Publicités

Faire l’histoire: Le président Joseph Michel Martelly râte une fois de plus sa chance de faire l’histoire


De façon générale, l y a ceux qui subissent l’histoire et ceux qui font l’histoire et, Haïti offre souvent des occasions à des hommes politiques de Hisser leurs noms à son Grand tableau d’honneur grâce à des situations complexes et des déchirures permanentes qui bloquent le pays et l’empêche d’avancer pour faire des bonds de Géants. Malheureusement les politiciens haïtiens, politicailleurs, ces petits hommes, magouilleurs professionnels, éternels apatrides préfèrent plus souvent troquer leurs chances de faire l’histoire à celui d’être le serviteur et d’être esclave d’un autre peuple ou d’une ambassade étrangère.

Voilà en quelque sorte comment on pourrait interpréter l’échec du soi-disant Dialogue entre le régime néoduvaliériste de Joseph Michel Martelly-Laurent Salvador Lamothe et le secteur des Malfra des groupuscules d.organisations et de Partis politiques qui forment l’opposition de pacotille du pays avec bien sûr comme modérateur l’Église Catholique représenté par son Excellence Chibly Langlois, le Carnival sbires des duvalieristes, principal héritier des Monseigneurs Wolf Ligondé et Kébreau  et dont on connait très bien les goûts pour la vie mondaines et luxueuses de la bourgeoisie ainsi que son fanatisme pour le jeanclaudisme.

Si je commence par le dernier et le moins important de ce Dialogue que d’aucuns et je ne sais vraiment pas sur quel critère l’on se base véritablement pour en voir son côté exceptionnel et historique, je veux parler du rôle du premier et nouveau cardinal haïtien qui, soit dit en passant devra prêter serment par devant le Pape François 1ier très bientôt.

En effet, le Cardinal a été plus que partisant dans sa responsabilité de modérateur dans ce dialogue dit inter-haïtien car il n’a jamais établi de grandes lignes directrices de ce dialogue et dans l’une de ses déclarations il a même affirmé : c’est la responsabilité et cela tout à fait normal que le président Joseph Martelly défende et maintienne son Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe dans le cadre d’un gouvernement de consensus et d’ouverture. Avec de telles affirmations, le cardinal a montré très clairement où son ses intérêts et du coup son favoritisme en faveur du régime faciste néoduvaliériste des classes dominantes dirigé par Joseph Martelly.

Il est vrai par ailleurs que je suis contre toutes formes de marchandage et de magasinage de fonction politiques et de job politique, néanmoins je trouve l’approche du cardinal sans scrupule et dépourvue de moralité dans sa façon d’aborder et de gérer cet échange préparatoire vers un véritable dialogue national.

Que voulez vous, on ne peut pas demander à quelqu’un de donner ce qu’il n’a pas d’autant plus, selon les rumeurs qui circulent au sujet de ce cardinal, ce serait Martelly lui-même qui aurait proposé au vatican et au pape françois le choix de Chibly Langlois comme cardinal. Il est donc regrettable de constater que celui qui aurait les mêmes chances de devenir un jour le prochain pape soit aussi aveuglé dans ses bassesses par devant son proposeur michel martelly.

Le cardinal à râté sa chance d’entrer la tête haute à la curie romaine et je me demande déjà comment pourra-t-on lui espérer des miracles s’il est déjà incapable d’ouvrier cette porte de la foi en lui.

Quant à l’opposition, des groupuscules politiques informes et disparates, c’est dans son ensemble qu’elle a échoué ce test de poser l’ensemble des problèmes structurels, idologiques, organisationnels et culturels du pays face à un pouvoir néoduvaliériste au programme et au projet dictatorial dont le président banalise quotidiennement les valeurs nationales, les intérêts majeurs du pays sans oublier le rejet de toutes les institutions et de toutes les lois du pays.

Tous les partis politiques qui ont pris part et qui n’ont pas pris part à ce dialogue indistinctement et y compris leurs chefs qui se cachent derrière les rideaux et dans l’ombre des ambassades étrangères ont râté leur chance de remettre le pays sur la carte du monde avec des propositions qui devaient permettre de poser une fois pour toute les grands chapitres des divers problèmes qui continuent de paralyser le pays en le maintenant sous les bottes étrangères que nos ancêtres nous mettaient en garde de ne jamais autoriser. Malheureusement, ce que ces petits hommes cherchaient c’était des jobs, des positions quitte à servir à genoux Le Grand Michel Martelly et Salvador Lamothe.

L’opposition fameuse des Partis Politiques est en fait une explication évidente et convaincante de la manière que le régime Martelly-Lamothe manigance avec ces gens de peu de caractère et de conviction. De Lafanmi Lavalas, en passant par OPL et les Groupes politiques sans oublier les sénateurs, les députés et les organisations dites de la société civile sont de véritables vendeurs de pays et de conscience s’ils en ont vraiment une.

Alors que toute idée de modifier la constitution est de prérogatives de fin de mandat de l’exécutif et non durant un mandat d’une présidence de l’exécutif, les petits borlettiers de la politique semblaient s’arroger du droit de permettre à l’exécutif de Martelly-Lamothe d’y procéder en plein mandat en ignorant de fait les conséquences de tels changement dans la structure organique de la constitutionalité actuelle.

Les politicailleux du pays mettent donc davantage en danger la fragilité de la fragile démocratie que nous tentons d,avoir et de maintenir dans le pays. Ils n’ont rien compris des véritables intentions du régime martelly, celle d’instaurer ou plus précisément de légitimer leur dictature lamortho-martéllyenne dans le pays.

Pourtant c’est très simple de découvrir les ambitions de martelly sous la bénédiction de l’Église pathétique d’Haïti, le régime veut rendre toutes les institutions caductes dans le pays, la cnambre du sénat , la chambre des députés, la cour supérieure des comptes, le corps judiciaire afin de créer un ensemble de conditions toutes possibles à la mise en place de sa dictature.

En refusant de faire les élections prévues et au temps qui leur était fixé, le régime a rendu toutes les institutions du pays plus fragiles qu’elles ne l’étaient déjà alors que de l’autre côté de la manche du pouvoir, ils veulent  renforcer le bras armé du régime en mettant plus d’armes à la disposition des corps de police le Swatt et le Cimo.

Martelly et Lamothe veulent la bénédiction des groupuscules politiques pour procéder à la liquidation des biens et les richesses du pays. D’ailleurs comme m’en avait avisé quelqu’un de proche du Premier Ministre Laurent Lamothe, le premier ministre est un homme d’affaire extrêmement aguéri qui ne râte aucune occasion de voyage officiel à l’étranger, en particulier en Afrique pour négocier ses intérêts personnels et, à ce sujet je serait curieux de découvrier les résultats d’une enquête sur les profits tirés par le premier ministre lamothe de l’ensemble de ses voyages à l’étranger ainsi que les pourcentages obtenus sur les contrats accordés dans le cadre de la construction des édifices gouvernementaux plus particulièrement sur tous les contrats relatifs à l’île-à-vache.

à suivre

Hermann Cebert

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.
%d blogueurs aiment cette page :