Comment Comprendre l’Échec d’Immigrer au Canada en Vivant au Québec: Lettre à Mon Enfant


Le philosophe éveillé
expérience de la solitude

À toi et pour toi que j’ai vu naître

Je t’ai vu déjà grandir

Bien vivante et remplie d’idées

Je dois te dire la vérité

Malgré nos bonnes idées

L’avenir se dessine déjà devant toi

Des gens se replient sur eux-mêmes

Comme s’ils agissaient sur demain

Certains montrent des craintes

D’autres font des plaintes

Comme si on était trop

Comme si on venait juste chercher

De cohortes en cohortes

Le discours n’a pas changé

On semble les effrayer

Pourtant ils nous en sont dépendants

Hier je croyais bien faire

En laissant ma terre patrie

Pensant te faire du bien

Mais hélas, je me suis trompé

J’ai abandonné idées et projets

Renommé et qualité

Expériences et connaissances

Pour en être une dérision

Je me suis trompé

Sur moi-même et sur les autres

Ceux qui accueillaient

Se questionnent sur notre présence

À toi que j’ai vu naître

J’ai peur de te voir vivre mes frustrations

Dans ce monde de bas esprits

Peut-être tu décideras de retourner chez nous

Pour moi c’est fini

Je vois déjà ailleurs

Je vais voir plus loin

Là-bas tu trouveras mieux qu’ici

Hermann Cebert

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.