Le Régime du Président Joseph Michel Martelly – Laurent lamothe annonce une Vague de terreur sur la presse indépendante et sur la population civile d’Haïti


Tôt ou tard et ce très bientôt, un changement radical se prépare et se met en branle actuellement en Haïti. il sera peut-être trop tard et très tard pour plusieurs car le peuple n’épargnera personne. Que Dieu sauve et protège Haïti et les Haïtiens courageux.

Me Francisco René annonce la fin de la « récréation » et du « théâtre radiophonique », pour le respect de l’autorité, au mépris des conquêtes démocratiques

Annonçant d’entrée de jeu la tempête dans une croisade qui vise ostensiblement à mettre au pas les médias et à transformer les tenants du pouvoir en « seigneurs », le nouveau commissaire du gouvernement de Port-au-Prince doit, cependant, faire face à l’opposition frontale de l’ordre des avocats qui conteste sa nomination

Publié le mardi 20 août 2013

Le nouveau chef du parquet de Port-au-Prince, Me Francisco René, a pris ses fonctions mardi de manière particulièrement fracassante en promettant de mettre fin rapidement à  la « récréation » et au « théâtre radiophonique », des menaces clairement exprimées contre l’exercice de la liberté d’expression sous le label de la restauration de l’autorité de l’Etat.

« Le commissaire est dans la ville, prenez des ordres. Je crois que la récréation est terminée, le théâtre radiophonique est terminé. Il n’est plus question de traiter les autorités de n’importe quelle façon, car, l’autorité de l’Etat doit être restaurée », a lancé Me René qui a enchaîné les flèches, lors de son investiture qui s’est déroulée en l’absence de son prédécesseur, Lucmanne Dellile. Pour ce personnage à la réputation sulfureuse, à peine débarqué de Port-de-Paix (nord-ouest) où les avocats l’avaient déclaré « persona non grata », le chef du parquet est le seul capable de rétablir l’autorité de l’Etat.

Au cours d’une cérémonie présidée par le directeur général du ministère de la justice, Me Jean Roody Aly, dans la chaleur étouffante de la salle d’attente du parquet, peu après la prestation de serment du nouveau responsable -le dixième commissaire du gouvernement de l’ère Martelly s’est aussi engagé à lutter contre la détention préventive prolongée, la violence sexuelle contre les femmes et les enfants, la corruption, la contrebande et le kidnapping. spp/Radio Kiskeya

http://www.radiokiskeya.com/spip.php?article9723

 

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :