La Corruption des journalistes par le pouvoir et le régime Martelly: Lucien Juras distribue de l’argent cash aux journalistes et aux médias haïtiens


Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

Il n’y a pas trop longtemps, à peu près un an de cela j’écrivais et publiais une série d’articles sur la corruption et l’éthique journalistique en haïti malheureusement personne, ni les salles de rédaction, ni les directions des médias haïtiens n’avaient pris la question à coeur et non plus engagé des enquêtes afin de régler l’ensemble de ce problème. 

D’ailleurs même pas l’ANMH n’avait discuté ou fait de ce sujet un enjeu dans la problématique de la liberté d’expression en Haïti. Pourtant, tout le monde savait que certains journalistes mageaient dans la main du pouvoir de martelly et celles des ambassades et des organisations internationales accréditées dans le pays.

On fermait les yeux sur ce qui ronge la société haïtienne et qui également ralentit et empêche au pays de se développer, la corruption généralisée et systématisée. S’il n’y a pas de tolérance de corruption il ne peut pas y avoir de corrupteurs, voilà le fondement de la corruption et de cette corruption en Haïti.

Or, aujourd’hui, les choses commencent à se dévoiler avec Radio Kiskeya qui semble dénoncer le pouvoir de Joseph Michel Martelly et plus particulièrement le porte parole de la présidence de joseph michel martelly pour avoir donné le 23-24 décembre 2015, des enveloppes contenant des sommes de 40 000 gourdes soit à peu près $1000.00 américains.

Comment se fait-il que le pouvoir arrive à donner de l’argent liquide, en espèce sonnante à des journalistes qui normalement reçoivent déjà un salaire de leurs employeurs pour le travail de journaliste qu’ils doivent faire?

D’où vient cet argent? Qui a décaissé cet argent? Où et Quels sont les preuves du montant exact de ces décaissements?

Ceux qui ont corrompu les journalistes, ont-ils décaissé davantage de sommes d’argent pour en donner une infirme partie aux journalistes?

Où se trouve le reste du montant décaissé et qu’a fait le gouvernement et le service de presse de la présidence avec l’ensemble des fonds décaissés?

Pourquoi l’action publique n’a pas été mise en mouvement pour déposer plainte contre la présidence et le service de presse de la présidence? De plus, pourquoi les journalistes n’ont pas rendu l’argent reçu en pot-de-vin direcetement du porte parole de la présidence et du président Joseph Michel Martelly?

J’espère que la justice déposera plainte contre la présidence et plus particulièrement contre le président joseph michel martelly et de tous ceux qui ont participé à cette corruption et cela doit constituer un ensemble de dossier à compiler contre le président joseph michel martelly et de son équipe.

De même, les corrompus doivent être accusés également et trainer par devant la justice pour avoir reçu de l’argent et des cadeaux issus des fonds publics sans reçus sans être une rémunération.

Ces journalistes doivent répondre par devant la justice pour s’être laisser corrompre par le pouvoir et le régime en place pour manque d’éthique et d’abus des biens publics.

Pourquoi corrompre et qui corrompre? Quels sont les intérêts à corrompre et qui profite de la corruption?

Quel type de neutralité pouvons-nous espérer de ces genres de journalistes?

Quel autre boulot les a-t-on demandé pour ces argents reçus?

Est-ce que la vie de certaines personnes plus importantes dans les médias est en danger?

Dans un pays où le pouvoir ne se cache pas pour corrompre des journalistes, et où plusieurs citoyens tombent quotidiennement sous des balles assassines et dont les enquêtes n’arrivent toujours pas à aboutir parce que trop complexes à élucider, on peut se demander si ces journalistes n’ont pas reçus ces montants d’argent dans le seul but unique d’espioner et de mettre en danger la vie de plusieurs personnalités publiques et des médias en particuliers.

Pour pouvoir clarifier tout cela, je réclame une enquête approfondie et l’intervention de la justice afin que les coupables, corrupteurs et corrompus soient jugés à qui de droit. En fait l’avenir de la démocratie haïtienne à besoin de la résolution de ces cas d’espèce pour mieux s’implanter dans le pays.

Espérons néanmoins que tous ces journalistes ou du moins ces journalismeux ont été tous congédiés par les directions des médias haïtiens car sans scrupules et sans vergognes.

S’ils veulent travailler pour le gouvernement qu’ils se trouvent un emploi auprès du gouvernement et de la présidence mais qu’on leur enlève leurs droits d’exercer une profession pour quoi ils ne sont pas faits.

Les associations de journalistes, des agences de presses, des associations de patrons de médias prennent position publique et dénoncent par devant la justice avant que nous commencions à enregistrer des morts et des assassinats dans le pays. On sait déjà que le pouvoir de martelly était capable du pire là on est devant pire que que pire.

à suivre…

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :