Le Prix fort du Rapprochement des États-Unis avec Cuba: Est-ce que les cubains auraient assassiné Hugo Chavez pour se rapprocher des américains?


Je sais que plusieurs de mes lecteurs se demandent pourquoi je n’ai pas écrit sur le rapprochemet entre Cuba de raoul Castro et les États-Unis de Barak Obama. De plus je sais que vous auriez aimé que je publie au moins cette annonce sur mon blog. Pourquoi ce silence de ma part vu que tout le monde en parlait et en parle encore jusqu’à considérer ce rapprochement comme un événement marquant de l’année 2014?

Pour bien répondre à vos questions tout en faisant la lumière sur mes doutes, je veux vous assurer que pour moi ce qui parraît être pour vous ou du moins pour plusieurs d’entre vous comme l’Événement le plus marquant de l’année 2014 est pour moi de peu d’importance car, je considère ce rapprochement comme un non Événement à cause de plusieurs doutes naturels que j’ai concernant ce soudain rapprochement.  

En effet, je doute que ce rapprochement n’ait pas été réalisé pour un prix très fort et de plus, je doute que les américains et les cubains n’aient pas été pour quelque chose dans la mort du Commandant  Hugo Chavez. Selon les nouvelles configurations que Hugo Chavez avait imposé à la géopolitique internationale, c’est le porteur de la révolution bolivarienne qui représentait de vraies menaces pour l’hégémonie américaine en amérique latine, dans les Caraïbes et au moyen et au proche orient.

Dans cette configuration de l’ordre mondial, les Cubains ne représentaient pas grand chose et n’avaient pas vraiment de quoi offrir à l’Amérique et aux Américains en particulier sauf que l’amour que Hugo Chavez portait pour le Leader maximo Fidel Castro.

D’ailleurs, sans le commandant, Cuba aurait été réduit davantage dans ses capacités à promouvoir son idéologie , ce que les autorités cubaines n’étaient plus en mesure de faire, que le libéralisme avait quasiment balayé avec la chute et l’effondrement de l’Empire soviétique.

Bref, sans l’intérêt de Hugo Chavez pour la révolution cubaine, les dirigeants cubains auraient été en attente des nouvelles politiques impériales et idéologiques chinoises pour savoir quelles directions prendre et quelles orientations à définir pour pouvoir résister encore aux américains. Sans les supports du Vénézuela et plus particulièrement de Chavez, j’estime que Cuba n’aurait pas tenu trop longtemps avant de s’ouvrir davantage comme cela avait commencé sur le plan touristique.

Pour ceux qui ont suivi Cuba, on sait que le tourisme cubain avait mal parti et le dévelop-pement de ce tourisme avait déséquilibré toute l’économie cubaine parce que devenant de plus en plus incontrolable à cause de la présence des Tours opérateurs qui commençaient à créer deux cubas, un cuba communiste et un cuba outrancièrement capitaliste propriété des grands Tours Opérateurs du tourisme mondial.

C’est donc lorsque Hugo Chavez commençait à prêter aide et assistance à Cuba que les Cubains avient commencé à reprendre le contrôle de leur économie et à ce propos, le Commandant a été le Deuxième Libérateur de Cuba au même titre par extension de Jose Marty.

C’est lui qui a donc revivifié et réveillé les insolences cubaines face aux américains. Et c’est là également qu’on peut relever le romantisme et la naïveté de Chavez puisqu’il n’avait jamais compris que pour sauver leur pouvoir et du coup ce qui restait encore de la révolution cubaine, les autorités cubaines ou plus précisément l’oligarchie marxiste mais extrêmement capitaliste du régime cubain était plutôt prêt à le sacrifier pour avoir la bénédiction américaine. Malheureusement, les criminels cubains l’ont bel et bien assassiné pour pouvoir avoir le rapprochement hypothétique avec les États-Unis de barak Obama.

En Haïti, on savait que la majorité de ceux qui se réclamaient communistes et marxistes-léninistes étaient des vrais agents doubles mais beaucoup plus agents de la CIA que KGB ou DGI, DSE, DOE, DIM, DCI, ou DA. On sait également que plusieurs jeunes militants qui s’étaient impliqués au sein du Parti Communiste Haïtien avaient pderdu la vie parce qu’ils étaient listés dans les registres de ce Parti.

Autrement dit, ce n’est pas la première fois que les communistes avaient livré leurs membres à la CIA et aux régimes repressifs.

Voilà pourquoi, on peut également par extrapolation considérer que les cubains avqient déjà travaillé pour les services secrets américains de telle sorte l’assassinats de Hugo Chavez par la médecine et les tortionnaires cubains a été le prix fort de Chavez pour faciliter le rapprochement entre Cuba et les États-Unis.

Si je me base sur les peurs que Joseph Michel Martelly avait affiché durant le processus de cet assassinat, où il avait été se cacher aux États-Unis, je peux dire que cette information, ce complot, l’avait comme boulversé et paralysé jusqu’à lui donner envie de vouloir démissionner de ses fonctions malheureusement, les groupes de l’opposition ne pouvaient pas saisir cette peur chez le président de Haïti sinon ils auraient profiter de cette occasion pour renverser ce régime.

En conclusion, je n’avais pas écrit sur les déclarations de rapprochement entre les États-Unis et Cubas parce que pour moi c’était pas un événement majeur même si ça faisait longtemps en théorie que ces deux pays avaient cessé d’avoir des relations ouvertes mieux encore c’est parce mes réflexions rapides m’avaient poussées à voir le rapprochement comme étant le prix fort que Hugo Chavez avait payé de sa vie, à cause de ce que le commandant représentait sur l’échiquier mondial.

Les cubains l’ont sacrifié pour pouvoir remplacer Manuel Norriega qui jouait le rôle de bras criminel de la maison blanche et de la CIA en amérique latine et dans les Caraïbes.

D’ailleurs, lorsque j’entends de romantiques haïtiens parler et défendre encore la souveraineté de Cuba face aux américains, je me rends compte à quel point plusieurs journalistes, chroniqueurs n’ont véritablement aucune notion des relations internationales ni non plus comprennent les enjeux auxquels les gouvernements responsables de leurs pays doivent faire face dans le cadre de leurs relations avec les grandes puissances comme la Chine, le Japon, la France, la Grande Bretagne et les États-Unis.

à suivre….

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :