»Pourquoi le Gouvernement Américain veut réunir les familles haïtiennes: Les intérêts derrière cette politique américaine


Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

Tous les haïtiens savent qu’en matière d’immigration et des relations internationales, les pays développés ne font pas de cadeau et chaque fois qu’un pays étranger accorde un visa de touriste ou de résidence à un Haïtien c’est pour leurs intérêts et non pour les intérêts de Haïti.

De plus, pour le nombre d’haïtiens qui vivent depuis plusieurs années aux États-Unis et qui n’ont pas encore leurs régularités, on peut se demander pourquoi maintenant cette nouvelle politique de réunification des familles haïtiennes en sol américains et surtout, en quoi une telle politique pourra s’avérer positive pour le développement de Haïti selon ce que laissent comprendre les autorités américaines?

En attendant des détails sur cette promesse de l’admionistration américaine, je veux croire que les groupes civiques des haïtiens vivant aux États-Unis n’hésiteront pas à se mobiliser pour réclamer plus clarté de cette politique d’appauvrissement des ressources humaines formées et prêtes à travailler.

Alors que tout le monde s’entendait pour dire que Haïti manque énormément de cadre puisque depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010 qui a emporté plusieurs cadres de l’administration publique, des spécialistes de tout genre, des étudiants finissants de plusieurs programmes et de plusieurs disciplines universitaires et techniques.

De même, on sait très bien que les émmigrés haïtiens sont sélectionnés au milimètre près en terme de leurs niveaux d’étude et de scolarisation qui contrairement aux jeunes américains noirs qui sont plongés dans l’enfer de la drogue et qui pilullent toutes les prisons américaines.

Autrement dit, la qualité et les valeurs que chérissent les jeunes haïtiens constituent de véritables ressources à bon marché que le gouvernement américain va pouvoir bénéficier en ouvrant un programme qui permet la réunification des familles haïtiennes qui vivent aux Étas-Unis.

Selon certaine statistiques, il y aurait plus de 2 millions d’Haïtiens présentement aux Étas-Unis, et compte tenu de l’exploitation systématique que la bourgeoisie exerce depuis plusieurs décennies en Haïti, la majeur partie des jeunes haïtiens souhaitent quitter le pays afin de fuire la misère et l’insécurité qui les guette à chaque instant.

Or, est-ce que les américains seraient prêts à les accorder tous un visa, soit dit en passant plus de 7 millions d’individus. Si l’administration américaine serait prête à faire une telle chose, on peut se demander si le projet plus global de cette politique ou ce programme ne vise tout simplement pas à annexer indirectement Haïti aux États-Unis, le vieux rêve américain pour Haïti depuis 1915 dont l’année 2015 va marquer les 100 ans de l’occupation de Haïti par les américains.

Dernièrement, nous avons vu le président joseph michel martelly et son gouvernement dirigé par laurent salvador lamothe procéder à la cession de la zone du nord-Est en zone franche agricole aux entreprises d’exploitation agricole américaine, ce que le gouvernement et le régime martelly-lamothe ne nous dit pas c’est que les produits agricoles qui seront récoltés ne se vendront pas sur le marché haïtien mais aux États-Unis.

Il y a donc de toute évidence un plan plus global qui vise à annexer Haïti aux États-Unis mais qui se fait le plus invisiblement possible mais définitivement très surement. Il s’agit donc de l’anéantissement programmé de Haïti et des Haïtiens. bientôt Haïti ne sera plus qu’une histoire passée, comme les atlantides.

Dans la mer des Caraïbes, ça faisait très très longtemps, il y avait un pays qui s’appelait Haïti, une ancienne terre où les premiers habitans étaient des amérindiens qui avaient été décimés par les espagnols, puis remplacés par des noirs venus d’Afrique qui eux aussi avaient été décimés par les blancs américains en complicité avec les blancs des autres puisances coloniales de l’amérique, de l’europe et de l’Océanie.

Cette de Haïti qui avait été découverte par CHristophe Colomb est donc redevenue la terre des blancs puisque c’Était des blancs qui l’avait découverte, elle est désormais et pour toujours une terre où seuls les blanc peuvent y vivent et y prospérer.

En attendant qu’on assiste ou que l’on soit victime de cette extermination programmée, il faut reconnaitre que le plan politique la machine de l’anantissement des haïtiens est déjà en marche et qu’elle a toujours été ainsi contre le peuple des Indigènes de Haïti.

En effet, on se rappellera des différentes vagues d’Haïtiens qui ont été forcé de quitter le pays dans les années 1960 sous la dictature des duvalier mais financés et supportés par les américains et les puissances coloniales, les vagues des années 1970 et 1980; les vagues des années 1990-2010. À chaque fois et à chaque occasion ce des milliers et des dizaines de milliers d’Haïtiens formés et éduqués qui quittent haïti pour aller pousser les boîtes, conduire des taxis et travailler dans des manifactures nord-américaines et européennes et ainsi déposseder haïti de ce qui liu est le plus précieux au monde ses cerveaux et ses intelligences.

Mais, plus proche de nous, on peut également se souvenir des principaux contextes où les puissances impérialistes encourageaient les haïtiens à quitter leur pays. En effet, depuis 1986, lorsque les pays étrangers voulaient ddéblayer le terrain politique des militans activistes politiques en faveur d’un régime corrompu en particulier, les puissances impérialistes ouvre les robinets de visas et de programmes de lottos visas. Ce fut le cas avec OIM en 1991 pour casser les mobilisations en faveur du retour de Jean-Bertrand Aristide, en 1997 et 1998 contre les jeunes militants pro lavalasse, en 2004 pour encourager le coup d’État contre Aristide.

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

De toute évidence, il est loin d’envisager ce programme comme un bienfait pour Haïti et je doute qu’il ne vise pas forcément en favoriser le régime martelly lamothe en dilapidant le secteur progressiste des jeunes qui se sont mobilisés contre l’avènement de cette dictature des martelly-lamothe, Entre autre, peut-être qu’il vise à éviter de vraies actions des jeunes policiers en rebélion présentement contre le favoritisme du régime martyelly-lamothe qui ne cesse d’accorder des grades et des privilèges aux amis du pouvoir en place. Je doute également d’un quelconque intérêt américain en faveur du développement de haïti car en encourageant les haïtiens formés à quitter le pays on ne saurait aider le pays.

à suivre… 

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :