avec les juifs et les arabes haïtiens afin de permettre au pays de profiter au maximum de ce conflit.

Par ailleurs, je suis conscient qu’aucun politicien haïtien n’avait jusqu’ici saisi cette réalité du conflit israëlo-palestinien sur la politique et le développement de Haïti tout simplement parce qu’ils ne l’ont jamais géré efficacement. Pourtant il suffisait aux politiciens haïtiens de bien comprendre les intérêts et les préoccupations des communautés juives haïtiennes et les communautés arabes d’Haïti pour sortir le pays de la dépendance de ces bourgeois.

Plusieurs se souviennent du million de dollars que Carl Braun avait donné au gouvernement de Michel martelly juste après que le gouvernement martelly-lamothe ait voté contre la création de l’État de la Palestine à l’ONU.

Cela montre clairement quand, comment et pourquoi les Juifs et les Arabes participent au développement de Haïti, lorsque les régimes politiques haïtiens se penchent de leurs causes.

En revanche, on a vu également depuis que les martelly ont penché du côté des arabes, comment le pays a de la difficulté financière et de financement des projets du pouvoir en place, les choses se parlent et les rumeurs courrent très vite au sein de ces deux communautés vivant sur le sol haïtien.

à suivre…

Hermann Cebert

CAN WE CALL THIS WAR ? OR GENOCIDE ?

Gaza officials say the war has killed 1,834 Palestinians, most of them civilians. Israel says 64 of its soldiers and three civilians have been killed.

« Acte criminel »

Le droit « total » d’Israël à la sécurité « ne justifie pas » le « massacre » de civils à Gaza, a déclaré lundi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, selon lequel une « solution politique » entre Israël et les Palestiniens « devra être imposée » aux deux parties. « La tradition d’amitié entre Israël et la France est ancienne et le droit d’Israël à la sécurité est total mais ce droit ne justifie pas qu’on tue des enfants et qu’on massacre des civils », a indiqué le ministre dans un communiqué publié à Paris.

CAN WE CALL THIS WAR ? OR GENOCIDE ?

La verite pure et simple. Depuis 1947, Israel est l’agresseur. Les parties vertes aujourd’hui ressemblent bien a des camps de concentration ou sont enfermes les palestiniens.

La verite pure et simple. Depuis 1947, Israel est l'agresseur. Les parties vertes aujourd'hui ressemblent bien a des camps de concentration ou sont enfermes les palestiniens.
 
 

The real face of the rightwing israeli criminal leadership

Political scientist Yoram Meital notes that as Israel’s goals in the operation moved over the course of the few weeks – from rockets to tunnels to demilitarization of Gaza – the latter became the buzzword. The Palestinian Authority, Egypt, the EU and the Obama administration said demilitarization would indeed be a good idea, but it would need to take place in the context of a comprehensive peace agreement.

“This is of course a very different perspective from Netanyahu’s view,” says Meital, a Ben Gurion University professor who specializes in Israel’s relationship with Egypt and the Palestinians. “While demilitarization is a very legitimate objective, Netanyahu is not ready to pay the price for this commodity. He understands perfectly well that by discussing this as part of the peace process, one of the meanings is that after several years, the Gaza Strip and West Bank would be discussed as one unified Palestinian territorial unit.” That, he notes, is the last thing the Israeli rightwing wants. (TIME)

Gaza officials say the war has killed 1,834 Palestinians, most of them civilians. Israel says 64 of its soldiers and three civilians have been killed.

SUCH HYPOCRISY

On one end:
The United States declared Sunday it is « appalled » by the « disgraceful » shelling by Israel of a United Nations school sheltering some 3,000 displaced people in southern Gaza.
On the other:
The House on Friday cleared a bill to provide $225 million in emergency aid to Israel for its Iron Dome defense system, sending the measure to President Barack Obama in a congressional effort to support the nation amid increased fighting between Israeli forces and Hamas in the Gaza Strip.

When one thinks that this is what is necessary for Israel to survive, that the Zionist dream is based on the slaughter of—repeated slaughter of innocents on a scale that we’re watching these days on television, that is really a profound, profound crisis—and should be a profound crisis—in the thinking of all of us who were committed to the establishment of the state and to its success. It leads one virtually to a whole rethinking of this historical phenomenon. (HENRY SIEGMAN, American Jewish Leader)

Palestinians are enduring their nightmare with profound courage and stoicism. Amid privation and terror, they greet visitors with dignity and courtesy. Yet they are trapped in a vortex of suffering – and one that has no discernible end.

« The rights of Palestinians, and even their children, are wholesale denied… and it’s appalling, » Gunness, spokesman for the UN agency for Palestinian refugees (UNRWA), told Al Jazeera Arabic from Jerusalem.

A Norwegian doctor in the besieged Gaza Strip has strongly criticized Israel for using cancer-inducing bombs against Palestinian civilians. Dr. Erik Fosse told Press TV that the majority of patients hospitalized in Gaza are civilians injured in attacks on their homes and about thirty percent of them are children.

 

Photo de Reginald Boulos.

 

 

 

The hypocrisy of John Kerry who publicly supported the massacre by Israel but deep down knows that it is wrong. He is so afraid of the Jewish Lobby:

Secretary of State John Kerry was caught on an open mic just before his interview with “Fox News Sunday” candidly speaking about the conflict in Gaza.

“It’s a hell of a pinpoint operation, it’s a hell of a pinpoint operation,” Kerry said to an aide on the phone, with some measure of frustration.

His comments seemed to be criticizing the Israeli government’s assurances about the limited scope of its attack and ground invasion of Gaza.

Kerry, speaking by phone to one of his top aides, then added: “We’ve got to get over there. Thank you John. I think John, we ought to go tonight. I think it’s crazy to be sitting around.”

The Shujayea Massacre

The Shujayea massacre refers to the killing of sixty-seven Palestinians (civilians) on 20 July 2014 in Shujayea. This comes after the Israel Defence Forces attacked Gaza on the pretext of three Israelis being murdered (in the West Bank) despite providing no evidence that anyone in Gaza carried it out.

 

Des lauréats du prix Nobel, des artistes et des intellectuels appellent à un embargo militaire immédiat sur Israël

«Lorsque se met en place d’un rapport d’oppression, la violence a déjà commencé. Jamais dans l’histoire la violence n’a été initiée par les opprimés. … Il n’y aurait pas d’opprimés s’il n’y avait pas, antérieurement, de violence pour mettre en place une domination. « – Paulo Freire

Israël a de nouveau déclenché toute la force de son armée contre la population palestinienne captive, en particulier dans la bande de Gaza assiégée, dans un acte inhumain et illégal d’agression militaire. L’agression continue d’Israël contre Gaza a jusqu’ici tué des dizaines de civils palestiniens, a fait des centaines de blessés et a dévasté les infrastructures civiles, y compris dans le secteur de la santé, qui fait face à de graves pénuries.

La capacité d’Israël à lancer de telles attaques dévastatrices en toute impunité découle en grande partie de la vaste coopération militaire internationale et des échanges qu’il entretient avec les gouvernements complices à travers le monde.

Au cours de la période 2009-2014, les États-Unis ont fourni une aide militaire à Israël atteignant 30 milliards de dollars, tandis que les exportations militaires israéliennes annuelles dans le monde ont atteint plusieurs milliards de dollars. Au cours des dernières années, les pays européens ont exporté des armes à Israël pour plusiuers milliards d’euros, et l’Union européenne a fourni aux entreprises et aux universités militaires israéliennes des subventions de recherche portant sur le matériel militaire à hauteur de plusieurs centaines de millions.

Les économies émergentes comme l’Inde, le Brésil et le Chili, connaissent une croissance rapide de leur commerce et de leur coopération militaire avec Israël, en dépit de leur appui déclaré des droits des Palestiniens.

Par l’importation et l’exportation des armes avec Israël et en facilitant le développement de la technologie militaire israélienne, les gouvernements envoient effectivement un message d’approbation clair à Israël concernant son agression militaire, y compris ses crimes de guerre et ses éventuels crimes contre l’humanité.

Israël est l’un des principaux producteurs et exportateurs de drones militarisées du monde. La technologie militaire d’Israël, mis au point pour maintenir des décennies d’oppression, est commercialisée comme « testé sur le terrain » et exportée dans le monde entier.

Le commerce des armes et les relations de recherche militaires qui y sont liées menés en coopération avec Israël enhardissent Israël et lui garantissent l’impunité pour commettre de graves violations du droit international et pour faciliter l’enracinement du système israélien d’occupation, la colonisation, et le déni systématique des droits des Palestiniens.

Nous demandons à l’ONU et aux gouvernements à travers le monde de prendre les mesures immédiates pour mettre en œuvre un embargo sur les armées global, et juridiquement contraignant, concernant Israël, un embargo similaire à celui imposé à l’Afrique du Sud pendant l’apartheid.

Les gouvernements qui expriment leur solidarité avec le peuple palestinien dans la bande de Gaza, face au poids du système militaro-industriel israélien, devant les les atrocités et l’impunité d’Israël, doivent commencer par rompre toutes leurs relations militaires avec Israël.

Les Palestiniens d’aujourd’hui ont besoin de solidarité efficace, pas de charité.

Les Atrocités israéliennes

Cette injustice doit nous étreindre d’inquiétude car les enjeux du conflit palestinien embrassent le devenir de l’Humanité. Car à quoi d’autres assiste-t-on si ce n’est une mise en scène des valeurs des droits de l’Homme par nos pays lorsque ceux-ci ferment les yeux face au réveil des consciences citoyennes qui se lèvent dans toutes les villes du monde pour faire entendre leur voix face à la colonisation et appeler à l’arrêt des massacres et du blocus à Gaza ?

Mais l’espoir est à Gaza. Cinq fois millénaire, rattachée à une bande d’une largeur de 6 à 12 km et d’une longueur de 40 km, elle défie aujourd’hui la 4ème armée du monde. Gaza « une leçon brutale et un exemple éclatant pour ses ennemis comme ses amis », selon le poète palestinien Mahmoud Darwich : elle ne baissera donc jamais la tête, les bras et la voix contre l’injustice. Elle est, en elle-même, déjà une victoire.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :