Hadi Qaderi: coupable de penser, de rêver et de vouloir autre chose que l’ordre établi


Nous y étions tous! Nous sommes tous coupables! Police partout; Justice nulle part!

Des nouvelles de notre ami Hadi. Je suis solidaire à toi mon ami et à touTEs les autres personnes ayant lutté avec dignité pour nos droits et pour qui on leur attribue une étiquette de culpabilité. Oui c’est ça, coupable de penser, de rêver et de vouloir autre chose que l’ordre établi, le statu quo ou même le recul social et de l’avoir fait dans l’espace public!

Ce matin s’est achevé le procès politique de notre cher camarade, Hadi Qaderi.  Reconnu coupable de méfait, d’incitation et d’outrage, il recevait sa sentence cet avant-midi au Palais de Justice de Saint-Jérôme.  

Vingt-cinq militants (des Profs Contre la Hausse et des Mères en Colère et Solidaires) s’étaient déplacés pour montrer leur support à notre Hadi.  Vers 9 h 00 nous avons déployé la bannière des PCLH et celle des Mères en Colère, ce qui a suscité un certain émoi autour du Palais de Justice.  

Après avoir donné des entrevues, Hadi s’est présenté devant le juge.  Finalement, tous les camarades présents l’ont accompagné à l’intérieur de la salle de cour.  

Un brin caricatural, le juge a lu le prononcé de la sentence.  Comme le magistrat avait déjà annoncé qu’elle serait exemplaire, nous craignions le pire. Il lui a fallu environ une quinzaine de minutes pour nous livrer un texte incohérent, paradoxal et plein de ressentiment à l’égard de l’accusé. Tout au long de la « performance » du juge, nous avons marqué notre indignation par des toussotements de réprobation et en levant les yeux au ciel. Comme nous ne souhaitions pas aggraver le cas de notre collègue, nous n’avons pas osé manifester davantage pendant la durée de la séance.  
Hadi Qaderi s’est vu infliger une amende de 1 000 dollars, une sur-amende de 150 dollars plus les frais de cours.    

Le juge a levé la séance.  Toujours digne, toujours droit, Hadi est sorti de la salle.  Mais lorsque les 25 camarades (autant de femmes que d’hommes) qui étaient présent se sont levés pour quitter les lieux, nous avons fait sentir notre mécontentement profond en scandant à la face du juge et des policiers présents : « Nous y étions tous! Nous sommes tous coupables! Police partout; Justice nulle part! »

Ce matin s’est achevé le procès politique de notre cher camarade, Hadi Qaderi. Reconnu coupable de méfait, d’incitation et d’outrage, il recevait sa sentence c…et avant-midi au Palais de Justice de Saint-Jérôme.

Vingt-cinq militants (des Profs Contre la Hausse et des Mères en Colère et Solidaires) s’étaient déplacés pour montrer leur support à notre Hadi. Vers 9 h 00 nous avons déployé la bannière des PCLH et celle des Mères en Colère, ce qui a suscité un certain émoi autour du Palais de Justice. Après avoir donné des entrevues, Hadi s’est présenté devant le juge. Finalement, tous les camarades présents l’ont accompagné à l’intérieur de la salle de cour. Un brin caricatural, le juge a lu le prononcé de la sentence.

Comme le magistrat avait déjà annoncé qu’elle serait exemplaire, nous craignions le pire. Il lui a fallu environ une quinzaine de minutes pour nous livrer un texte incohérent, paradoxal et plein de ressentiment à l’égard de l’accusé. Tout au long de la « performance » du juge, nous avons marqué notre indignation par des toussotements de réprobation et en levant les yeux au ciel. Comme nous ne souhaitions pas aggraver le cas de notre collègue, nous n’avons pas osé manifester davantage pendant la durée de la séance.

Hadi Qaderi s’est vu infliger une amende de 1 000 dollars, une sur-amende de 150 dollars plus les frais de cours. Le juge a levé la séance. Toujours digne, toujours droit, Hadi est sorti de la salle. Mais lorsque les 25 camarades (autant de femmes que d’hommes) qui étaient présent se sont levés pour quitter les lieux, nous avons fait sentir notre mécontentement profond en scandant à la face du juge et des policiers présents : « Nous y étions tous! Nous sommes tous coupables! Police partout; Justice nulle part! »

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :