Publicités

Le Nationalisme des Haïtiens Mis à l’Épreuve: Idées d’un compromis politique


 

 

 

Le philosophe éveillé

expérience de la solitude

En cette période décisive de notre Histoire, une fois de plus l’esprit de nos encêtres doit pouvoir nous assister afin d’une part envisager un compromis politique entre les différentes fractions politiques dans le pays et, d’autre part nous inviter à bien comprendre les véritables dangers qui continuent de guetter l’indépendance de notre pays, les acquis démocratiques chèrement payés par le sang de nos frères et soeurs depuis ces soixante dix dernières années. Que nous soyons riches ou pauvres noirs, blancs ou mulâtres, depuis Dumarsais Estimé nous avions tous été victimes des violences causées par nos excès de pouvoirs que nous continuons d’exercer dans le pays.

Qu’il s’agisse des Daniel Fignolistes, des Duvaliéristes, des Militaristes des Lavalassiens et jusqu’à Aujourd’hui des Mickyistes nous sommes tous coupables de n’avoir pas su bien Honorer nos Ancêtres dans ce qu’ils avaient de Grand, de Beau et de Mereilleux. Autrement dit nous continuons de trahir notre pays et nous continuons de le détruire dans son ensemble. Jean-Jacques Dessalines et Alexandre Pétion savaient qu’ils étaient différents par la couleur de leurs peaux, Noire et Mulâtre cependant ils s’avaient mieux que nous aujourd’hui comment s’entendre pour réaliser l’un des rêves les plus inimaginable de l’époque celui de Créer un État D’Hommes noirs et mulâtres en pleine Face des grandes puissances coloniales que sont le Royaume-Unis, l’Espagne et la France.

Oui ces deux hommes et tous les autres, nos ancêtres ont pu créer au delà des préjugées et des différences économiques et sociales qui les caractérisaient La Première et Véritable Terre de Liberté dans le monde moderne. Les Mulatres Haïtiens et Les Noirs d’Haïti se sont unis leurs forces, économiques, militaires et sociales pour Dire Non aux Idéologies de Supériorité de Race et de Fait et d’un Commun Accord ils se sont battus pour vaincre le colonialisme éhonté qui régnait comme idéologie dominante de l’époque.

Or, aujourd’hui en ce début de 21 ième sicècle alors que les peuples s’efforcent d’augmenter leur qualité de bien-être, nous sommes encore en train de nous déchirer les uns les autres. Nous avons semble-t-il perdu toutes nos vieilles notions de civisme et de nationalisme car nous nous plongeons têtes baissées vers les abisses ignorant ou non ce qui animait nos ancêtres lorsqu’ils avaient choisi de vivre libres et indépendant. Ils avaient compris que cette liberté était économique, politique, sociale pour tous. De nos jours nous semblons ignorer les grands principes de notre Fameuse Instructions Civiques ce petit livre qui montrait comment AIMER NOTRE PATRIE et que celle-ci, cette terre était et doit être défendu contre vents et marrées.  

Ceux qui détiennent les pouvoirs dans le pays du Président de la République, Des membres du Sénat de la République, Des Menbres de la Cour de Cassation, les membres de la Chambre des Députés, Les juges, les Avocats, les Ministres, les Directeurs des entreprises publiques, Les Banquiers, Les Anciens Présidents du Pays, les Anciens Premier Ministres les propriétaires et directeurs des Médias de Communication si vous n’arrivez à Proteger l’indépendance du Pays en usant de vos Discours et de vos autorités en ce moment Critique que vit notre pays vous serez considérés comme avoir liquider notre pays aux mains des prochains envahisseurs.

À chaque carrefour où nous pouvions changer le destin de ce pays des étrangers sont venus nous mettre sous tutelle et sans critiquer les passé, nous n’avions pas su comment éviter ces occupations et ces vols. Les grandes puissances ne peuvent nullement vouloir notre prospérité et notre développement et elles se croient mêmes des ayant droit pour nous contrôler à distance avec la complicité des parias qui sont dans le pays. Selon certain discours nous sommes considérés comme leurs arrièrres cours où sont tassés leurs bêtes et leurs déchets.

En 1806 nous avions assassiné le Père de notre indépendance et le pays a été divisé entre le Nord de Henry Christophe et le Sud et l’Ouest d’Alexandre Pétion; entre 1843 et 1860 nous avions fait payer le Pays à la France d’une soit-disant dette de l’indépendance; entre 1898 à 1915 nous aions empêché aux intellectuels de diriger le pays et livrer le pays aux Américains; entre 1950 et 1957 nous avions empêcher l’homme le plus aimé et le plus capable de diriger le pays pour lui imposer la dictature la plus féroce et la plus sanguinaire; entre 1991 et 2004 nous avions voler le vote populaire du peuple, faire débarquer les étranger sur le sol national vendre tous les biens du pays aux étrangers et oublier de commémorer les grandes victoires de l’indépendance de notre Pays.

À chaque fois que nous étions aux bons moments pour partir et développer notre pays, nos intérêts personnels ont toujours triomphés aux dépens des INTÉRÊTS MAJEURS du pays. Nous avions trahi Le Père de la Patrie, nous avions vendu Charlemagne Péralt et aujourd’hui encore nos divisions internes sont en train de préparer le Pays à de graves danger d’OCCUPATION. Nous ne voulons plus de commandeurs et de représentants de puisances étrangères sur le sol national, nous ne voulons plus non plus de vendeurs de Pays aux commandes de notre pays cependant nous devons arriver à nous entendre entre-nous à travers des compromis social et politique voire des arrangements constitutionnels pour éviter que le pays soit livré aux envahisseurs étrangers multiples qui nous ont conditionnés à atteindre ce point culmunant. Depuis ces 70 dernières années notre pays et notre population n’a été qu’usine de production de ressources humaines pour les grandes puissances et nous sommes plus de 2 millions à nous expatrier en vue de faire fonctionner les manufactures des pays développés, de nettoyer les personnes malades et les hopitaux, de planter et de cultiver les champs dans les pays étrangers bref, nous nous sommes comporter de sorte que mêmes nos citoyens à l’étranger soient considérés comme des moins que rien. Pourtant une petite minorité d’Haïtiens vivent dans l’extrême abondance sans penser aux 95% restants qui vivent dans la misère infra-humaine, dans la crasse et dans le désespoir. Haïti possède assez de richesse et de savoir pour nourir, éduquer et grandir sa population nous sommes assis sur la plus grande réserve de pétrole pourtant le chacun pour soi continue de nous maintenir dans ces conditions intolérables.

Aujourd’hui et mainenant et hier et plus que jamais le pays n’a jamais été dans un si grand besoin de voir sortir dans l’ombre les enfant qui sont prêts à se sacrifier pour lui. Nous devons asseoire nos intérêts personnels juste un peu de temps en vue de construire son avenir. Oui, le pays a besoin de chaque Haïtien pour assurer la survie de tous. Que nous soyons de simples citoyens ou des ex-décideurs ou actuellement décideurs le pays fait appel à notre nationalisme en nous invitant à élever ses intérêts au dessus de nos partisanneries respectives afin de lui préparer des lendemains meilleurs. Les notions de couleurs qui semblent la condition dominante actuellement, les notions de classes sociales économiques, politiques et sociales ne doivent pas nous empêcher de Construire le rêve Haïtien et le Bonheur Collectif National.

Ce n’est pas en étant ou non Américain, Français, Canadiens, Russes, Cubains etc. que nous pourrons arriver à libérer notre pays du sous-développement et de la mandicité au contraire c’est tout étant peut-être aussi toutes ces nationalités et de véritables Haïtiens que nous pourrons ensembles revamper le visage de notre pays. C’est ce dépassement de soi, cette haute et intelligible connaissance que nous devons avoir de nous-mêmes qui pourra nous sortir de ce trou dans lequel nous avions été poussé à y être. Depuis ces 26 dernières années les grandes puissances ainsi que les ennemis internes qui font partie de nous tous ont conduit le pays vers cette impasse et nous devons avoir la grande intelligence qui nous caractérise tous pour ne pas nous laisser piéger. Nous devons libérer nos orgueils et nos vieilles rancunes pour embrasser les désirs de nos ancêtres. L’Histoire de pays nous offre un évantail d’expériences et de réalisations pour savoir comment nous entendre et comment assurer notre Affirmation de Peuple libre et Indépendant.

Aujourd’hui plus que jamais nous devons nous montrer dignes dans les rôles que l’Histoire nous attribue et chacun de nous à l’intérieur ou à l’extérieur est responsable du devenir de notre Pays commun. Si nous agissons mal nous serons coupables tous et si nous faisons les bons choix les générations futures nous reconnaîtrons en nous glorifiant. Mais l’heure H est maintenant c’est ici et maintenant que nous deevons prendre les bonnes décisions afin de créer notre futur commun.

Dans le prochain texte je tenterai de faire une analyse de la crise constitutionnelle qui frappe Haïti et les issues politiques possible ce, du point de vue politique.

Hermann Cebert

Publicités
About Hermann H Cebert (994 Articles)
I am a citizen without Borders with simple and sincere ideas. Poet and philosopher for my hours of madness. I am old several centuries and I think that by ideas and thoughts the world can improve. I wait for nothing of anybody but I continue doing any good all around me. Force is a straw which the wind of intelligence takes in its please. My only wealth it is my intelligence which is superior to the average of people. I search neither glory nor honour and I am what I follow, me. There was only the only philosopher who is meconnu by more of one: it is always you.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :