Publicités

Le voyage vers le désert enneigé


À travers ce vaste territoire entre les maritimes et les prairies

Le poète prendra le large non pour fuir, mais redécouvrir

Il s’immobilisera un instant et se glissera dans son imagination

Loin des effervescences quotidiennes de la vie à Montréal

et surtout tout le long du fleuve saint-laurent jusqu’au lac érié

Le poète décide de partir en voyage intérieur d’une province à l’autre

Il s’enfoncera dans les forêts souffrantes en passant les humaines solitudes

juste pour voir et revoir les lacs et les rivières allergiques aux éternuements

Des industries et des technologies modernes qui font couler leurs rhumes

aux abords des chemins et des voies férrées déjà très asphaltées

Le poète voyagera et s’éloignera de toutes les villes individualisées et centralisées

pour jeter son regard et ses coups d’oeil sur les animaux qui disparaissent et  décimés

Sans émotions et de jugements, il s’arrêtera pour le temps d’une pause non méritée

Sous le grand sapin qui se trouve entre les deux rangées d’épinette

en vue de se protéger du vacarme des transporteurs qui ont acquis des droits de passage

Entre les arbres dénudés par les règlements de profit et le sol assoiffé de l’éthique

il constatera le visage des érables sur les palettes qui crient sous leur fardeau

Tandis qu’au loin arrivent étoudissant les responsabilités ges générations futures

Mais suivant toujours son parcours de solitaire et d’éthnographe, il poursuivra

il ne voudra surtout pas s’énerver ni non plus prendre en pitié son environnement

Le poète n’ira pas à la baie d’ungava, ni à la baie james, et non plus à la baie chapman

il ne prendra pas de bateau ni d’avion pour se rendre à london pas plus qu’il n’ira en grande Bretagne

il ne bougera pas  de montréal pour se rendre en Ontario sur la rue Ontario

De kingston seulement il fera le tour de la rue montréal pour jaser un peu en français

Mais il pourra  s’étirer pour aller à aylmer loin de sainte-catherine et non à hull mais proche de london

Il prendra son café sur la rue king non à london mais plus proche de la rue queen à toronto

Entre la rue  et Spaldina il prendra la rue saint-laurent pour aller manger au quartier chinois à montréal

mais je passerai un instant à sainte-catherine plus au Sud de la rue à quelques pas de delson

sans m’arrêter sur la rue principale j’irai voir la chute non celle de mont-morency, mais celle de niagara falls

par un tour en bateau sur le lac de magog, j’observerai les états-unis à partir de winsor, j’irai à Buffalo

je ne verrai pas les gratte-ciel de montréal, mais de la rue younge je prolongerai ma vue sur maisoneuve

entre l’aéroport trudeau  et john f kennedy je regarderai les passagers  sortir de l’aéroport pearson

de loin et plus proche à la tour incliné je me rendrai au sommet de la tour cn pour observer montréal

mais du haut du stade olympique j’observerai l’architecture de la grande région de toronto

toutefois, c’est au sommet de la bourse de montréal que j’obsererai les baleine de saint gédéon

Le poète devra ramener ses expériences pour ceux qui n’ont jamais voyagé à l’intérieur

il prendra le traversier de lévis pour quitter saint gédéon vers les rives de rivière du loup

il ira à saint-tite pour le festival western mais c’est à saint-constant qu’il choisira où aller

entre le casino du lac et sainte hélène, il préfèrera le big apple pas à new york mais en ontario

c’est ainsi qu’il choisira de manger et de dormir  au frontenac pas le château mais dans un dortoir

aujourd’hui c’est demain, alors il se réveillera pour poursuivre son voyage

Hermann Cebert

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :