Publicités

Le Gouvernement Haïtien doit assurer le retour de tous les Haïtiens vivant en république dominicaine et fermer la frontière avec eux


Des haïtiens continuent de fuir le Sud de la République dominicaine : 71 nouveaux rapatriés volontaires

Bilan officiel : 2 morts, mais des témoignages font état de l’inhumation de segments de corps

Publié le dimanche 24 novembre 2013

Après un premier groupe de 251 migrants haïtiens qui ont fui, vendredi, le sud de la République dominicaine, 71 autres compatriotes ont regagné le pays ce dimanche, informe le Groupe d’Appui aux Réfugiés et Rapatriés (GARR) dont des représentants se trouvent à la frontière en vue d’accueillir les rapatriés volontaires.

Le nombre d’haïtiens tués depuis vendredi soir dans la zone de Neiba n’est pas encore établi. Certains des témoignages recueillis par le GARR indiquent que des migrants ont été contraints d’ensevelir des segments des corps des personnes tuées. Par conséquent, les rapatriés interrogés affirment n’être pas en mesure de savoir combien de personnes ont été effectivement exécutées.

Le bilan officiel serait jusqu’à présent de deux morts. La tension persiste dans la région où d’autres migrants haïtiens craignent pour leur sécurité.

Les problèmes ont commencé suite à la découverte, vendredi, des corps d’un couple de dominicains à Las Platas. Des accusations ont été immédiatement portées contre des haïtiens établis dans la zone.

L’Office National de la Migration (ONM) a conduit 251 rapatriés volontaires samedi soir vers un centre d’accueil à Marin, en Plaine (nord de Port-au-Prince). [jmd/RK]

Des centaines de réfugiés et rapatriés :

Colette Lespinasse du GARR condamne le climat de violence :

Chasse aux haitiens à Neiba (en RD) suite à la mort suspecte de deux dominicains : au moins un haïtien tué, selon des médias dominicains, beaucoup plus selon d’autres sources

Plus de 250 migrants ont dû fuir la région et revenir en Haïti / Protestations aux abords du Consulat dominicain, à Pétion Ville

Publié le samedi 23 novembre 2013

Une véritable chasse aux haïtiens a été déclenchée vendredi et samedi dans la région de Neiba (sud de la République dominicaine) suite à la découverte à Las Platas des cadavres de deux dominicains, Jose et son épouse Luja, tués vraisemblablement à l’arme blanche.

Des haïtiens ont été accusés d’être les auteurs de ce double meurtre. Du coup, des représailles ont été entreprises par des civils dominicains contre des migrants haïtiens de la région dont certains auraient été tués. Parmi les 300 migrants qui ont dû fuir la région avec l’aide de l’armée dominicaine, certains ont rapporté avoir été contraints de creuser des fosses pour ensevelir des corps. Mais, ils n’étaient pas en mesure d’indiquer s’ils ont vu de leurs yeux des personnes tuées, a déclaré Colette Lespinasse, coordonnatrice du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés jointe au téléphone samedi soir alors qu’elle se trouvait dans la zone frontalière. Certains médias dominicains font état d’au moins un haïtien tué.

Le bilan pourrait être plus lourd, selon Duckens Bénézier du « Service Jésuite aux Migrants » (SJM).

Arrivés à Fond Parisien, en territoire haïtien, les migrants, dont un nombre élevé d’enfants, ont été récupérés samedi soir par l’Office National de la Migration (ONM) qui les a acheminés vers un centre d’hébergement à Marin, en Plaine.

Des barricades enflammées ont été érigées samedi soir aux abords du Consulat dominicain à Pétion Ville par un groupe de citoyens qui protestaient contre les incidents de Neiba. Des policiers haïtiens se sont rapidement transportés sur les lieux pour assurer la sécurité du siège du Consulat. [jmd/RK]

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.
%d blogueurs aiment cette page :