Qui sont les vrais maîtres de Haïti: Analyse transversale des véritables opposants à la volonté et aux désirs de changement social et économique du président Joseph MIchel Martelly


On serait tenté de croire et de dire du coup que les vrais maîtres d’Haïti seraient les Américains, les Français, les Canadiens et toutes les grandes puissances qui ont de véritables intérêts dans le pays, même si dans une certaine mesure, tous ces pays ifluencent plus ou moins les décisions politiques et économiques en Haïti. De même on serait tenté de croire et d’admettre que les politiciens et les médias dirigent et dominent Haïti puisque leurs voix et leurs discours peuvent influencer et influer les choix et les décisions politique, économiques et sociales du pays.

Entre autre, on serait tout aussi tenté de dire que les églises, protestantes et catholiques cotrôlent indéniablement le pays vu leurs richesses dans le pays et vu également leurs proximités avec les populations et de ce fait, ce seraient les églisent qui placent et déplacent les hommes au pouvoir dans le pays.

Malheureusement aucun de ces groupes et de ces catégories sociales peuvent avoir assez de pouvoir décisionnel sur le pays que les cinq familles les plus riches du pays et, hors de tout doute, ce sont ces cinq familles qui maintiennent Haïti dans la misère, dans l’ignorance, dans la crasse, dans le sous-développement, dans les inégalités sociales et économiques et qui pis est, ce sont elles qui financent les coups d’État dans le pays et qui financent les groupes armées qui terrorisent incessemment dans le pays.

Et les auteurs du livre, » Haîti, dix ans d’histoire secrète ecrivent à propos d’un rapport qui a été commandé par les américains et qui porte le nom du rapporteur enquêteur Walter E. Fauntroy   » :  » Le rapport Fauntroy identifie les cinq grandes familles « qui contrôlent le haut de l’économie haïtienne ». Les Brandt, Mews, Biggio, Accra et Behrmanns. Leur puissance émane « des monopoles et de la corruption ». Ces personnalités et leurs associés ont été identifiés comme étant en première ligne dans le financement de la terreur pour intimider le peuple haïtien et les forces démocratiques ». p.77 

Par conséquent, on peut déduire, qu’aucun projet et programme social ne peut prendre forme dans le pays parce que ces cinq familles détiennent des monopoles dans tout d’autant que quiconque prendrait le risque de s’aventurer en affaire sans l’avale et la participation financière et de l’une ou l’autre de ces familles est condamné à l’échec car ces familles n’acceptent guère la compétition que cette compétition vienne des haïtiens ou des étrangers.

Ces cinq familles possedent plus de 95% des richesses du pays et elles ne cessent d’accumuler richesses, biens et propriétés dans le pays, elles ont appauvri et extirpé quasiment la vieille bourgeoisie traditionnelle, corrompu les élites politiques et intellectuelle du pays et personne d’autre qu’elles peuvent prospérer en affaire dans le pays.

En me basant sur ce que chaque individu a besoin pour vivre depuis sa naissance jusqu’à sa mort et ce pour n’importe quel haïtien, j’arrive à conclure que chaque haïtien aura contribué jusqu’à hauteur de 75 à 90% à la richesse de ces cinq familles durant toute sa vie. En d’autres termes, du ventre de sa mère jusqu’à sa tombe, s’il en aura la chance d’être enterré, l’homme et l’idividu haïtien aura été influencé et affecté par une décision, un intérêt ou une collaboration de l’une ou de toutes ces cinq familles. Voici ce que les auteurs écrivent consernant le rôle et la puissance de ces cinq familles en Haïti: »

Depuis des années, ces familles utilisent l’armée, les tontons macoutes, et tout l’appareil d’État pour maintenir leur splendeur décadente. Elles constituent la vraie force réactionnaire. » p.121. À elles seules, ces cinq familles les plus riches, décident de ce qui doit être dans les assiettes de chaque haïtien, elles définissent ce que chaque haïtien doit porter comme vêtement, comme chaussure mais aussi et plus encore, où est-ce que chaque haïtien doit dormir; elles décident de ce que l’haïtien doit écouter dans les radios, doit voir comme film voire à toutes activités culturelles dans le pays car elles contrôlent les grandes agences de presse qui fournissent les informations dans le pays, elles imposent leurs volontés sur l’ensemble des médias dans le pays.

De même, les voitures que ous utilisons pour nous déplacer d’une région à une autre, les bateaux et les camions que nous utilisons rapportent énormement à ces ciq familles sans oublier, les médicaments que nous achetons bien qu’ils soient grandement périmés pour essayer de nous guérir sont tous fournis par ces mêmes familles. Tout aussi produits et approvisionnés par ces cinq familles, les livres d’école, les cahiers, les crayons bref, toutes les fournitures d’école sont sous contrôle de ces vrais maîtres de haïti, ces cinq familles. Par ailleurs, en ce qui concerne dans quel état que les ciq familles les plus puissantes du pays veulent maintenir le pays Haïti, ils notent et rapportent:  »Le rapport est des plus précis sur les intentions de ces barons de l’économie. « Ils ont fait comprendre clairement qu’ils souhaitent à tout prix maintenir une économie étranglée, basée sur des concessions gouvernementales, franchises et monopoles. Ils craignent qu’un gouvernement élu librement, redevable au peuple haïtien, s’ingère dans leurs privilèges et les force à concourir dans une économie ouverte. Un tel changement menace leurs intérêts à court terme. Pour bloquer cette évolution, ils continuent à financer un dispositif de terreur. » »

Il est vrai que la promotion que je fais maintenant peut être assez dangéreuse compte tenu que les petits bourgeois et les parvenus de la classe moyenne peuvent pervertir le sens et la sigification de ma démarche toutefois, si et seulement si quelques personnes de bonnes volontés peuvent se permettre le luxe de le lire et d’en trouver son essence pour la partager avec nos leaders communautaires, je crois que les auteurs de ce livre que je  ne connais pas éprouveraient la plus grande satisfaction de leur vie.

Cependant c’est à chaque haïtien et à chaque militant et activiste politique qu’il revient de lire et d’agir par la suite pour que les choses changent enfin et finalement dans ce pays. Pour y arriver il faut à chacun sa propre conscience de classe ainsi que son propre sentiment d’appartenance comme par exemple se souvenir de son origine sociale et garder et maintenir des liens social économique et politique avec sa classe en vue de constituer d’exemples vivants pour ceux qui seront attachés encore à la colonne des rigueurs de la vie étant donné qu’ils subissent l’exploitation sauvage d’une minorité et plus particulièrement de quelques familles comme il en est présentement en Haïti.

J’invite chaque haïtien et chaque militant-activiste politique qui n’aura pas encore lu ce livre d’aller l’acheter ou encore d’essayer de le commander sur n’importe quel site qui l’offre. En attendant je vous invite à aller sur ces sites et ces blogs qui semblent offrir des extraits ainsi que d’autres liens et livres itéressants sur la réalité et l’organisation sociétale et écoomique de Haïti, notre pays à tous.

Hermann Cebert

Références à consulter:

 

http://www.multinationalmonitor.org/hyper/issues/1985/12/steif.html

http://www.multinationalmonitor.org/hyper/issues/1985/12/index.html

http://elsie-news.over-blog.com/article-les-enjeux-autour-de-la-chute-de-duvalier-jcl-59091120.html

 



Catégories :Philosophie et Politique

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :