Publicités

La police a identifié deux personnes grâce aux caméras de vidéosurveillance alentours.


Qui sont les frères Tsarnaev?

La police a identifié deux personnes grâce aux caméras de vidéosurveillance alentours.

Par MAGALI GRUET De notre correspondante à Los Angeles

Libération

Ce jeudi, vers 17h30 à Boston (23h30 heure de Paris), Richard DesLauriers, agent spécial du FBI, a annoncé lors d’une conférence de presse que ses services avaient repéré sur vidéos les deux personnes suspectées d’avoir posé les bombes au marathon de Boston lundi dernier, et en a diffusé les photos afin que le public permette d’aider à leur identification.

CAPTION CORRECTION -  CORRECTING BYLINE
Suspects wanted for questioning in relation to the Boston Marathon bombing April 15 are revealed in this handout photo during an FBI news conference in Boston, April 18, 2013.  REUTERS/FBI/Handout  (UNITED STATES - Tags: CRIME LAW TPX IMAGES OF THE DAY) THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. IT IS DISTRIBUTED, EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS - RTXYR9F

Suspect wanted for questioning in relation to the Boston Marathon bombing April 15 is  revealed in this handout photo during an FBI news conference in Boston, April 18, 2013.  REUTERS/FBI/Handout  (UNITED STATES - Tags: CRIME LAW) THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. IT IS DISTRIBUTED, EXACTLY AS RECEIVED BY REUTERS, AS A SERVICE TO CLIENTS. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS - RTXYRA2

Les deux suspects sont considérés comme «armés et extrêmement dangereux». (Photo Reuters)

«Depuis lundi nous avons travaillé jour et nuit pour trouver les responsables et faire justice. Nous avons reçu énormément d’informations. Nous avons trouvé une première personne qui nous intéressait, grâce aux vidéos de surveillance des magasins alentours. Puis nous avons eu un second suspect, qui s’est rendu dans un restaurant avant de poser la bombe. Après des analyses poussées, nous diffusons des photos des deux suspects en question», a annoncé Richard DesLauriers.

Les deux hommes, respectivement nommés suspect numéro 1 et suspect numéro 2, portent un sac à dos, le premier de couleur noire, le second plus clair, et une casquette, l’une noire, l’autre blanche. Seul le premier porte des lunettes de soleil.

«Il apparait qu’ils marchaient ensemble vers la ligne d’arrivée du marathon. Il semble que le second dépose ce qui pourrait être une bombe. Les photos sont assez bonnes, mais nous allons continuer à travailler dessus», a promis Richard DesLauriers.

La photo de profil du second suspect est particulièrement précise.

Attention aux faux

De faux appels à témoins avec d’autres photos avaient commencé à circuler dès le matin via les réseaux sociaux, et le FBI a mis en garde contre ces spams contre-productifs : «Ce que nous vous montrons ce soir sont les seules et uniques photos qu’il faut diffuser, et nous appelons à ne pas partager d’autres images qui pourraient prêter à confusion et entraver les travaux d’enquête, a ajouté l’agent du FBI. Le public va jouer un rôle extrêmement important pour identifier ces suspects : leurs collègues, amis, voisins, famille doivent nous contacter. Toute information, aussi insignifiante puisse-t-elle paraître, présente un intérêt pour nous».

La police met toutefois en garde ceux qui voudraient jouer les héros : «Nous les considérons extrêmement dangereux et armés, ils ne doivent pas être approchés, ne faites rien et appelez les forces de police. Un numéro et un site internet sont à votre disposition pour le faire. Les familles des victimes ne méritent pas moins que notre entière mobilisation».

http://www.liberation.fr/monde/2013/04/18/le-fbi-diffuse-la-photo-de-deux-suspects_897357

Qui sont les frères Tsarnaev? Le reportage de Frédéric Nicoloff

Les deux hommes d’origine tchétchène, identifiés par les enquêteurs américains à la suite des attentats à la bombe au marathon de Boston, ont beaucoup voyagé avant de s’établir aux États-Unis. Si leur père s’est porté à la défense de ses enfants, un oncle les a condamnés sans appel.

Originaires du sud de la Russie, Dzhokhar A. Tsarnaev, 19 ans, et son frère Tamerlan, 26 ans, se sont établis aux États-Unis il y a une dizaine d’années.

Dzhokhar, le plus jeune, étudie le latin dans une école de Cambridge. Les deux frères se décrivaient comme des musulmans pratiquants, mais sans plus.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/19/007-portrait-freres-tsarnaev-russie-boston.shtml

La page personnelle du plus jeune des deux sur le réseau Vkontakte, en Russie, l’équivalent de Facebook chez nous, montre un jeune homme volubile qui écrivait beaucoup sur sa page, mais sans jamais y faire allusion à des actes de terrorisme.

« Il était un garçon charmant », a dit de lui un voisin au réseau CNN. « Il était un bon athlète, il n’avait pas d’ennuis à l’école ».

« Il était très américain, très normal. » — Un ami de Dzhokhar interviewé sur CNN

Son frère plus âgé, Tamerlan, pratiquait assidûment la boxe et espérait passer professionnel un jour. Il éprouvait cependant plus de difficulté que son frère à s’adapter à la société nord-américaine, selon des témoignages recueillis auprès de la parenté.

Avant d’immigrer aux États-Unis, les deux hommes ont vécu dans plusieurs pays d’Asie centrale après que leur famille eut été forcée de fuir la guerre de Tchétchénie, dans les années 1990.

Après avoir habité au Kirghizistan, les Tsarnaev se sont établis au Kazakhstan et ensuite en Turquie, où les deux frères auraient obtenu leur citoyenneté.

C’est d’ailleurs à partir de la Turquie qu’ils auraient gagné les États-Unis en 2003, selon un oncle des deux hommes interrogé par CNN.

Leur père plaide leur innocence

Selon le père des deux hommes, Anzor Tsarnaev, interviewé par l’Associated Press, Dzhokhar, appréhendé vendredi soir à Watertown, est un jeune homme intelligent et accompli.

Rejoint par l’Associated Press dans la ville de Makhachkala, en Russie, M. Tsarnaev a déclaré : « Mon fils est un ange. Dzhokhar est un étudiant de deuxième année en médecine aux États-Unis ».

« Nous espérions qu’il vienne nous visiter bientôt chez nous », a conclu l’homme, visiblement étonné de ce qui arrive à ses fils.

Condamnation sans appel de leur oncle

Ruslan Tsarni, oncle des frères Dzhokhar et Tamerlan Tsarnaev. Ruslan Tsarni, oncle des frères Dzhokhar et Tamerlan Tsarnaev.  Photo :  CNN

Il en va tout autrement pour l’un des oncles des deux suspects, qui habite aux États-Unis, et qui a fermement condamné vendredi les gestes de ses neveux.

Lors d’un point de presse improvisé devant chez lui, Ruslan Tsarni, le frère du père des suspects, a d’entrée de jeu exprimé son dégoût et l’horreur qu’a sucitée cette affaire dans sa famille. 

« Ce sont des perdants. Incapables de se prendre en main eux mêmes, ils détestaient tous ceux qui y parviennent. C’est la seule raison que je peux imaginer. » — Ruslan Tsarni, oncle des deux suspects

« J’ai suivi tous les jours avec horreur les événements de Boston. […] Je n’aurais jamais imaginé que les enfants de mon frère puissent être associés à ça. C’est une atrocité. Nous sommes dévastés, en état de choc », a déclaré M. Tsarni, visiblement en colère.

« Nous n’avons pas été en contact avec cette famille depuis des années. Ils n’ont jamais habité ici. La dernière fois que je les ai vus, remonte à 2006 », a-t-il pris soin de préciser.

« Quelqu’un les a visiblement radicalisés, mais ce n’est pas mon frère qui a consacré sa vie à mettre du pain sur leur table », a fulminé Ruslan Tsarni.

Un autre membre de la famille,une tante qui vit à Toronto, ne croit pas que ses neveux soient les auteurs de l’attentat.

Retour sur les événements

Rappelons que jeudi, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev ont été identifiés comme principaux suspects dans les attentats à la bombe qui ont fait 3 morts et 176 blessés lundi, au fil d’arrivée du marathon de Boston.

Quelques heures après la publication de leur photo dans les médias, les deux hommes ont été pris en chasse par la police. L’un d’eux, Tamerlan, a été abattu par les policiers tandis que Dzhokhar a réussi à prendre la fuite, lourdement armé, dans la ville de Watertown.

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.
%d blogueurs aiment cette page :