Publicités

La danse du marronnage


Je sais que tu le sais et tu sais que je sais que tu le sais

son de douleur, douleur du son, à travers les veines

et entre les filières du vin et du champagne, crise de son

au rythme du son et du blé réseaux et cellulaires par-là

et de-là tu devais déjà partir, telle est la crise épaule du coeur

Tu voulais et tu aimais la musique mexicaine, mais hélas

accepte le rock and roll, te voilà sécure et distancié

comme une télé tu crois déjà diriger, mais la peur y était certaine

tu le sais et je le sais loin dans le maquis, c’est pas pour toujours

affronter la mort et la peur tel doit être le destin qui te guête

Aller et revenir, monter et descendre c’est bien la danse

la danse et la seule danse du marronnage, tu es un marron

livrer et liquider la marchandise, l’histoire est déjà en marche

qu’ils soient tes alliés et tes protecteurs, la messe sera dite

en dansant et en chantant les danseurs danseront au final

Nous tressons les rubans, chacun par-ci, chacun par-là

en arrivant de face et se tournant donnant le dos, c’est la tresse

bambou, tambour, trompette, corne et cymballe

au rythme de ce son les efforts dans la même direction

C’est ainsi que nous marchons en quête tous ensembles

À présent tu dois savoir danser, suivre la cadence n’est pas permis

tu dois revenir, je le sens déjà mais plus d’effort encore

Nous les marrons, message des ancêtres, en ville c’est pour agir

Un coup ici un coup par là, c’est l’acte du marron,

une danse entre les hauteurs dans les bois et la fatalité des prises

Danse, danse, tu dois danser comme les marrons, tu es un marron

cache, cache, tu ne pourras pas t’échapper, les vases demasquent

diversifier sans divaguer, d’autres acteurs pour les communications

d’autres patates et d’autres chaudières, le gras du lard n’est pas assez

et ceux qui ne dansent pas il faut juste qu’ils se mettent à danser, danser.

Hermann Cebert

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :