Dix Mesures et Décisions pour stimuler l’activité Écoomique et Encourager le Développement Économique en Haïti (partie 1)


Dans cette série d’articles, je ferai quelques propositions et des analyses sur le développement économique plus particulièrement de l’intensification de l’activité économique du pays contrairement aux intellectuels qui font des discours vides de sens et de pragmatisme.

J’utilise des mots simples et je simplifie les théories économiques et commerciales afin de permettre à plus d’un de bien comprendre le jargon du développement économique, commercial et social. Par respect pour mes idées j’espère que tous ceux qui vont les utiliser fassent la promotion de mon site en donnant l’adresse du lien où sont publiés mes textes.

J’insiste également sur mes droits d’auteurs en obligeant de quiconque une autorisation de citer de ma part. Enfin je remercie tous ceux qui continuent de me faire parvenir leurs commentaires et leurs suggestions.

Le philosophe éveillé
expérience de la solitude

1 – L’État doit créer un organisme autonome et indépendant qui s’occupe uniquement des politiques de prix, de la qualité des biens sur le marché national et sur le marché international.

Cet organisme doit être déconcentré sur tout le territoire avec un bureau de service dans chaque ville

2 – L’État doit fixer des barèmes de prix plafond et de prix planchers à partir des pourcentages de profits acceptables pour les produits importés (légèrement supérieur pour encourager le développement de la production nationale et locale) et également des pourcentages de profits sur les biens produits localement dans le pays ( raisonnablement inférieur aux biens et aux produits importés) Cette mesure permettra de baisser le coût de la vie dans le pays et assurant le développement local.

3 – L’État doit fixer des normes sur les formules de périodes de paye des ouvriers et des employés dans le pays soit par semaine, par quinzaine et qu’aucune entreprise y compris l’État doit payer leurs enployés ou leurs travailleurs à d’autres échéances que hebdomadaire ou à la quinzaine afin d’encourager la circulation de l’argent dans l’économie et du coup augmenter l’intensité de l’activité économique dans le pays.

Toutes entreprises qui ne respectent pas cette norme de la paye doivent payer des intérêts au prorata des taux fixés et du ombre de jours de retard encourus par les fautifs.

4 – L’État doit encourager avec des mesures incitatives toutes les entreprises y compris les organismes communautaires, les entreprises de service, les banques et les coopératives comme c’est le cas des tenanciers des jeux de hasards et les stations d’essence à avoir des succursales dans toutes les villes afin de rendre accessibles les services qu’elles offrent à l’ensemble de la population du pays et du coup réduire les dépenses inutiles des ménages.

Les réductions de taxes et tout un système de financement peuvent être associés à cette politique de déconcentration des services sur l’ensemble du territoire national.

5 – L’État doit le plus rapidement lancer une campagne d’enregistrement identitaire afin de permettre à tous les haïtiens d’avoir leurs pièces d’identité qui devaient englober, l’acte de naissance, le certificat de baptême, la carte sociale, la carte de santé et de médicaments, la carte électorale et d’élections nationales et enfin une carte de coopérative et d’actions sociales puisque l’État peut valoriser le service social en accordant des privilèges à tous ceux qui au cours de leurs vies auront servis bénévolement la société.

Il est anormal que l’on privatise autant les services d’identité avec un tel coût dont on fait la publicité actuellement à sept cents cinquante gourdes puisque les haïtiens payent plus cher pour ce service que n’importe quel citoyen dans les pays développés où ces services sont quasiment gratuits.

6 – L’État doit lancer une campagne d’ouverture de compte pour chaque citoyen dans les banques afin de faciliter les échanges, faciliter l’épargne privée, mais surtout afin d’intégrer plus et tous les ménages dans le circuit formel de l’économie.

De même, l’état doit inciter les banques à se moderniser en leur demandant de mettre plus de services à la portée de leurs membres comme par exemple plus de guichets automatiques avec une bien meilleure qualité de services contrairement à ce qui existe actuellement où les systèmes tombent en panne trop facilement.

L’État doit encourager les dépôts bancaires directs dans les comptes bancaires des ménages cela facilitera les transactions et les règlements de factures plus rapidement.

7 – L’État doit déconcentrer ses services en les étalant sur tout le territoire c’est-à-dire, déplacer les employés dans les ministères et les organismes pour les affecter dans toutes les villes afin d’offrir des services de proximité comme il le fait pour les services de police et ce sans que cela coûte beaucoup d’argent puisque ces employés sont déjà rémunérés.

Les seules dépenses que l’État consentira seront les frais de déménagement que l’on pratique partout dans le monde et cela devait permettre une répartition des revenus sur l’ensemble du territoire sans compter les effets multiplicateurs qui doivent en résulter.

8 – L’État doit encourager l’organisme responsable de production d’Électricité dans le pays à électrifier toutes les villes du pays quitte à ce que cette entreprise autonome s’endettent pour financer ces projets d’électrification du pays avec l’énergie éolienne, l’hydro-électricité, l’énergie solaire qui est abondante dans le pays afin de moderniser les habitudes de consommation énergétique dans le pays mais aussi en vue de faciliter les échanges et la communication dans le pays mais également cela facilitera le développement de la consommation des produits électriques et électroniques etc…

9 – L’État doit créer des organismes de développement local et régional constitués des directeurs et des présidents d’entreprises locales et régionales avec des structures indépendantes des appareils gouvernementaux mais ayant leur propre direction avec leurs propres employés dont une dizaine de personnes selon les besoins mais qui peuvent être constitués avec les nouveaux diplomés qui peuvent profiter du savoir des jeunes universitaires pour des stages durant l’Été et les périodes de fêtes comme il y en a plusieurs en haïti.

10 – L’État doit créer un organisme de mobilité des ressources humaines au niveau national pour les stages des étudiants nationaux et internationaux mais également pour la mobilité internationale des étudiants haïtiens car ces étudiants doivent pouvoir comprendre les nouveautés dans leurs domaines plus particulièrement ce qui est actuel dans les autres pays.

Un fonds devait être mis en place par l’État afin de financer ces jeunes étudiants mais plus particulièrement, l’État doit mettre sur pied un programme de prêts et bourses pour l’ensemble des étudiants dans le pays.

Dans le prochain article je ferai une analyse de ces dix mesures afin de faciliter leur réalisation et je souhaite que le président, les ministres, les députés, les sénateurs et les politiciens en général viennent lire cette série de textes et me laissent leurs commentaires.

Hermann Cebert

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

Publicités


Catégories :Philosophie et Politique, Religion et Développement

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :