Publicités

Joseph Michel Martelly Impose sa Dictature Féroce et Sanguinaire: Le président annoncera bientôt un couvre-feu sur Haïti


Martelly News says…

Desdispositions sont prises par la justice haïtienne pour poursuivre le citoyen haïtienPierre Kanzki dont le nom est cité comme éventuel complice dans le cadre de cedossier

Port-au-Prince, vendredi 13 Avril 2012: Le Ministre de la Justice et de laSécurité publique, M.

Pierre Michel Brunache, a donné une conférence de presse, ce vendredi 13 Avril, pour faire le point sur le complot ourdi par le coloneldominicain retraité Pedro Julio Goico Guerrero dit Pepe Goico, visant à déstabiliserle gouvernement démocratiquement élu du Président de la République, S.E.M.Michel Joseph Martelly

Accompagnépour la circonstance du Secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, M.

RéginaldDelva, le Ministre de la Justice a fait état de sa participation, ce jeudi 12Avril, aux cotés du Chancelier dominicain, M.

Carlos Morales Troncoso, à une conférencede presse conjointe où il était question de dénoncer ces manœuvres déstabilisatricesrévélées par les organismes de sécurité de l’Etat dominicain

Encette occasion, le Garde des Sceaux de la République a fait savoir que desdispositions sont prises par la justice haïtienne pour poursuivre, selon la loi, le citoyen haïtien Pierre Kanzki dont le nom est cité comme éventuel complicedans le cadre de ce dossier qui vise principalement à éclabousser l’honneur etl’intégrité du Président de la République d’Haïti.

LeMinistre de la Justice et de la Sécurité publique dit laisser libre cours auxautorités judiciaires compétentes du pays afin de faire la lumière sur cettegrave affaire pour que les coupables puissent être punis suivant les rigueursdes lois régissant la matière.

Posted by Martelly News on April 13 2012 at 6:30 PM

 

Un mandat d’amener suivi d’une interdiction de départ contre Pierre Kanzki, un Haïtien que le parquet de Port-au-Prince accuse de complot contre la sûreté de l’Etat. Selon les autorités des deux pays se partageant l’île, il serait de mèche avec le colonel dominicain retraité Pedro Julio Goico Guerrero pour renverser le président Martelly.

Pierre Kanzki n’est pas le seul en Haïti à être soupçonné de complot contre la sûreté de l’Etat. « Un autre Haïtien, proche du pouvoir, est aussi recherché par la justice dans cette affaire », a confié, mercredi soir au Nouvelliste, une source bien informée au parquet de Port-au-Prince. Elle n’a pas voulu donner le nom de cet autre Haïtien. « L’action publique est déjà mise en mouvement contre eux, des mandats d’amener ont été décernés et ils sont frappés d’interdiction de départ », a souligné notre source judiciaire très bien placée pour faire ce genre de déclarations.

Selon un autre responsable haïtien d’autres citoyens seraient concernés dans cette affaire. L’enquête suit son cours. Une conférence de presse, en Haïti, est attendue avant la fin de la semaine.

D’après le journal dominicain Listin Diario, les gouvernements haïtien et dominicain ont exprimé leurs appréhensions face à un complot organisé par le colonel retraité Pedro Julio Goico (Pepe Goico) pour renverser le président Martelly. Au cours d’un point de presse conjoint, jeudi, entre le ministre des Affaires étrangères dominicain, Carlos Morales Tronconso, et le ministre de la Justice haïtien, Michel Brunache, en présence du procureur général dominicain, Radhamés Jimenez, de l’ambassadeur d’Haïti en République dominicaine, Fritz Cinéas, et l’ambassadeur dominicain en Haïti, Ruben Silié, ces autorités ont dénoncé par-devant l’opinion publique nationale et internationale, avec des preuves des services de sécurité des deux Etats, que le colonel retraité Pedro Julio Goico Guerrero (Pepe Goico), a ourdi un complot visant la déstabilisation de Michel Martelly.

La sécurité nationale dans les deux pays est menacée, estiment les autorités. Pepe Goico aurait donné des instructions au citoyen haïtien Pierre Kanzki pour lancer une campagne de dénigrement truffée d’accusations sans fondement et dégradantes contre le chef de l’Etat haïtien. Selon des propos de Pepe Goico enregistrés et présentés lors de la rencontre avec des journalistes à l’hôtel Santo Domingo, Kanzki devait se mettre en contact avec d’autres secteurs en Haïti pour mettre son plan de déstabilisation à exécution, a écrit Listin Diario.

Dans une note lue par le responsable des relations publiques de la présidence dominicaine, Rafael Nuñez, « les gouvernements d’Haïti et de la République dominicaine condamnent des actes criminels de conspiration et de sédition qui mettent en péril la paix publique et la tranquillité des peuples haïtien et dominicain. »

En réaction, l’ex-colonel dominicain a déclaré dans la presse de son pays que c’était une manoeuvre visant à ternir son image et la campagne de l’ancien président Hipolito Mejia dont il est un proche. Pedro Julio Goico Guerrero a ajouté que les origines de cette levée de boucliers ont un rapport avec les révélations de la journaliste Nuria Piera sur des sommes d’argent qui auraient été versées par le sénateur Felix Bautista au président Martelly, en échange de juteux contrats dans le cadre de la reconstruction d’Haïti. « S’ils veulent m’arrêter, ils doivent aussi arrêter Nuria. Je suis chez moi et prêt à tout. Morales doit expliquer comment il m’a mis sur écoute sans l’autorisation d’un juge », a-t-il fulminé.

En Haïti, le secrétaire d’Etat à la Sécurité publique, Reginald Delva, et le commissaire du gouvernement près le tribunal civil de première instance de Port-au-Prince, Jean Renel Cénatus, ont eu, en début de semaine, une séance de travail autour des dispositions pour garantir un climat sécuritaire.

Le chef du parquet avait révélé l’existence d’un complot ourdi par divers secteurs en vue de créer un climat de trouble dans le pays. Jean Renel Sénatus, selon Radio Métropole, n’a pas voulu identifier les secteurs qui seraient à l’origine de ce complot visant à déstabiliser le pouvoir en place. « Les comploteurs veulent faire porter la responsabilité de ces crimes et forfaits au gouvernement ou à des leaders de l’opposition politique. »

Parallèlement, la police nationale indique qu’il y a une diminution dans les actes de banditisme dans le pays. « Nous avons enregistré 89 personnes victimes d’actes de banditisme avant l’opération Boukle Pòtoprens. Du 27 février au 18 mars, 73 personnes sont tuées par balle, 5 personnes kidnappées et 10 blessées par balle. Pendant l’opération, nous avons enregistré 13 blessés par balle, 17 individus morts par balle. Au total, du 19 mars au 8 avril, 38 personnes sont victimes, soit une diminution de 52,80% », a expliqué, jeudi, Gary Desrosiers, porte-parole de la PNH

Par ailleurs, il a souligné que deux patrouilles policières ont été attaquées avant l’opération et trois pendant l’opération. Trois policiers ont été touchés dans des attaques armées.

Robenson Geffrard
rgeffrard@lenouvelliste.com
Belmondo Ndengué

Source Le Nouvelliste

Le « complot » pour déstabiliser Martelly, « un écran de fumée », selon Hipolito Mejia

13/04/2012 18:24:00Auteur(e) La Redaction
Taille de la police:

L’accusation portée, hier jeudi 12 avril 2012 par les agents des gouvernements dominicain et haïtien contre le colonel retraité dominicain, Pedro Julio Goico (Pepe), sur un prétendu complot contre le président Joseph Michel Martelly, cherche simplement à « couvrir » les scandales de corruption, dans lesquels sont impliqués le sénateur Félix Bautista du Parti de libération dominicain (Pld).

Telle est la position du candidat à la présidentielle (de mai 2012 en République Dominicaine) du Parti révolutionnaire dominicaine (Prd), Hipolito Mejia, rapporte un site dominicain (acento.do.com) consulté par l’agence en ligne AlterPresse.

« C’est un écran de fumée pour couvrir les scandales de Felix Bautista », dit Mejia, interrogé par des journalistes qui lui demandaient son avis sur la plainte déposée hier dans la ville de Santo Domingo.

Pour Mejia, le gouvernement du Parti de libération dominicain (Pld) cherche, en outre, à détourner l’attention des gens sur la chute de la popularité de Danilo Medina et Margarita Cedeño du Pld, candidats pour les élections du 20 mai 2012.

« Je n’ai rien à dire. Le président [Hipolito Mejia] a parlé », affirme, pour sa part, Pepe Goico, à des journalistes à propos de l’accusation portée contre lui.

A Santo Domingo, le jeudi 12 avril, les autorités dominicaines et haïtiennes ont dénoncé ce qu’elles appellent un « complot », qui serait fomenté par le colonel retraité dominicain Pedro julio Goico Guerrero, dans le but de déstabiliser l’administration du président Martelly.

L’information, relative à cette accusation, a été communiquée à Santo Domingo par le secrétaire à l’information de la présidence dominicaine, Rafaël Núñez, qui a lu un document paraphé par les deux gouvernements. [emb kft rc gp apr 13/04/ 2012 14:30]

Source: Alter Presse
Martelly News says… 

Les Gouvernements haïtien et dominicain dénoncent un complot organisé visant à renverser le Président Michel Joseph Martelly

Pierre Kanzkiest accusé de lancer une campagne visant à discréditer la figure du Chef del’Etat

Port-au-Prince, jeudi 12 Avril 2012: Le Bureau deCommunication du Ministère de la Justice a l’avantage d’inviter les médias, levendredi 13 Avril 2012, à 10:00 a.m., à une conférence de presse du Ministre MichelBrunache pour rapporter à l’opinion publique nationale et internationale lesinformations fournies par les agences de sécurité nationale de l’Etatdominicain sur les activités du coronel dominicain à la retraite, Pedro JulioGoico, pour déstabiliser le gouvernement démocratiquement élu du PrésidentMichel Joseph Martelly.

Date: vendredi 13 Avril 2012

Heure: 10:00 a.m.

Lieu: Ministère de la Justice

Le Bureau de Communication du Ministère de la Justice compte sur laprésence des
journalistes.

Posted by Martelly News on April 13 2012 at 1:45 AM

viernes 13 de abril de 2012

Pierre Kanzki, acusado de plan contra Martelly, es empresario

 
Posted by Nagua Digital on 11:41
 
 
Kanzki es una persona muy bien relacionada en el ámbito políticoNoticia Fotografias (5) Video Comentarios Imprimir Enviar Favoritos SANTO DOMINGO. Pierre Kanzki, a quien el gobierno dominicano acusa junto al excoronel Pedro Julio (Pepe) Goico Guerrero de promover una trama para desestabilizar la administración del presidente haitiano Michel Martelly, es un empresario dedicado a la exportación e importación y aficionado a los autos de carreras y la motocicleta todoterreno.
En su página de Facebook Pierre Edouard Kanzki (http://www.facebook.com/kanzki) aparece en fotografías con el actor Matt Damon, el cantante Wyclef Jean, el excoronel Pedro Julio Goico Guerrero y en las que hace gala de la buena vida.El empresario tiene 35 años , dijo que la denuncia de los gobiernos dominicano y haitiano debe ser una broma ya que Pepe Goico sólo lo llamó para informarle del reportaje de Nuria Piera.

Aseguró además que él es un fiel seguidor del presidente haitiano Michel Martelly.

Se ha informado además que Kanzki es una persona muy bien relacionada en el ámbito político y con excelentes vínculos con funcionarios del actual gobierno de Haití.

En su página de Facebook aparece también con un pequeño que se presume es su hijo; en múltiples fotografías aparece en yates o en vehículos de lujo; así como conduciendo una pala mecánica, entre muchas otras.

La denuncia

Los gobiernos de República Dominicana y Haití denunciaron ayer que el excoronel Pedro Julio (Pepe) Goico Guerrero ha organizado y puesto en marcha una alegada trama con el propósito de desestabilizar el gobierno del presidente Michel Martelly.

Los detalles de la supuesta conjura contra Martelly fueron ofrecidos en una rueda de prensa convocada de urgencia en un hotel de la capital, en la que participaron el canciller dominicano, Carlos Morales Troncoso, el ministro de Justicia haitiano, Michel Brunache, el procurador General de la República, Radhamés Jiménez Peña, y los embajadores de República Dominicana en Haití, Rubén Silié y de Haití en el país, Fritz Cinéas y el director de Prensa de la Presidencia dominicana, Rafael Núñez, quien sirvió de vocero.

Al leer la declaración suscrita por ambos gobiernos, Núñez dijo que, conforme a informaciones suministradas por los organismos de seguridad del Estado dominicano Pepe Goico, según dos grabaciones, instruye a un ciudadano haitiano, de nombre Pierre Kanzki, a iniciar una campaña de descrédito contra la figura del presidente haitiano.

Agrega que « esa campaña tiene como base una acusación falsa y sin fundamento contra la integridad y honorabilidad del presidente haitiano ».

De acuerdo con las indicaciones de Pepe Goico a Kanzki, éste debe ponerse en contacto con otros sectores de la vida nacional haitiana para ejecutar el plan, que tiene como objetivo lograr el derrocamiento del gobierno haitiano.

« Los gobiernos de Haití y la República Dominicana condenan ese tipo de acción de carácter criminal, conspirativo y sedicioso, que pone en peligro la paz, el orden, y la tranquilidad del pueblo haitiano », concluye la declaración.

 
Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :